S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Derrière tous les grands hommes, il y a toujours au moins sept femmes !

Derrière tous les grands hommes, il y a toujours au moins sept femmes !



Déterminant, aux trois temps (présent, passé et futur), le rôle et la place de ces épouses modèles qui ont pratiquement tout investi dans la construction du bien-être du couple et la consolidation de la richesse et de l’héritage de la famille à tous les points de vue, il n’y a pas de doute, derrière et/ou à côté, de tous les grands hommes, la présence de la femme est capitale tant dans la réussite que l’échec du couple.

Derrière tous les grands hommes, dans l’histoire de l’humanité, on cesse souvent de présenter ou d’identifier souvent une femme, à la base ou complice dans ce succès sur le plan social, économique, culturel ou politique. En nous limitant au cas précis de la femme ou des femmes qui participent à construction des hommes riches, célèbres ou au pouvoir, on est en droit de nous questionner sur le profil type et la diversité de ces femmes d’action. Qui sont ces femmes « potomitan » ? Combien sont-elles véritablement ces femmes qui fabriquent le succès de beaucoup d’hommes ?

Détrompez-vous, mesdames, ces épouses qui ramènent toute la victoire de vos maris respectifs à votre main divine. Dans les coulisses, nombreux de vos maris, comme dans le sens inverse, sont autant reconnaissant de plusieurs autres femmes, qu’ils ne voudront citer, pour ne pas vous rendre encore plus jalouse. Qui sont ces autres femmes qui contribuent bien avant ou parallèlement dans l’ascension économique, sociale, intellectuelle, médiatique ou politique de ces hommes ? Pourquoi identifier ces autres femmes dans l’ombre et les honorer au moins une fois dans nos sociétés traversées par le marronnage et l’hypocrisie ? Qui sont ces quatre autres femmes qui inspirent, influencent ou inventent ces figures masculines dans nos sociétés trop souvent machistes ?

Distinguons une fois pour toutes ces femmes qui fabriquent les hommes à succès, que nous avons pu répertorier dans quelques recherches et discussions réalisées sur le sujet au cours des vingt dernières années sur le rôle visible et invisible, symbolique et mystique de la femme dans la destinée de l’homme, après avoir mangé la pomme, pour reprendre le passage biblique.

De ces sept femmes on retient : 1-Les femmes génétiquement liées ou proche parent à l’homme en question comme la mère, la grand-mère, une sœur ou une tante ; 2-Les femmes qui ont influencé l’éducation formelle et sociale de l’homme en passant par les institutrices jusqu’aux professeures à l’université ; 3-Les femmes qui ont investis dans la construction émotionnelle et sentimentale de l’homme de manière positive ou négative ; 4-Les femmes en couple avec l’homme qui ont investissent financièrement dans les projets communs de ce dernier ; 5-Les femmes qui enfantent pour l’homme ; 6-Les enfants de sexe féminin de l’homme ; 7-Les femmes invisibles ou inconnues ou effacées, comme des collaboratrices, des conseillères particulières, des complices au bureau, des bénéficiaires de services, des clients ou des partenaires professionnels, ou même des mentors qui se transforment comme de véritables mains invisibles dans la fabrication du succès de ces grands hommes qui continuent d’influencer l’histoire de l’humanité.

Dans la mort des deux pères avec leurs filles respectives (Haïti : Gaudy Salomon et sa fille le 23 janvier 2020), et (Kobe Bryant et sa fille) survenus au cours du mois de janvier 2020, en Haïti et aux États-Unis, on pourrait jusqu’à questionner si les sentiments qui unissaient ces parents et leurs enfants n’étaient pas pratiquement le véritable amour éternel, du père qui ne voulait pas partir sans sa fille ? Pour faire référence au sixième profil.

Dessalines, le père fondateur de la patrie haïtienne et instigateur du nouvel ordre mondial en 1804, avait été élevé par sa tante, Victoria Montou, qui a activement participé dans la guerre de l’Indépendance d’Haïti. On retient également, la prêtresse Vodou, dénommée Grann Giton, en dehors de Claire Heureuse, pour ne citer que ces trois femmes symboliques en dehors de sa mère.

