S'identifier Contact Avis
 
25.88° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Belladère : une messe organisée pour rendre hommage aux victimes du séisme du 12 janvier

Belladère : une messe organisée pour rendre hommage aux victimes du séisme du 12 janvier



Sous le haut patronage du Père Fredy Elie, une grande journée d’activité a eu lieu, le dimanche 12 janvier 2020, dans la commune de Belladère, plus précisément à la ferme agrotouristique dénommée Foyer des enfants de l’espoir d’Haïti (FENESHA), se trouvant dans la localité de Croix-Fer/Molière, à la mémoire des victimes du séisme qui a dévasté Haïti il y a dix ans. À cet effet, « Nou sonje pou n angaje pou nou chanje » a été le thème choisi pour sensibiliser les gens à conjuguer leurs efforts afin de parvenir à une Haïti meilleure.


Le dimanche 12 janvier 2020, de nombreuses cérémonies ont été organisées à la mémoire des milliers de victimes du tremblement de terre de 2010. À l’instar des autres personnalités, l’originaire de Belladère, qui ambitionne de grands projets pour sa ville, en l’occurrence de Père Fredy Elie, il a mis le projecteur sur sa commune natale. Ainsi, dans sa manière, il a organisé, une pléiade d’activités, notamment célébration eucharistique, causerie, activités culturelles, expositions photos et autres.

En cette journée, la ferme agrotouristique dénommée Foyer des enfants de l’espoir d’Haïti (FENESHA), située à Molière, une localité de la 3e section communale de Riaribes, a connu les présences de plusieurs personnalités de cette commune, particulièrement, le député sortant de Belladère, Guerchon Guerrard, le juge de paix, le directeur départemental du Centre de la Police nationale d’Haïti (PNH), de la société civile et des amis étrangers venant de Porto-Rico.

S’exprimant à cette occasion, père Fredy Elie a tenu à souligner que dix ans après le passage du violent tremblement de terre mettant à genoux le pays, il est temps de se mettre debout pour pencher sur la reconstruction du pays. Car selon le prête catholique, le changement que nous souhaitons ne peut pas possible sans l’engagement de tout haïtien. Alors, c’est en ce sens, dit-il, que ce thème a été choisi 20 ans après le séisme pour sensibiliser les gens à conjuguer leurs efforts afin de parvenir à une Haïti meilleure. « Nou sonje pou n angaje pou nou chanje ».

Dans cette optique, à travers le « Foyer des enfants de l’espoir d’Haïti (FENESHA), Père Fredy Elie dit vouloir jouer sa participation dans la lutte permettant à Haïti d’atteindre le stade du progrès. « FENESHA est une structure sociale mise sur pied après le passage du tremblement de terre du 12 janvier, soit dans l’année 2011 dans le but d’apporter une assistance dans des domaines d’éducatif et d’agricole aux jeunes de la zone de Caradeux et de la commune de Belladère notamment à ceux issus de familles défavorisées qui sont dans le besoin ». Cette structure a regroupé non seulement des enfants victimes du grand séisme dévastateur, mais aussi de plusieurs autres jeunes du pays. Pour permettre à cette structure d’étendre ses activités dans toutes les communes du pays, l’homme spirituel dit souhaiter trouver le support de tous.

Toujours selon les déclarations de père Fredy Elie, un avenir meilleur est possible avec Foyer des enfants de l’espoir d’Haïti, car grâce à l’appui des partenaires, la FENESHA projette d’effectuer des actions à travers plusieurs communes du pays.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [3936]