S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Coronavirus : l’UNESCO prône l’apprentissage à distance pour les millions de jeunes privés d’école

Coronavirus : l’UNESCO prône l’apprentissage à distance pour les millions de jeunes privés d’école



Le bilan de la pandémie du COVID-19 continue de s’alourdir dans la planète. À l’instar des autres secteurs, le secteur éducatif est touché par cette crise sanitaire, vu que plus de 360 millions de jeunes sont privés d’école à travers le monde pour cause d’épidémie de coronavirus Covid-19. Alors, pour faire face à cette crise sanitaire majeure qui concerne le monde entier, au niveau de tous les domaines, en particulier le secteur éducatif dans un contexte où actuellement un élève sur cinq et un étudiant sur quatre ne peuvent se rendre à leur établissement d’enseignement respectif, l’UNESCO prône l’apprentissage à distance.


Selon l’UNESCO, la crise sanitaire due à l’épidémie de coronavirus dans le monde touche des centaines de millions d’apprenants. « En raison de la propagation du nouveau coronavirus, les écoles sont fermées dans environ 15 pays, affectant 363 millions de jeunes, dont 305 millions d’enfants de la maternelle au secondaire et 58 millions d’étudiants du supérieur », a souligné la directrice générale de l’organisation de l’ONU pour la culture, la science et l’éducation, Audrey Azoulay.

En réponse à la pandémie du coronavirus, l’UNESCO soutient la mise en œuvre de programmes d’apprentissage à distance à grande échelle et recommande des applications mobiles peu coûteuses et des plateformes éducatives en accès libre que les écoles et les enseignants peuvent utiliser pour atteindre les apprenants à distance afin d’atténuer les perturbations dans le domaine éducatif. « Cette crise qui appelle à des réponses urgentes est aussi, à ses yeux, porteuse d’opportunités, offrant l’occasion de tester des systèmes d’apprentissage à distance ouverts, de repenser l’avenir de l’éducation et de mettre la technologie au service de l’apprentissage et de l’enseignement », a révélé l’UNESCO.

Message du Bureau de l’UNESCO à Port-au-Prince face à la pandémie du COVID-19

Face à la pandémie du COVID-19, le Bureau de l’UNESCO à Port-au-Prince ne reste pas indifférent. Dans un message rendu public, en date du mercredi 18 mars 2020, il a fait savoir qu’aujourd’hui le monde entier est confronté à une situation d’urgence qui nous exige de conjuguer tous nos efforts pour faire face à la pandémie du COVID-19 qui affecte tous les domaines, en particulier le secteur éducatif dans un contexte où actuellement un élève sur cinq et un étudiant sur quatre ne peuvent se rendre à leur établissement d’enseignement respectif, alors que d’autres décisions de même nature sont attendues.

En ce sens, l’UNESCO a lancé une coalition mondiale pour accélérer la mise en œuvre de l’enseignement à distance. Toutefois, en Haïti, l’UNESCO comprend que cette situation d’exception requiert de la part des autorités locales l’adoption de mesures préventives réfléchies et pertinentes, pouvant concilier les exigences conjoncturelles relatives au secteur éducatif et l’évolution rapide de la pandémie.

En outre, le Bureau de l’UNESCO à Port-au-Prince reconnaît également que cette situation est particulièrement éprouvante pour le secteur culturel alors que les activités culturelles autant que les rassemblements sont déconseillés. Aussi lance-t-il un appel au soutien des artistes et des professionnels qui font vivre la culture dans toutes ses composantes.

Devant la vague de désinformation observée notamment à travers les [nouveaux] médias, l’UNESCO estime que la Presse est plus que jamais appelée à donner le meilleur d’elle-même tout en comptant sur la science et le sens de la responsabilité pour la transmission des données fiables et informations officielles communiquées par les autorités sans négliger l’éducation de la population qui demeure indispensable pour contribuer efficacement à prévenir les conséquences majeures.

Toutefois, face au caractère sans précédent de la conjoncture, le Bureau de l’UNESCO à Port-au-Prince invite tout un chacun à faire preuve de sérénité, à vérifier toutes les sources d’informations avant de les partager et, par-dessus tout, à appliquer strictement toutes les mesures d’hygiène prescrites par les autorités sanitaires.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [4028]