S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Les formations de l’IUS à la fois en présentiel et en distanciel

Les formations de l’IUS à la fois en présentiel et en distanciel



L’Institut Universitaire des Sciences (IUS) se veut être un établissement d’enseignement supérieur mettant l’accent sur la qualité et la diversité des formations dispensées et le taux de réussite des étudiants à partir des trois mots clés : Lisibilité, encadrement et accompagnement des étudiants. Les spécificités de l’IUS sont nombreuses, cependant seuls deux points vont être exposés ci-dessous : les modes de dispense des enseignements en présentiel et en distanciel, la diversité et la qualité des formations proposées.

1-Des formations dispensées à la fois en présentiel et en distanciel

Le Covid-19 a conduit les établissements haïtiens d’enseignement supérieur à mettre l’accent sur l’enseignement en distanciel. Cette situation sanitaire dommageable, conjoncturelle ou non, a fait passer en second plan les contraintes structurelles appelant à développer un autre modèle d’enseignement complémentaire à celui dispensé habituellement en présentiel au regard de la situation particulière d’Haïti.

Une des clés d’une renaissance probable du pays est sa jeunesse et son ardent désire d’acquérir un niveau de connaissance de qualité. Or, ce potentiel se heurte à d’importants obstacles structurels contraignant de nombreux jeunes de se former à l’étranger. Il est en effet difficile d’orienter des effectifs importants d’étudiants vers les établissements nationaux d’enseignement supérieur publics et privés pour, notamment, les raisons structurelles suivantes :

-en premier lieu, la demande de formation supérieure excède les capacités matérielles de ces établissements. Ces conditions d’accueil des étudiants et des enseignants vont longtemps demeurer difficiles, en particulier, mais pas seulement, dans la zone de Port-au-Prince ;

-En second lieu, les possibilités d’hébergement des étudiants et de leur famille pendant les années d’études universitaires en Haïti restent rares et onéreuses dans l’attente de la réalisation ou de l’extension de campus et de résidences universitaires ;

-En troisième lieu, dans un contexte d’urgence économique et de rareté des bourses d’études, l’obligation dans laquelle se trouvent les étudiants de travailler empêche la plupart de poursuivre des études supérieures en présentiel, particulièrement au sein d’établissements de Port-au-Prince et de la région de l’ouest en général ;.

-En quatrième lieu, la possibilité de limiter l’exode rural en fixant les jeunes dans leur territoire. Il s’agit aussi de l’intérêt, en termes d’aménagement du territoire et de décentralisation, de poursuivre la promotion de l’enseignement supérieur dans les territoires ;
-Enfin, les conditions légales et financières de séjour demeurent relativement restrictives dans les pays où les étudiants pourraient être accueillis sans un niveau de formation initiale.

Pour toutes ce raisons, l’IUS met en place un système innovant concernant les Licences, les Diplômes universitaires de Technologie (DUT) et les Licences professionnelles (LP), reposant sur trois aspects complémentaires que sont des contenus pédagogiques de haute qualité, une architecture technologique fondée sur une plateforme d’enseignements et de services en distanciel de nature à améliorer radicalement l’accessibilité en nombre et en qualité à l’enseignement supérieur, et une organisation administrative bien maîtrisée en appui aux étudiants.

Cependant, l’IUS considère pour sa part que l’enseignement en distanciel n’est pas substituable à celui en présentiel, mais qu’il s’agit de deux modes complémentaires de transmission de la connaissance.

Ainsi, le système de l’IUS vise à permettre aux étudiants régulièrement inscrits de bénéficier d’articles, ouvrages, documents, vidéos, etc. sur les cours constituant leurs programmes de formation, qu’ils soient inscrits en distanciel ou en présentiel en outre, l’étudiant qui a choisi de suivre les enseignements en distanciel peut se rendre à l’IUS à Port-au-Prince, à tout moment, et suivre les cours programmés en présentiel.

Cette souplesse proposée par l’IUS contribue à résoudre des problèmes majeurs posés à l’enseignement supérieur haïtien évoqués ci-dessus. Premièrement, l’accessibilité aux documents relatifs aux enseignements universitaires à un plus grand nombre d’étudiants, grâce à la suppression des coûts d’hébergement, à la limitation des coûts de déplacement et à la possibilité de poursuivre une activité professionnelle. Deuxièmement, le développement d’une formation de qualité internationale au profit des étudiants. Il faut ajouter à cela que ce système permet en général des taux de succès supérieurs à ceux obtenus dans l’enseignement classique.

