S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Vers la fin du projet renforcement des capacités MOFA 2 dans le Sud

Vers la fin du projet renforcement des capacités MOFA 2 dans le Sud



Inauguration, concours interscolaire sur la gestion des risques et désastres sont, entre autres, les différentes activités que réalise Peace Winds Japan dans le cadre de la clôture de son projet de renforcement des capacités et de résiliences dans les communes d’Arniquet et de St-Jean du Sud.


Lancé en mars 2019, le programme de construction de centre communautaire s’inscrivant dans le projet de renforcement des capacités (MOFA 2) exécuté par l’organisation Japonaise Peace Winds Japan, est sur le point d’être achevé. Lequel programme visait à construire dix centres communautaires dans les communes d’Arniquet et de ST-Jean du Sud ; deux zones vulnérables en termes de catastrophes naturelles.

En effet, les responsables de Peace Winds Japan ont inauguré un nouveau centre communautaire dans la commune d’Arniquet, notamment dans la localité de Taverne, ce mardi 17 mars 2020. Soit le neuvième sur dix centres communautaires construits dans les deux communes ; la date d’inauguration du dernier centre étant prévu pour le 21 mars 2020 prochain.

À travers ce programme, les responsables ont formé des bénéficiaires provenant des zones d’exécution du projet en gestions des risques et désastres ainsi qu’en construction de bâtiment. Les bénéficiaires, de leur côté, assistés des ingénieurs du projet, construisent eux-mêmes ces centres communautaires qui serviront de point de rencontre et d’abri provisoire pour les membres de la population en cas de catastrophes naturelles : soit six centres dans la commune de St-Jean du Sud et 4 centres dans la commune d’Arniquet.

Par ailleurs, les responsables de Peace Winds Japan ont égalent réalisé des campagnes de sensibilisation dans le cadre du projet de renforcement des capacités pour des enfants et des jeunes des localités de ces deux communes susmentionnées. Plusieurs écoles fondamentales ont participé à des formations sur la gestion des risques et désastres ; question de permettre aux élèves de ces écoles de mieux se comporter dans les trois moments des catastrophes naturelles (avant, pendant et après). Aussi, ont-ils inculqué aux élèves des règles d’hygiène et des techniques à adopter pour se protéger des microbes et rester en santé.

À l’issue de ces campagnes de sensibilisation, un concours interscolaire est organisé avec les écoles bénéficiaires. Une première édition a été réalisée dans la commune de St-Jean du Sud. La deuxième édition, réalisée à Arniquet, a été clôturée le jeudi 12 mars dernier.

Il faut souligner que Peace Winds Japan œuvre en Haïti depuis après le tremblement de terre de 12 janvier 2010. Cependant, depuis octobre 2016, l’organisation a fait son apparition dans la région du Sud afin d’assister les victimes de l’ouragan Matthew. Depuis lors, elle travaille de manière à renforcer la capacité de résiliences dans les zones à risques.

Edver Serisier




Articles connexes


Afficher plus [3728]