S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Saut D’eau : la ville des villes de Papi Koy et Azor

Saut D’eau : la ville des villes de Papi Koy et Azor



Cette localité a une importance très significative dans la culture haïtienne, grâce aux efforts de ces héritiers, comme Papi Koy et Azor. Malgré tout, les gens sont en discussion pour donner la paternité de la ville à l`un de ses deux personnages. Pourtant, Papi Koy avait laissé un projet qui n’était pas encore réalisé. Maintenant, vous êtes tous invités pour la réalisation de ce grand rêve !


L`un des rares héritiers de cette ville mettait toutes ses forces pour développer cette communauté qui avait une popularité nationale et même internationale. La réputation de cette zone se fondait sur sa chute montagneuse, dit le Saut, comme le nom de la ville ‘’Saut D`eau’’ qui résonnait sur toute l’étendue du territoire national. Selon la déclaration d’une jeune trentenaire, Rose-Michelle Duverglas, il y a d’autres lieux qui sont plus attirants, par des caractéristiques naturelles (culturelles) et même mystérieuses. Pour citer, il y a : Bassin Nan Kreson, Rivière Latèm, Grotte Doko, Rivière Gano, ainsi que l’Église de Notre Dame du Mont Carmel de Saut d`eau. Le visage de cette zone est rempli de verdure de toute sorte, ayant un climat exceptionnel, doux, agréable et attirant qui donnait le goût de la nature.

Bassin Nan Kreson

C`est un bassin glacé, la chaleur du soleil ne pouvait plus le décomposer ni le transformer. Rester à ses caractéristiques fraiches, glacées. À travers la déclaration d’une jeune originaire, Génèse Fleurilus, ces caractéristiques se résonnaient au cœur d’une montagne, donnant la naissance à la chute merveilleuse. Léonie nous a avancés que ce bassin ayant des caractéristiques médicinales, et même chanceuses. Pour continuer, la jeune originaire ajoutait, ¨ d’abord, avant d`aller au saut, il faut passer au bassin, parce que c’est ce bassin qui alimentait le saut, donnait naissance a la chute, sans lui n`y aurait pas de Saut ! ¨.

Chute

La chute, dite Saut, qui faisait le bonheur de cette ville, partout et ailleurs. C`est un regroupement de géants pierres, ayant la forme d’un escalier. L’eau sortait au sommet d`une montagne, descendait exactement sur l’escalier, donnant naissance à une cascade glissante, qui est entourée par des géants d’arbres. L’aspect de l’environnement présentait une forme mystérieuse, parce que, à chaque instant, il y avait un vent froid qui soufflait tout autour du Saut, transportait des gouttelettes d’eau partout ; et même des grondements lointains se résonnaient au cœur du Saut. Pour répéter la jeune trentenaire, à chaque période, beaucoup de genres sont venus pour faire leur lumination (demande aux esprits), pour prendre leur bain de chance, et leur bain de guérison.

Rivière Latèm

Cette rivière est moins fraiche, a une douceur languissante, agréable à la peau. Douce à notre corps, donnant l’envie d`habiter dans l’eau. Une créole de la zone Phara nous a raconté, ¨chaque année, du mois Mars, nous faisons la fête de l’eau, les natifs et même les étrangers se rassemblaient, venant partout pour participer dans cette festivité¨.

L’église de Saut d’Eau

Une grande cour remplit par des plantes ornementales, et sont placées sur des lignes naturelles. Une architecture attirante, séduisante donnant l’envie de pénétrer à l’intérieur. L’église ¨Notre-Dame-du-Mont-Carmel de Saut d’Eau¨, c’est une grande église. Encore, a avancé la jeune trentenaire, ¨ il y avait d’autres églises, comme Saint Jacques, Saint Jean… mais ici, c’est la patronne de la communauté !¨. Préparait pour la festivité nationale, répondait aux exigences du moment (pouvait recevoir beaucoup de personnes). Cette église prônait la modernisation de cette ville. Or, sans elle, on n’aurait plus parlé de grand édifice de la ville. Elle produisait le développement du tourisme de la zone et même pour le pays tout entier. Tous les 16 du mois de juillet, c’est le jour de la fête patronale qui mobilisait tout les pèlerins du pays et même dans l’international.