Des journées et des heures de regroupements sont organisées pour les étudiants en distanciel. Ces rendez-vous se font à une heure programmée chaque semaine.

Le contrôle des connaissances se fait en même temps pour les étudiants en présentiel et en distanciel avec les mêmes sujets d’examens. Les modes de contrôle des connaissances, pour chacun des enseignements, sont indiqués avec précision dans le livret de l’étudiant.

2-La qualité et la diversité des formations proposées à l’IUS

En fonction des effectifs et de sa capacité d’accueil, l’IUS envisage d’ouvrir trois niveaux de formation au sein de ses trois composantes (Facultés). Des informations précises sont données dans les livrets correspondants à la formation choisie par l’étudiant. Pour plus de précision, les candidats peuvent se rendre sur le site de l’IUS : Administration@iut.edu.ht.

a)-Des formations de licence dispensées au sein des trois composantes :

Une licence d’Economie-Gestion

L’objectif principal de la Licence Economie-Gestion, dispensée au sein de la Faculté de Droit, d’Économie et de Gestion, est la transmission des connaissances fondamentales en économie et en gestion afin de permettre aux diplômés l’accès à un master spécialisé en économie ou en gestion (dans une université haïtienne ou étrangère) ou l’accès au marché du travail dans ces domaines à l’issue de leurs huit semestres de formation. Deux parcours sont proposés aux étudiants s’inscrivant dans cette Licence :

-Le parcours « Management des entreprises » ayant pour but de former des économistes spécialisés dans la gestion de l’entreprise en formant les étudiants à la gestion financière, au marketing, à la gestion des ressources humaines, etc. Les débouchés ici sont tous les métiers de la gestion : comptabilité, marketing, gestion des ressources humaines, etc. Ce parcours permet aux étudiants d’acquérir une compétence pluridisciplinaire indispensable pour prétendre à l’exercice de la fonction de cadre dans des organisations qui conçoivent de plus en plus leur fonctionnement sous forme de projets transversaux.

-Le parcours « Gouvernance publique » correspond à une attente des élus qui sont de plus en plus nombreux à réclamer et solliciter des compétences en matière de gestion de l’administration publique locale et des budgets de leur collectivité. L’objectif de ce parcours est de former ces futurs spécialistes, sur le plan professionnel immédiatement opérationnel. La dimension professionnelle est grandement renforcée par l’intervention dans la formation de professionnels reconnus. Les profils d’emplois visés pour les diplômés sont ceux de consultants en finances locales, évaluation ou analyse financière territoriale dans des institutions publiques ou privées, de cadres des collectivités.
Une licence de Science de l’Éducation

Au sein de la Faculté des Lettres et des Sciences humaines, une Licence en  Sciences de l’Éducation est proposée. Cette formation comprend deux parcours : un parcours « Administration de l’Éducation » et un parcours « Enseignement des Sciences ». L’objectif principal de la Licence en Sciences de l’Éducation est d’appuyer les réformes du gouvernement haïtien dans le système éducatif, comme voulu par le MENFP, par la transmission de connaissances fondamentales en enseignement du français et des sciences (Mathématique, Physique, Chimie et Biologie) et par la formation en gestion des établissements scolaires.

-Le parcours « Administration de l’Éducation » a pour but de former des administrateurs spécialisés dans la gestion des établissements scolaires en formant les étudiants à la gestion financière, à la stratégie de mobilisation communautaire, à la gestion des ressources humaines, etc. Les débouchés ici sont tous les métiers de la gestion d’établissement scolaire tant public que privé. Ce parcours a donc pour objectif de former des cadres en matière de gestion des activités scolaires et parascolaires et de maîtriser les opportunités et les enjeux dans l’environnement haïtien.

-Le parcours « Enseignement des Sciences » correspond à un besoin exprimé par les établissements scolaires et le constat du MENFP des faiblesses dans l’enseignement des sciences de base au niveau des écoles classiques. L’objectif de ce parcours est de former ces futurs spécialistes de l’enseignement et les rendre, sur le plan professionnel, immédiatement opérationnel.

Une licence de Géographie, parcours «Aménagement du territoire »

La Licence de Géographie comprend un unique parcours : «Aménagement du Territoire», répondant à la stratégie nationale et locale de développement d’Haïti.

