S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Haïti a été sous les projecteurs internationaux et nationaux le 12 janvier 2020 !

Haïti a été sous les projecteurs internationaux et nationaux le 12 janvier 2020 !



Les messages de solidarité envers le peuple haïtien ont fusé de toute part à l’occasion de la commémoration des dix ans du séisme dévastateur, le 12 janvier 2020. Passant par le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, à l’ex-président des États-Unis, qui a été très impliqué dans l’ancienne Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH), Bill Clinton, du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, au président d’Haïti, Jovenel Moïse, pour ne citer que ceux-là, Haïti a bien été sous les projecteurs sans grand espoir d’un meilleur lendemain effectif.


Cela fait exactement une décennie depuis qu’Haïti a été sévèrement ravagé par un séisme de magnitude 7.3 sur l’échelle de Richter. De nombreux citoyens haïtiens et étrangers ont péri dans ce drame du 12 janvier. Les biens matériels et constructions n’ont pas été épargnés. Ce qui a mis tout le peuple à genou. Pour aider la population à se relever de la catastrophe naturelle, des promesses mirobolantes de reconstruction ont été faites par la communauté internationale ainsi que les nationaux. D’année en année depuis 2010, l’on constate d’une part, les promesses qui sont toujours en attente de réalisation. Et d’autre part, les projecteurs mis sur Haïti en des messages de solidarité au peuple haïtien à l’occasion de la commémoration de ce jour funeste.

En effet, les messages de solidarité envers le peuple haïtien ont fusé de toute part à l’occasion de la commémoration des dix ans du séisme dévastateur, le 12 janvier 2020. « Mon cœur est avec le peuple d’Haïti. Aujourd’hui et chaque jour, je me souviens de ceux qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre, y compris mes collègues de l’ONU, et ceux qui persévèrent à construire un avenir digne de leurs travaux, de leurs dons et de leurs sacrifices », a écrit l’ancien président des États-Unis d’Amérique, Bill Clinton, sur son compte Twitter. L’on rappelle que M. Clinton a été très impliqué dans l’ancienne Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH) puisqu’il faisait office de coprésidence avec le Premier ministre haïtien à l’époque, Jean-Max Bellerive.

Pour sa part, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a tenu à rendre un hommage à ceux qui ont perdu la vie le 12 janvier 2010 dans un message vidéo. « En ce jour, nous rendons hommage aux centaines de milliers d’Haïtiennes et Haïtiens qui, voilà dix ans, ont perdu la vie dans le séisme dévastateur qui a frappé leur pays et aux millions d’autres que cette catastrophe a durement touchés », a déclaré M. Guterres, en poursuivant que 102 membres du personnel de l’ONU avaient trouvé la mort. Si dix ans après le peuple haïtien est toujours dans l’attente d’un avenir meilleur, le chef de l’ONU a abondé dans le même sens. « Aujourd’hui, je renouvelle l’engagement des Nations unies à aider Haïti et ses habitants à bâtir un avenir meilleur ».

Également, le Premier ministre du Canada, en l’occurrence Justin Trudeau, a manifesté son soutien et celui du peuple canadien au peuple haïtien à l’occasion du sinistre du 12 janvier à travers une déclaration. « Au cours des dix dernières années, a soutenu M. Trudeau, le peuple haïtien a fait preuve d’une résilience incroyable face aux défis et aux obstacles. Il poursuit aujourd’hui ses efforts visant à bâtir un avenir meilleur. En tant que partenaire et ami fidèle d’Haïti, le Canada demeure résolu à appuyer le peuple haïtien. Que ce soit par la générosité des Canadiens qui ont fait un don après le séisme ou par le biais de la communauté canado-haïtienne qui multiplie les ponts entre nos deux pays ; nous sommes solidaires des Haïtiens ».

Participant à la cérémonie officielle du 12 janvier décrété « journée nationale de réflexions et de sensibilisation à la vulnérabilité d’Haïti face au risque et désastres », au Musée du Panthéon national Haïtien (MUPANAH), le président de la République, Jovenel Moïse, a mis l’accent sur la solidarité du peuple haïtien à la suite du fameux tremblement et qui a disparu en ces derniers temps. « Dix ans après, Haïti offre malheureusement une autre image au monde. Où est donc passée cette solidarité ? Le constat aujourd’hui est que la haine et la discorde ont gagné nos cœurs », a déploré le chef de l’État.

« Si en 2010, poursuit le président, le monde s’est apitoyé sur le cas d’Haïti en montrant de la compassion et une grande solidarité, aujourd’hui les derniers évènements ont plutôt suscité la peur et le repli sur soi au point que certains pays qui se ruaient pour nous porter secours en 2010, déconseillent à leurs ressortissants de nous visiter ».

Si certains citoyens estiment que dix ans après le séisme, les Haïtiens n’ont rien appris, pour le premier citoyen de la nation, l’urgence de l’heure c’est de se mettre ensemble dans l’unité pour reconstruire le pays. Quels plans, quelles actions, pour que cette nouvelle décennie ne soit pas perdue ? C’est la préoccupation de plus d’un !

Wisly Bernard Jean-Baptiste




Articles connexes


Afficher plus [3631]