S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

ORIENTATION : une assistance envoûtée par l’exquise présentation de la docteure Shella S.F. Lominy

ORIENTATION : une assistance envoûtée par l’exquise présentation de la docteure Shella S.F. Lominy



Dans une ambiance conviviale de vives interactions, de partage d’expériences et d’informations pertinentes, l’audience du show télévisé ORIENTATION a été motivée, inspirée, galvanisée et pendue aux lèvres de Shella S.F. Lominy, pendant deux heures d’horloge.


Plus de vingt ans de combat supplémentaire dans l’arène académique et dans la recherche scientifique au sommet ; après ses études classiques, cette âme fascinante et inspirante, digne fille de la terre d’Haïti, a décroché un doctorat dans les domaines de l’Oncologie et l’Hématologie, à l’Université de New York. Docteure Lominy a aromatisé la toile et l’enceinte de la Radio Télé Bijou (RTB) pour prodiguer, dans la sagesse, l’humilité et la confiance, des conseils salutaires à une assistance assoiffée et tenue captive par l’exquisité, la dextérité et les précisions chirurgicales apportées par la scientifique haïtienne sur des thématiques d’intérêt général.

Il n’existe pas meilleure façon de lancer un show éducatif. La date du samedi 23 novembre a été calligraphiée en lettre d’or sur le marbre inaugural du projet ORIENTATION qui poursuit le noble objectif de partager des informations décisives, exposer des modèles d’inspiration et de réussite via la découverte d’étudiants, sportifs, professionnels, scientifiques, entrepreneurs et tous les esprits qui ont défié les barrières raciales et culturelles pour se tailler des places de choix sur les plateaux de la compétitivité internationale.

À l’instar de Nahomie Osaka, Samuel Pierre et Dany Laferrière, la docteure Shella S.F. Lominy, par ses accomplissements extraordinaires, marque son temps comme un lion de ses griffes. Riches et prolifiques expériences dans des recherches scientifiques sur la maladie du siècle, professeure Lominy a déjà décroché beaucoup de distinctions, pris part à maintes conférences internationales et a même déjà foulé le sol de l’université de la Harvard pour approfondir ses recherches sur les maladies du sang et les tumeurs cancéreuses.

Un parcours académique et professionnel chatoyant

Depuis son entrée triomphale au Lycée Anacaona de Léogâne (LAL), les professeurs, les camarades, les aînés et les cadets voyaient déjà en Shella, un génie et une enfant bénie. D’une rare polyvalence intellectuelle, les jeunes du LAL - adeptes d’Albert Einstein, Oswald Durand, Jean Price Mars, Simone de Beauvoir, René Descartes, Jean Jacques Rousseau, Pierre Corneille, Isaac Newton et de Pythagore qui sortaient des expressions stylistiques pour se démarquer et qui gribouillaient les tableaux de formule de Benzène, Polyéthylène, magnétisme, factorielles, gof, f(x), de moins l’infini à plus l’infini - avaient très tôt tiré leur révérence devant l’ingéniosité et les prouesses littéraires, mathématiques et physiques de Shella.

Qu’il soit du courant alternatif ou du courant continu, le nageur immergé dans la même piscine que Shella savait qu’il déclarait compétition pour défendre la deuxième place ; car la première a été hors compétition. Pour preuve, au cours de toute son aventure classique de sept (7) années, Shella n’a pas vu son nom graver au tableau d’honneur de la tête du peloton du LAL, rien qu’une seule fois ; une toute petite chute qui avait donné du frisson à la reine du panthéon des distinctions académiques.

À l’exception de l’Espagnol qui n’était pour elle, un tant soit peu, qu’une matière de prédilection, à visualiser les notes académiques de Shella et à vivre les éloges, les gratifications et les satisfactions jubilatoires de ses professeurs, on pouvait se demander si cette fille allait fouler, à la fois, les sols de la faculté des sciences, de la médecine et des sciences humaines, simultanément.

Représentante authentique et déterminante du LAL pour remporter des trophées de compétitions de génie interscolaire, l’excellence académique générale et les performances par matière pouvaient être mesurées à l’aune de Shella Saint-Fleur.

Après un échec au goût acre au concours d’entrée à la Faculté de Médecine de l’Université d’État d’Haïti, en 1995, soit le seul qu’elle ait connu toute sa vie durant, la surdouée de la Première République noire du monde a pu retrousser ses manches pour cheminer sur les traces de ses rêves, dans une mentalité positive et un esprit de saine compétition, aux États-Unis, à partir de 1998.

Toujours vêtue de son manteau de lauréat, l’attitude de fonceuse, de battante et de culture d’excellence allait suivre la native de la localité de Mathieu qui a vaincu, par sa foi imperturbable, les découragements et des préjugés académiques et professionnels protéiformes, après ses études classiques, pour pénétrer des enceintes difficilement accessibles aux Noirs. Graduée au Collège de Brooklyn, NY, avec mention d’excellence, Shella a obtenu une bourse d’excellence du Gouvernement américain pour poursuivre ses études et concrétiser ses rêves ambitieux de prononcer le serment d’Hippocrate devant le board médical de la première puissance mondiale.