L’objectif premier de cette formation est d’inculquer aux futurs spécialistes haïtiens de l’aménagement les grandes règles permettant de lier les besoins en équipement des populations avec le double respect de l’environnement (lutte contre l’érosion des sols, etc.) et des paysages (amélioration du cadre de vie tout en ménageant la possibilité de développement touristique). Les jeunes diplômés auront la capacité d’acquérir les données permettant de visualiser le territoire, de traduire les images en cartes et plans, mais aussi en observatoires statistiques fins permettant de mesurer les tendances et les évolutions. Cette capacité d’observer le territoire à la fois sous l’angle paysager, cartographique et sous l’angle statistique sert de base à l’évaluation des projets d’aménagement que ces étudiants seront en mesure de planifier et de proposer à la fin de leur cursus.

L’objectif de la licence de Géographie parcours : «Aménagement du territoire» s’articule autour de cinq grands savoirs, le dernier s’appuyant sur les quatre piliers précédents: S’exprimer en maîtrisant parfaitement la langue française et être en capacité de travailler de manière efficace dans les autres langues de la Caraïbe et de l’Amérique : anglais et espagnol. C’est le volet langue ;

Se situer afin de comprendre la place d’Haïti dans le monde et maîtriser la hiérarchisation de la société. Comprendre également le poids de l’histoire et son influence sur la société actuelle et son fonctionnement. C’est le volet de culture générale géographie, histoire, sociologie.

Se financer, clé de la compréhension des grands mécanismes du capitalisme contemporain et leurs implications pour l’économie locale. C’est le volet économie, statistique, politique, géopolitique, et gestion.

Penser la complexité pour comprendre l’emboîtement des échelles d’analyse et l’enchaînement des époques, mais aussi les liens entre les disciplines, entre les enseignements, etc. De la culture à l’infrastructure. C’est le volet démarche scientifique et pensée complexe.

Agir en s’appuyant fermement sur les quatre premières bases. En effet, l’aménageur doit évidemment être en capacité d’agir techniquement dans le secteur de l’aménagement. C’est le volet outils de l’aménagement du territoire, techniques d’ingénierie, structuration du territoire.
Une Licence de Mathématiques

La Faculté des Sciences et des Technologies dispense une Licence de Mathématiques, voie royale permettant, à tout étudiant souhaitant faire des études scientifiques, d’acquérir la structure mentale, les connaissances et les outils indispensables pour atteindre ses objectifs. Cette Licence comprend deux parcours :

-Le parcours «Mathématiques» permet à l’étudiant d’approfondir ses connaissances et ses compétences dans les mathématiques pures. Il approfondit la théorie du signal, la topologie, l’algèbre, la géométrie, le système dynamique et le chaos, la modélisation et les bases de données, la programmation fonctionnelle, la modélisation physique, l’analyse complexe, la théorie des jeux, l’optimisation sous contraintes.

Les étudiants de ce parcours sont destinés à prolonger leurs études de mathématiques dans un master scientifiques de très bon niveau.

-Le parcours «Mathématiques appliqué aux Sciences sociales» s’adresse aux étudiants recherchant dans une Université une formation en économie mathématique et méthodes quantitatives. Les enseignements de ce parcours approfondissent leurs connaissances sur des enseignements qui portent sur l’analyse financière de l’entreprise, les logiciels comptables, l’informatique de gestion, le contrôle de gestion, la modélisation et les bases de données, la théorie du signal, la recherche opérationnelle, la programmation fonctionnelle, les systèmes dynamiques et le chaos, l’économie de la répartition, l’économie mathématique, l’économétrie, la budgétisation, l’optimisation sous contraintes, la théorie des jeux.

Ce parcours permet aux étudiants de poursuivre leurs études en Master «Mathématiques appliquées aux Sciences sociales» dans n’importe quelle Université haïtienne ou étrangère. Il prépare aussi à des emplois de niveau Licence nécessitant une bonne connaissance en mathématique et l’utilisation des mathématiques appliquées indispensables à la compréhension de l’économie moderne.

b)-Une formation de Master au sein de la faculté de Droit, d’Économie et de Gestion.

La composante met en place un programme de Master en «Economie-Gestion» comprenant deux spécialités et six parcours.

