S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La triade mortelle

La triade mortelle



Au-delà de toutes exigences, des mots élogieux envers les galènes en dehors des centres hospitaliers, récompensant leurs efforts, aussi minimes qu’ils soient, sont aussi vastes qu’encourageants. Mais chez nous, et malgré tout, en ce vingt-et-unième siècle, le train de vie et le champ de travail de ces derniers n’ont lamentablement rien à envier aux confrères de l’époque de l’âge de la pierre taillée. Et tout ceci n’est pas sans suite.

Il est deux heures de l’après-midi, et déjà tout le monde veut partir.

1- Le patient est tout le contraire de son vrai sens, il devient impatient.

2- L’infirmière n’a plus la tête au travail.

3- Le médecin quant à lui n’espère que la fin de ce soi-disant calvaire parce qu’il a la sensation d’avoir l’estomac vide et n’arrête pas de penser au poids de la pression que lui inflige cette galère.

L’idée n’est pas de faire la leçon aux demi-dieux à la blouse blanche, mais il est dit qu’une consultation médicale est une période d’échange entre un(e) patient(e) et un médecin ou un personnel de santé qualifié qui devrait en moyenne durer plus d’un quart d’heure si le personnel veut respecter tous les points de l’anamnèse et l’examen physique qui comprend toute une batterie de manœuvre avant qu’il ait une impression de ce que souffre son patient. Malheureusement, dans la pratique, c’est l’inverse.

Et face à cette pyramide bien charpentée, l’alerte est lancée ; car, la vie des gens est en danger! À force de se précipiter, les médecins et les autres personnels, contrairement à leur objectif premier, peuvent continuer à causer beaucoup de tort.

Mais nous ne pouvons bien cerner ce problème sans toucher ses racines avec la plus grande précaution possible. En Haïti nous sommes toujours en face d’un état défaillant livrant la tête de ce secteur à un groupe d’incapables et conservateurs, laissant ainsi l’entier contrôle aux organismes privés et ONG (Organisation non gouvernementale) qui ne souhaitent que la persistance des problèmes qu’ils prétendent vouloir résoudre, et que l’eau continue d‘aller à la rivière en terme de retombées économiques.

Sans oublier le souhait des lignes précédentes. Selon le rapport de l’Unité D’Études et de Programmation (UEP) publié en 2015, la majorité des institutions sanitaires du pays est privée (46,76 %) en ce qui a trait à leur statut, et sur chaque dix (10) institutions privées, environ trois (3) révèlent du secteur public (37,21 %) dont trois quarts (3/4) sont des dispensaires et des centres de santé sans lit. Mais à quoi vraiment s’attendre lorsque ceux qui se disent être nos représentants au plus haut niveau nous négligent tant ?

Avec cette descente aux enfers que connaissent les fils et filles de ce pays qui ne vivent qu’avec moins de deux (2) dollars par jour ; au moindre souci de leur état de santé, ils seront obligés de se diriger aux centres de santé et hôpitaux qui ont apparemment le menu le plus abordable ; ce qui traduit de façon implicite que l’attention ne sera pas la bienvenue : « Plus de gens, moins d’attention. »

Cette mauvaise gestion expliquée par la triade mortelle et toutes les autres négligences qui s’y suivent ne sont rien qu’un duel de perdants.

L’État haïtien doit assumer sa responsabilité de doter le pays d’infrastructures hospitalières à standard international afin de décongestionner nos cimetières ; pardon, nos hôpitaux. La santé est précieuse, rien ne la vaut.

PLUS DE GENS, MOINS D’ATTENTION.

Dr Rhems M. Joseph
Dr Mickens Timény




Articles connexes


Afficher plus [3563]