La volonté et le désir manifeste de renvoyer l’ascenseur

L’éternelle lauréate, boursière du gouvernement américain, récipiendaire de nombreuses distinctions, exprime une immense gratitude des bienfaits des programmes de bourses et de solidarité pour propulser l’excellence. Elle contribue à cœur joie dans des œuvres de philanthropie et de charité à des niveaux individuels. Pourtant, sa satisfaction personnelle se situe, dit-elle, au bas de l’échelle, car en raison des contextes d’instabilité politique et sociale qui se dressent en croix sur le sentier de ses rêves et sa détermination de partager son savoir et son savoir-faire aux cadres du système médical en Haïti, particulièrement dans ses domaines d’expertise. Après le séisme du 12 janvier 2010, docteure Lominy affirme que les cas de cancers se sont sans doute amplifiés ; toutefois, à cause des précarités des services de santé et du manque de formation de la population, les dépistages ne sont pas réalisés en temps et lieu pour se prémunir contre la propagation de ce fléau qui, le plus souvent, se détecte surtout pour les Noirs à des stades déjà trop critiques.

Les risques de cancers de l’utérus, du sein, du sang, de la prostate, du pancréas…, diminuent à travers des exercices physiques réguliers, des diètes équilibrées, des plats multicolores, garnis de fruits, légumes, hydrate de carbone, protéine, la modération voire la non-exposition aux produits toxiques tels que la nicotine et l’alcool a martelé la conférencière qui apportait des conseils, des réconforts et des orientations à une audience motivée à trouver des réponses rassurantes à ses inquiétudes et ses préoccupations médicales.

Aux enfants et aux jeunes d’Haïti, je leur conseillerais d’identifier leurs forces, leurs atouts et de donner toujours le meilleur d’eux-mêmes. Visez la lune ; si vous la ratez, vous aurez la chance de cueillir des étoiles. Aux enfants et aux jeunes de la diaspora d’Haïti, particulièrement des États-Unis, vous avez de l’importance face à l’étranger lorsque vous faites une différence par de votre matière grise. Travaillez alors à rendre fiers vos parents qui ont consenti d’énormes sacrifices pour assurer votre succès. Ces propos judicieux tenus par Shella sont porteurs de gènes d’espoirs, de détermination et de motivation pour inspirer et mettre les enfants sur la bonne voie.

Détentrice d’un poste de haute responsabilité au haut Conseil d’enseignement de l’Université de New York ; chercheuse et professeure frottant constamment avec les sommités intellectuelles du monde médical, ses homologues, notamment dans les recherches relatives à la maladie du siècle ; impliquée dans des initiatives humanitaires et sociales, Shella S.F. Lominy possède un cerveau à l’Albert Einstein et un cœur à la Mère Teresa. Elle est déterminée à se mettre au service de sa patrie et de l’humanité ; cependant, les politiques publiques haïtiennes n’arrivent pas jusque-là à comprendre la nécessité de mobiliser les ressources humaines du terroir et de la diaspora de manière efficace.

Orientation, pour guider les jeunes, les professionnels et pour proposer des idées pour implémenter les politiques publiques

Orientation vise à identifier, côtoyer et explorer des professionnels, des académiciens et des experts chevronnés et de notoriété dans de multiples domaines pour soulever des débats, canaliser, guider les jeunes et attirer les projecteurs sur des thématiques d’importance et sur des projets de sociétés. Aux enfants, aux jeunes, aux professionnels d’en tirer le plus grand avantage ; mais aussi, à l’Etat d’en prendre note pour saisir les idées débattues en vue d’améliorer et d’implémenter des projets dans l’intérêt du bien-être collectif.

Nahomie Osaka aurait pu servir d’ambassadrice pour faciliter des centaines d’enfants et de jeunes à pratiquer le tennis, obtenir des stages en Amérique et en Europe. Avec un minimum d’encadrement et de promotion, de jeunes joueurs de football et de basketball auraient pu bénéficier de programmes de stages pour faire valoir leurs compétences dans les jeux sportifs dominés par Pelé et Michael Jordan. De nombreux jeunes écrivains auraient pu voir le jour, grandir et se perfectionner si les dirigeants haïtiens cernaient la valeur et l’ampleur d’un immortel Dany Laferrière fièrement assis à l’Académie française. Quand donc Haïti saura-t-elle profiter de tels atouts ?

Une vie entière de dévouement, de sacrifice et d’effort dédiée et consacrée à l’éducation, à la formation et au soin des autres, cette extraordinaire progéniture de la Cité Anacaona, détentrice d’un Ph.D en Médecine aux USA, embaume de son parfum de sagesse, de courage, de loyauté, d’exquisité, d’excellence et de son intelligence, tous les chemins et les salons où elle y met les pieds. Shella S.F. Lominy est professeure et chercheuse, spécialisée dans un domaine en forte demande dans ce monde fragile exposé aux produits chimiques et aux nourritures toxiques ; cette âme bénie est ouverte à l’idée de rehausser la formation des médecins haïtiens dans des techniques oncologiques et hématologiques ; Haïti, profitez-en.

Pour reprendre les propos reconnaissants des bénéficiaires de cette fructueuse conférence-débat avec la scientifique Shella Lominy, la Radio Télé Bijou (RTB), dirigée par un staff d’entrepreneurs et de professionnels haïtiens à la diaspora, notamment à New York, peut s’enorgueillir d’avoir eu le privilège d’accueillir à l’émission ORIENTATION, une célébrité scientifique de grand acabit.

Carly Dollin




Articles connexes


Afficher plus [3563]