-La spécialité I : «Économie et Gestion des Entreprises et des Institutions Financières» comporte trois parcours. Elle vise à former des économistes spécialisés dans les domaines de la banque, de la finance et de l’assurance, dans ceux du management et de la gestion des entreprises du secteur privé, ainsi que dans ceux du tourisme et du développement durable afin qu’ils puissent exercer leurs compétences non seulement au niveau régional, mais également au niveau national et international. Cette spécialité I propose trois parcours :le parcours I : «Monnaie, Banque, Finance et Assurance» ; le parcours II : «Entreprises et Marchés» et le parcours III : «Tourisme durable et Aménagement»

Les débouchés sont vastes et très variés, de nombreuses possibilités sont offertes, à la fois dans les banques, les assurances, les institutions financières, mais aussi au sein des entreprises et du tourisme. Cette dimension professionnelle est grandement renforcée grâce à l’intervention de professionnels de haut niveau.

-La spécialité II : «Ingénierie du Développement territorial» comporte aussi trois parcours : le parcours I : «Gestion et Évaluation des Collectivités territoriales» ; le parcours II : «Gestion et Expertise des Milieux littoraux» et le parcours III : «Gestion et Évaluation des Institutions Sanitaires et sociales».

Cette spécialité résulte de la volonté de répondre aux besoins dus à la complexité des pouvoirs conférés aux élus locaux depuis la décentralisation et des difficultés que rencontrent les Collectivités territoriales en Haïti. En ce qui concerne leur management.

La dimension professionnelle de cette spécialité est grandement renforcée grâce à l’intervention de professionnels de haut niveau.
En dehors des débouchés professionnels que permet cette formation de Master, les étudiants peuvent tout aussi bien s’orienter vers la préparation d’une thèse dans un laboratoire de recherche pour poursuivre en thèse de doctorat ou encore vers la fonction publique et parapublique, les entreprises d’études et conseils.

c)-Des formations professionnelles courtes en deux ans (DUT et LP) au sein des trois composantes de l’IUS.

Les formations professionnelles courtes en deux ans (DUT et LP) proposées au sein de ses composantes soulignent la volonté de l’IUS d’apporter son concours au développent et à la promotion des entreprises grâce à une meilleure productivité issue de la formation et du perfectionnement de leurs salariés et de leurs futures recrues.

Deux types de formation professionnelle (DUT et LP) sont offertes avec différentes spécialités au sein de chacune des Facultés. L’objectif principal étant de faciliter l’intégration des jeunes dans la vie active dans les secteurs privés et publics.

Pour les candidats aux DUT, tous les titulaires du bac sont concernés ainsi que les candidats déjà en activité pouvant justifier d’un certain niveau de qualification et d’expérience à faire valider par la Commission d’Orientation et d’Admission (COA) de l’IUS. En effet, l’accès à la première année de DUT se fait après analyse par la COA du dossier des candidats.

Pour les candidats à la LP, tous les titulaires d’un diplôme du niveau bac + 2 sont concernés ainsi que les candidats déjà en activité pouvant justifier d’un certain niveau de qualification et d’expérience à faire valider par la Commission pédagogique de l’IUS.

- Les Formations professionnelles de la Faculté de Droit, d’Économie et de Gestion

La Faculté de Droit, d’Économie et de Gestion propose quatre parcours de DUT : « Gestion et Management des Organisations », «Gestion logistiques et Transports », «Management des Activités touristiques» et «Techniques de Commercialisation ». Par ailleurs deux Licences Professionnelles sont proposées : « Management des Établissements Hôteliers et de Restauration » et «Technico-Commerciale ».

- Les Formations professionnelles de la Faculté des Lettres et des Sciences humaines

La Faculté des Lettres et des Sciences humaines propose deux parcours de DUT : « Animation sociale et Socio culturelle » et « Communication des Organisations ». Par ailleurs une Licence professionnelle est proposée : «Techniques d’Intervention et d’Animation psychosociale auprès des publics vulnérables ».

- Les Formations professionnelles de la Faculté des Sciences et des Technologies

La Faculté des Lettres et des Sciences humaines propose deux parcours de DUT : « Pêches et Environnement » et « Agriculture et Environnement ». Par ailleurs une Licence professionnelle est proposée : « Développement et Valorisation des produits de l’élevage ».

À l’issue de leur formation professionnelle (DUT et LP), les étudiants auront une parfaite maîtrise dans l’utilisation des outils de bureautique de type texteur, tableur, gestion de bases de données, présentation assistée par ordinateur, logiciels multimédia, etc.

Christophe Providence




Articles connexes


Afficher plus [4025]