Dans l’histoire du président russe Vladimir Poutine, l’un des hommes les plus puissants en ce début du millénaire, a souvent en de nombreuses occasions rendu hommage à ses anciens professeurs, comme son ancienne enseignante Verra Gurevich. Comme en 2014, la presse avait annoncé que Vladimir Poutine avait acheté un appartement à Tel Aviv, pour son ancienne professeure âgée de 93 ans. Autant comprendre la reconnaissance des grands hommes envers certaines de leurs éducatrices à l’école, suivant le deuxième profil proposé dans ma liste des sept femmes incontournables.

Détrompez-vous mesdames. Pas si vite, madame l’auteure de l’ouvrage à succès « Devenir ». Derrière l’ascension politique et le leadership incarné du 44e président des États-Unis, Barack Obama, il y a certainement les marques et la complicité de son épouse chérie Michèle Robinson Obama, mais aussi l’empreinte indestructible de sa mère Stanley Ann Dunham, aidée de ses parents, les grands-parents côté maternel de Barack Obama, qui pratiquement l’ont élevé pendant des années.

Dans l’ascension sociale et politique de l’ancien président haïtien Jean Bertrand Aristide, qui a été prêtre catholique, il y a lieu de rechercher les principales figures féminines qui ont influencé le parcours de cet homme politique atypique, avant d’épouse son ancienne avocate Mildrède Trouillot.

Dans le cas du président français Emmanuel Macron, on est en droit de revoir les multiples dimensions que le personnage de Brigitte Macron pourrait incarner dans la vie du plus jeune président français.

Dans la vie de plusieurs autres anciens chefs d’État haïtiens, parmi les personnalités publiques les plus célèbres, les recherches sur les femmes qui ont influencé la vie de ces hommes d’État très puissants, en dehors de Marie-Madeleine (Joute) Lachenais, pourraient bien ouvrir autant une boite à pandore, mais beaucoup plus une fenêtre pour laisser rentrer la lumière, et le vent qui enlèvera la poussière sur de nombreuses figures féminines trop souvent oubliées ou méprisées par les historiens d’ici et d’ailleurs.

Dans le cas du président Jovenel Moïse, qui est le cas le plus récent, on pourrait lancer si possibles les recherches pour pouvoir identifier et classer dans un certain ordre hiérarchique, les sept femmes les plus inspirantes et influentes dans la vie et le parcours du chef de l’État haïtien, en considérant sa mère, sa grand-mère, sa belle-mère, ses sœurs, sa fille, en dernier lieu son épouse qui devient la première dame haïtienne.

De nombreux hommes sont parfois même très reconnaissants, paradoxalement des femmes avec lesquelles ils ont eu des relations amoureuses, conjugales ou sentimentales parmi les plus douloureuses. Derrière le goût amer laissé par ces compagnes ou épouses, ces hommes victimes, traumatisés et malheureux sentimentalement, se sont dédoublés pour pouvoir se construire sur des bases plus solides et réussir. Dans quelle catégorie placer ces femmes dans cette liste ?

Désolé mesdames et messieurs, derrière ces sept profils types de femmes « potomitan » présentés plus haut, j’ai omis de vous citer la femme zéro. Cette femme qui pratiquement combine ou complète toutes les fonctions, les qualités et les énergies de chacun de ces sept modèles. Elle est celle qui n’a pratiquement pas de nom, celle qui ne fait pas de bruit, celle qui est la plus souvent oubliée, méprisée et négligée dans les cérémonies officielles, les éloges, les honneurs et les hommages malgré leurs sacrifices et leurs contributions inestimables dans l’ascension de ces grands hommes. Elles portent souvent les qualificatifs de « Fanm Chans » dans les traditions haïtiennes, de maitresse dans certaines sociétés polygames, et dans la mythologie, portent l’identité en « M », comme muse…
Derrière ou à côté de chacun de ces grands hommes dans l’histoire de l’humanité, il faudrait revoir le placement ou le classement dans l’ordre croissant ou décroissant de la femme qui occupe la première, la deuxième, la troisième, et jusqu’à la septième place dans la trajectoire de ce dernier. Une belle exposition des portraits de ces femmes s’impose dans la galerie intime, les souvenirs et la mémoire de l’homme ordinaire jusqu’aux grands hommes dans l’histoire de l’humanité, très reconnaissants envers toutes les femmes et chaque femme en particulier.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [3671]