Un vaillant natif

Nicolas ELYSSEE dit : ¨Papi Koy !¨, c`était un brave, un vaillant qui a mis ses capacités aux services de leur communauté. D’après un cinquantenaire, Boiziau Villette,¨ L’originaire a efforcé tous ces désirs pour le développement de sa ville natal (de Saut D’eau)¨. Le cinquantenaire ajoutait, ¨ en mettant de coté la jalousie, l`hypocrisie, et les intérêts personnels pour faire avancer le progrès dans la communauté. Lors de l`inhumation de ce grand combattant, soit 7 juin 2020, notre révérant Père Raphael Bernardin Dérat nous a déclaré que si ce n’était pas l’intelligence de Nicolas, la ville de Saut D’eau n’aurait plus électrifié, et même l’eau potable n’arriverait plus dans le robinet de nos maisons !¨. Pour continuer, notre révérant a ajouté, ce vaillant nous a laissé un projet, qui soit la construction des marches au sommet de la chute, déjà la famille Élysée avait mis un terrain à la disposition de l’Église pour la réalisation de ce projet qui aurait une grande envergure dans la communauté¨. Maintenant Nicolas nous a laissé, qui aurait nous accompagné pour la réalisation de ce projet ?

Notre Père nous a raconté que cette zone a bourgeonné beaucoup d’intellectuels, des techniciens, et des hommes politiques influents du pays. Cependant, ils ne venaient plus pour participer au développement de cette communauté, sont préférés d`aller développer d’autres zones, tout en abandonnant leur raine.

Le Trésor national

Lénord Fortuné, dit Azor, n’était pas un natif, pourtant, c’était le chouchou de la cité, qui avait fait retentir ¨Le bourg de ville Bonheur¨ aux quatre coins du monde. 16 juillet, c’était la date consacrée au samba pour faire danser les pèlerins venant du Saut. Avec son tambour, les originaires, et les étrangers se rassemblaient autour de la ville pour vénérer leur Vierge. Après le départ du Génie national pour l’éternité, racontait notre Révérend, certains de cette communauté voulaient placer la statue du Maitre de Tambour dans la ville, mais lui préférait d’accorder cette opportunité à Papi Koy. Est-il possible d’attribuer la paternité de la ville à Papi Koy ou Azor ?

Ce choix restait à la communauté de décider selon leur amour, et/ou leur cœur pour son idole. Parce que, chacun de ces personnages avait travaillé dans son champ d’activité. Car, l’absence de l`un d`entre eux, la ville ne serait plus ce qu`elle est aujourd’hui. Pourtant, les deux ont hissé le flambeau de la ville au sommet du panthéon national.

Aspect environnemental

L’environnement avait beaucoup d’eau, les sols sont arrosés, par l’observation on voyait que les sources sont moins polluées. D’après le cinquantenaire, l’agriculture restait l’activité primordiale de la zone, il y avait une diversité de culture de plantes. Mais, restait toujours à l’état embryonnaire, car l’État n’intervenait pas pour la modernisation de ce secteur qui est si important pour les habitants du Pays.

Enfin, la fête patronale de cette ville a réuni beaucoup de personnes, de tout horizon du Pays et même à l’étranger. Les instances concernées auraient une obligation d’intervenir dans des projets de développement de la zone. Tous les 16 juillet, la culture haïtienne se trouvait au premier rang, avec le son du tambour (Azor), les peintures, les sandales, les chapeaux en pailles… C`est déjà la rentrée des devises dans l’économie nationale, car les Diasporas et les Étrangers sont répondus aux grands nombres comme à la coutume avec leurs exigences (selon la jeune originaire). Suivant cette situation, nous voulions que le ministère de la Culture, le ministère de l’Intérieur et les autres instances concernées interviennent pour la réalisation du projet laissé par Papi Koy, et même des autres projets de développement aussi.

Jose FERTIL,
Tech. En Informatique, Économiste,
Maitrise en Sciences Développements (en cours) à FE.
Email : josefertil@yahoo.fr




Articles connexes


Afficher plus [3919]