S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Pour freiner la propagation du coronavirus en Haïti, le RHJS et l’AJH recommandent un confinement total

Pour freiner la propagation du coronavirus en Haïti, le RHJS et l’AJH recommandent un confinement total



« Confinement général en urgence pendant au moins 14 jours renouvelables, port de masque exigible en milieu public, en cas de déplacement obligatoire », recommandent, le Réseau haïtien de Journalistes en santé (RHJS) et l'Association des Journalistes haïtiens (AJH), dans la lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus.


Dans un communiqué de presse, paru en date, du lundi 30 mars 2020, le Réseau haïtien de Journalistes en Santé (RHJS) et l'Association des Journalistes haïtiens (AJH) se montrent très alarmés vu la montée de la pandémie du covid-19 dans le pays. Alors, face à cette menace qui pèse sur les 11 millions d’Haïtiens, les responsables des deux associations de presse, a savoir, Dr Odilet Lespérance, secrétaire général du RHJS, et Jacques Desrosiers, secrétaire général de l'AJH, croient qu’il est important de rappeler l'intérêt que présente le confinement dans la lutte contre la propagation de l'épidémie de coronavirus, même quand, les Haïtiens semblent avoir du mal à prendre conscience de la réalité.

A cet effet, le consortium RHJS-AJH exhorte aux autorités à prendre toutes les dispositions nécessaires pour un confinement général, c'est-à-dire, garder à la maison tout le monde pendant 14 jours renouvelables, contraindre les citoyens à porter des masques, pour tout déplacement obligatoire.

Regrettant que la population prenne à la légère les consignes et continue de trainer dans la rue, le consortium a profité de l’occasion pour rappeler à ces dernières, la vulnérabilité du pays en matière sanitaire. « Le système de santé haïtien n’est pas en mesure de prendre en charge même 1% des complications probables liées au Corona virus. En ce sens, le consortium RHJS-AJH craint qu'une propagation généralisée du nouveau coronavirus ne soit catastrophique pour Haïti, tenant compte du contexte sanitaire et social du pays », ont déclaré les responsables, qui ont plus loin, encouragé, de mettre en quarantaine tous les cas suspects afin de bloquer la propagation de la maladie dans le pays.

Par ailleurs, le consortium estime qu'avec l'augmentation rapide des nouveaux cas avérés dans le pays, le confinement partiel ne peut, en aucun cas, stopper la propagation du virus. Déjà qu'Haïti n’a nullement la capacité d’une prise en charge agressive de la COVID-19.
« Le seul outil de riposte dont dispose le pays à l’heure actuelle est la prévention ».


En outre, RJHS et AJH recommandent aux autorités de mettre un contrôle strict sur le prix des masques qui ne cesse de grimper au fil des jours et d’encourager la fabrication locale de ces produits pour un usage collectif.

Pour des résultats plus significatifs dans lutte, le consortium suggère également, aux autorités, toute une gamme de mesures d'accompagnement de la population, afin de s'assurer de la réussite de la période de confinement.

De manière précise, « les marchés, les supermarchés resteront ouverts. Cependant, des mesures seront prises pour le respect de la distance de 1.5 mètre entre les marchands et les acheteurs, tout en exigeant l’usage du masque.

S’agissant les supermarchés et les banques commerciales, ils doivent prendre des mesures nécessaires pour limiter la quantité de personnes tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de leur bâtiment. Les employés ainsi que les usagers doivent, tous, porter des masques. Quant aux mairies, elles doivent renforcer leurs activités d'assainissement de nettoyage et d'aspersion des villes du pays ».

Par ailleurs, le Consortium estime enfin que pour contenir la COVID-19, aucun sacrifice n'est trop grand. Cependant, tenant compte de la vulnérabilité du pays, si rien n’est fait, nous courons à la catastrophe.

Il convient de souligner que, dans un premier communiqué sur l'évolution de l'épidémie dans le pays, publié le 23 mars, diverses recommandations ont été faites, par ce même consortium aux autorités, notamment autour de la nécessité d'isoler les départements de l'Artibonite, de l'Ouest et du Sud'Est du reste du pays, afin de circonscrire la propagation du virus.

Plus d'une semaine après, le consortium RHJS-AJH constate que ses recommandations n'ont pas été prises en considération, et de nouveaux cas sont détectés dans des zones non encore infectées au moment de la publication de la dernière note.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [4119]