S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le Conseil de l’Université d’État d’Haïti (CUEH) plaide pour une augmentation de son budget

Le Conseil de l’Université d’État d’Haïti (CUEH) plaide pour une augmentation de son budget



Dans une déclaration publique du 25 janvier 2020, le Conseil de l’Université d’État d’Haïti (CUEH) appelle l’état central à respecter et honorer, entre autres, ses engagements financiers, vis-à-vis de l’institution d’enseignement supérieur de service public, de production et de diffusion de savoirs, l’UEH. Avec moins de 1 % du budget national dix ans après le séisme, le CUEH appelle à l’augmentation de son budget afin de faire face à des difficultés financières de l’institution.


Le 17 mai 2018, l'État et l'Université d’Etat d’Haïti ont signé un Protocole d’accord par lequel l'État s’est engagé à financer la mise en œuvre du Plan stratégique de l'UEH. Dans une déclaration publique datée du 25 janvier 2020, le Conseil de l’Université d’État d’Haïti (CUEH) a laissé savoir que ce protocole tarde encore à « porter des fruits ». En ce sens, le CUEH appelle à l’augmentation de son budget et la mise en place d’un plan d’urgence pour l’UEH afin de faire face aux difficultés financières de l’institution.

Pour le CUEH, « il est temps que la plus grande université nationale dispose de conditions acceptables de fonctionnement et puisse retenir ses cadres afin de répondre à sa mission d’enseignement, de recherche et de service à la communauté et ainsi apporter sa contribution à la construction nationale ».

Plus loin, le conseil se questionne d’une part, sur l’enseignement supérieur dans le pays. « Comment ambitionner d’offrir un enseignement de qualité dans un établissement d’enseignement supérieur lorsque celui-ci n’arrive pas à valoriser la profession d’enseignant et n’offre qu’un salaire de misère à son corps professoral, particulièrement aux jeunes en début de carrière ? Comment offrir un meilleur environnement d’études à nos étudiants en l’absence d’infrastructures de base, telles que restaurants et bibliothèques universitaires, accès à l’internet, etc. ? Comment institutionnaliser la recherche, capable de contribuer au développement du pays sans une politique nationale de recherche et les moyens financiers adéquats ? »

D’autre part, le CUEH a tenu à rappeler d’importantes promesses qui ont été faites à l’UEH depuis 2010. Ce sont, entre autres, « la construction de campus universitaires standards, capables de répondre de manière plus efficace à la forte demande d'enseignement supérieur et de réduire la fuite des cerveaux et des devises ; l'octroi de conditions décentes de vie et de travail aux enseignants et aux membres du personnel administratif et technique ; l’amélioration de la condition étudiante, à travers notamment la mise en place de restaurants et bibliothèques universitaires, d’infrastructures sportives et culturelles ».

Faut-il mentionner, le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a signé, lundi 3février 2020, un protocole de Collaboration avec l’UEH. Selon le recteur de l’UEH, Fritz Deshommes, ce protocole de collaboration « se situe en droite ligne du protocole d’entente entre l’État et l’UEH signale 17 mai qui prévoit le rapprochement entre l’UEH et les ministères pour une meilleure synergie entre les institutions publiques et l’utilisation plus efficiente des ressources de l’État ».

Toujours en ce qui a trait à l’enseignement supérieur en Haïti, le président de la République, Jovenel Moïse dans un Tweet a indiqué avoir rencontré au Palais National, lundi 3 février, « la Conférence des Présidents et Recteurs des universités d’Haïti (CORPUHA) autour des 4 projets de loi relatifs à l’enseignement supérieur et à l’organisation des métiers et professions qui sont déposés au Parlement depuis 2013 ».

Et dans un autre Tweet, le chef de l’État a indiqué que la délégation de la CORPUHA a demandé à son administration « de prendre les dispositions nécessaires pour combler le vide juridique qui caractérise le secteur de l’enseignement supérieur depuis plus de 50 ans et élargir le champ des métiers et professions réglementées dans le pays ».

Faut-il signaler, dix ans après le séisme de 2010, l’UEH reçoit moins de 1 % du budget national selon ce qu’a fait savoir le CUEH.

Wisly Bernard Jean-Baptiste




Articles connexes


Afficher plus [4028]