S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Familles en confinement : Initiation à la généalogie

Familles en confinement : Initiation à la généalogie



Journée mondiale de la famille en Haïti : 15 mai 2020

Demander à vos parents qui sont vos grands-parents parait comme une question logique et pertinente que les enfants devraient poser. Plus que ça, partez à la découverte de vous arrières grands-parents sur deux à trois siècles deviendrait une activité tout à fait intéressante, instructive, intellectuelle et surtout profitable.

Dans l’impossibilité de réaliser la quatrième édition du « Salon de la Généalogie » cette année en Haïti, à cause de l’épidémie et du confinement, je vous propose une journée d’initiation à la généalogie dans les familles. Partez à la découverte de vos ancêtres que vous allez rejoindre tôt ou tard, en commencer par dessiner l’arbre de votre famille !

Dessiner l’arbre de la généalogie de sa famille parait une activité de loisir, mais aussi une forme de construction de la pensée collective et de vos émotions les plus solidaires, au sein de chaque famille. Pourquoi discuter de la généalogie dans les familles en Haïti ? Comment profiter du confinement et du rapprochement des membres de chaque famille (pas toujours harmonieux) pour découvrir ses racines et des secrets sur l’histoire dans chaque famille ? Comment la généalogie pourrait-elle influencer positivement le bien-être des enfants, la sécurité des parents et la richesse et l’héritage au sein de nos familles ? Qu’est-ce que la généalogie ascendante et la généalogie descendante ?

Dans toutes les grandes familles dans le monde, un qualificatif qui accompagne certainement la richesse financière, l’héritage matériel et un capital social, intellectuel et culturel, la culture des connaissances et des compétences associées, la généalogie occupe une place importante dans les valeurs et les relations entre les parents et leurs enfants, de génération en génération.

Découvrir ses racines familiales et connaitre ses ancestrales sont des activités stimulantes qui offrent des sources d’informations très utiles et valorisantes pour chaque enfant et adulte, qui se recherchent en permanence dans cette mondialisation qui propose souvent des repères trop exotiques ou erronés. Il existera toujours une occasion dans la vie de chaque individu, où le retour à la source demeure le seul vrai remède pour chasser le désespoir et pour se renouveler d’énergie à partir ses pairs génétiquement liés.

De nombreux plaidoyers ont été initiés dans le pays pour l’inscription des cours obligatoires sur l’éducation familiale, et particulièrement des notions de généalogies dans le système éducatif haïtien, notamment lors des différentes éditions antérieures du « Salon de la Généalogie ». Pourquoi et comment inscrire les pratiques instructives et thérapeutiques de la généalogie dans le contexte de Covid19 en Haïti ? Quelles sont les méthodes appropriées pour transmettre de tels messages ? Comment aborder la généalogie avec les enfants sans les traumatiser autour de la question des morts ou de leur foi religieuse de plus en plus en berne dans certaines familles confinées ? Comment définir et trouver les mots les plus adaptés dans ce contexte et les ressources nécessaires pour atteindre de tels objectifs ?

Dans le confinement actuel, avec la fermeture des classes, les parents représentent plus que jamais les meilleurs professeurs (les mieux formés et préparés) pour apprendre à leurs enfants à devenir des citoyens conscients et responsables, animés par un sentiment d’appartenance, de respect et de solidarité pour les membres de leurs familles restreintes ou élargies. Sans faire de grandes études, les notions de la généalogie offrent une belle occasion à ces derniers pour éduquer leurs enfants à partir des informations qu’ils maitrisent le mieux, leur vécu, leur passé, leur évolution, leurs souvenirs qui méritent d’être partagés ?

Derrière les conflits, les séparations et les divorces, les distances, les exils, les renoncements, les crimes et d’autres événements ou antécédents qui peuvent réveiller de mauvais souvenirs autour d’un ou de plusieurs membres dans chaque famille, en dehors des parents et des enfants, il y a lieu de dire la vérité aux enfants en partageant les informations à ces derniers.

Dans ce voyage dans le temps que les débats sur la généalogie pourraient offrir au sein de la famille, au sein de chaque famille confinée pendant l’épidémie du Covid19, les enfants auront la chance de découvrir qui ils sont véritablement en tant qu’individu, en tant que citoyen, et surtout en tant que prolongement de plusieurs générations de personnalités ?

Dis-moi qui sont tes parents et grands-parents je te dirai pourquoi ta famille est si influente ou si effacée, si riche ou moins fortunée, moins valorisée et/ou plus respectée dans certains milieux par rapport à d’autres ?

Découvrons ensemble les secrets de la famille, les secrets de chaque famille. De la trajectoire des grands-parents d’un continent, d’un pays, d’une région, d’une ville, d’un quartier à un autre, en passant par des rencontres, des événements significatifs et déterminent, des épreuves, des décès, des déceptions, des transformations, et des reconversions professionnelles et religieuses, ce sont de riches histoires passionnantes qui sont cachées dans la tête des parents et des personnes les plus âgées, qu’il faudrait consulter.

Dans chaque famille il existe des personnes respectées comme des voyous dans les deux sexes. Dans chaque famille instruite et informée, les enfants les mieux préparés seront toujours en mesure de s’orienter vers les meilleurs choix.

Des familles finissent par s’imposer dans un ou plusieurs secteurs d’activités économiques, professionnelles et culturelles. Cela devient parfois même une tradition et une marque de reconnaissance et de respect. Comment permettre à l’enfant d’assurer la relève de ses parents et grands-parents, s’ils ne sont pas informés ? Quels sont les documents personnels, officiels, publics et privés qui peuvent aider dans l’art et la science de la généalogie ?

Des sites internet peuvent offrir des informations assez pertinentes pour cadrer les recherches, à défaut de sortir pour lancer des recherches dans des bibliothèques, dans les registres de l’église, de la mairie de la ville natale de ses parents, des annonces mortuaires dans les journaux, des rares documentations des hôpitaux, des journaux spécialisés qui conservent des archives, etc. Il existe de nombreuses activités socioculturelles et des associations un peu partout dans le monde qui informent et forment sur les pratiques de la généalogie. En commençant par se former à partir des glossaires disponibles sur internet, les enfants qui ont cette opportunité pourraient commencer ainsi par lancer les recherches pour découvrir leurs origines.

Dix choses importantes proposées par Francis Christian, auteur de l’un des ouvrages de référence sur le sujet : « La généalogie pour les Nuls », qui sont : Aller du connu vers l’inconnu ; noter les sources ; vérifier les informations ; éviter les conclusions hâtives : toujours tout noter ; avoir un vocabulaire précis ; ne pas importuner l’entourage ; être disposé à aider et communiquer ; adhérer à une association ; ne jamais renoncer ».

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [3815]