S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Cent soixante mille personnes vivent avec le VIH en 2019, selon le PNLS

Cent soixante mille personnes vivent avec le VIH en 2019, selon le PNLS



À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, le 1er décembre 2019 qui a été célébré autour du thème, « les organisations communautaires font la différence », le Programme national de Lutte contre le Sida (PNLS) du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a indiqué avoir recensé en 2019, cent soixante mille (160 000) personnes vivant avec le VIH et le nombre d’enfants infectés est estimé à 8 700.


C’est à l’Hôtel El Rancho, le dimanche 1er décembre 2019 que le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) accompagné de ses différents partenaires a célébré la Journée mondiale de lutte contre le sida. Plusieurs personnalités comme la ministre de la Santé publique et de la Population, Marie Greta Roy Clement, l’ambassadrice des États-Unis en Haïti, Michele J. Sison, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique, Edwing Charles pour ne citer que ceux-là, ont pris part à cette cérémonie commémorative sous le thème : « les organisations communautaires font la différence », (kominote yo ap fè diferans lan).

Pour l’année 2019, selon ce qu’a fait savoir le Programme national de Lutte contre le Sida (PNLS) du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), cent soixante mille (160 000) personnes vivant avec le VIH ont été recensées en Haïti et le nombre d’enfants infectés est estimé à 8700. « Au cours des cinq (5) dernières années, la couverture ARV (Anti Rétro Viraux) a doublé ; passant de 32 % en 2012 à 64 % en 2018 et 77 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut, 64 % des personnes connaissant leur statut VIH ont accès à un traitement ARV et 57 % de ces patients sont sous ARV », a-t-il expliqué.

Faut-il faire remarquer, d’après ce qu’a rapporté le MSPP, « cette 31e célébration de Journée mondiale contre le Sida a mis l’accent sur le rôle essentiel que jouent les communautés dans la lutte contre le Sida en multipliant chaque jour leur action vitale de protection de la population ». En date du dimanche 1er décembre et même la veille certaines organisations un peu partout à travers le pays ont choisi d’organiser des conférences pour sensibiliser les « jeunes » sur le VIH/Sida, dont le MJSAC estime « à plus de 60 % de la population et constituant la tranche la plus exposée à cette maladie infectieuse ».

En effet, c’est le cas de Zafi ( Zafè Tifi), organisation à but non lucratif, qui a attiré l’attention la veille de la journée mondiale, le samedi 30 novembre 2019 au club culturel Pyepoudre de Bourdon dont le formateur a été le jeune médecin, Douvens Massé. Également dans le sud d’Haïti, particulièrement dans la ville des Cayes, cela a été le cas avec la structure Écolo Jeune (SEJH) où les membres de l’organisation ont été sensibilisés sur « les comportements à adopter pour ne pas attraper cette maladie » avec le Dr Jolove Lamarre Joseph. Les jeunes du Rotaract Club des Cayes, de leur côté ont aussi reçu en conférence deux professionnels de la santé.

Si d’une part dans certains endroits du pays, plusieurs conférences ont été réalisées pour sensibiliser la population et particulièrement les jeunes, sur les réseaux sociaux, les messages de précautions pour attirer l’attention sur cette pandémie ont été nombreux. « Je t’aime, tu m’aimes, mais protégeons-nous. Si c’est la "chair chair" qui nous intéresse, faisons des examens avant et soyons fidèles l’un à l’autre par la suite, rien que toi et moi, pas de ménage à plusieurs. Chéri, s’il t’arrive de ne pas résister à sa fesse qui tremble, mets un préservatif. Souviens-toi qu’elle peut être physiquement "bonne", mais malade. Le Sida ne passera pas par nous. Bon mois de décembre, bonne journée internationale de lutte contre le Sida », pouvait-on lire.

Faut-il signaler que selon l’ONUSIDA, l’une des institutions partenaires du MSPP, en 2018, cent soixante mille (160 000) personnes vivaient avec le VIH en Haïti.

Wisly Bernard Jean-Baptiste

Crédit Photo : Greslet Etienne





Articles connexes


Afficher plus [3563]