S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La Haitian Ladies Network récidive avec panache

La Haitian Ladies Network récidive avec panache



Ce samedi 10 octobre 2020, Covid-19 oblige, la grand-messe annuelle de la Haitian Ladies Network se tiendra de manière virtuelle, mais sans rien perdre de son envergure. En effet, chaque année, cette imposante plateforme réunissant aujourd'hui plus de 50.000 femmes haïtiennes leaders dans leurs domaines respectifs, se réunit dans la capitale nord-américaine pour des assises d'une rare qualité.


Fondée en 2013, La Haitian Ladies Network est la successeure d'une série de brunchs informels qu'organisait il y a plus de vingt (20) ans Nadine Duplessy Kearns, qui voulait faciliter des échanges bon enfant entre des femmes évoluant dans une diversité de secteurs dans la capitale américaine. Aujourd'hui, cette organisation est un réseau de leaders de la gent féminine dont les traits marquants sont le leadership, la solidarité, et le besoin fortement ressenti de fondre leurs impressionnants succès personnels en un creuset qui accouchera d'un projet collectif, un cercle vertueux au bénéfice d'Haïti et de sa diaspora.

Au menu de cette année, cinq segments qui valent le détour. D'abord, il y aura une séance de méditation guidée filmée sur la Wynne Farm, cette réserve écologique de Furcy (zone Téléco) qui avait récemment fait la une des journaux en des circonstances moins réjouissantes. Cette ferme fondée par Victor Wynne, il y a plus de soixante (60) ans, vise à sensibiliser nos compatriotes sur l'environnement, promouvoir l'agriculture bio durable et protéger la biodiversité. La ferme est à cheval sur les bassins versants alimentant trois rivières d'importance du pays: la Rivière Froide, la Rivière Grise et la Momance.

Expression Dance Company de Linda François offrira une performance intitulée « Kenbe Alada ». Ce sera une invitation à un ressourcement identitaire, dans un pays d'une rare richesse culturelle. Ce segment bénéficiera d'une performance de voice-over par la professeure Gina Ulysse et les cantatrices Malou Beauvoir et Moonlight Benjamin, entre autres.

Ensuite, les voix d'une large variété de femmes d'envergure, Ertha Pascal Trouillot, Odette Roy Fombrun, Maryse Pénette-Kedar, Claudette Werleigh, Myrlande Manigat Emmanuella Douyon, Michelle Pierre-Louis, Velina Charlier, Mildrède Trouillot Aristide, Marie Rosy Kesner Auguste, Nalda Orélus, Tamara Guérin Barrau, Roseline Benjamin, Gaëlle Bien-Aimé, Louise Carmel Bijoux, Magalie Dresse, Yanick Etienne, Yanick Lahens, Marie Maud Naon Laplanche, Pascale Oriol, Danièle Magloire, Lundad Marseille, Anne Fleurime Presume, Danielle Saint-Lot, et Pascale Solages, s'uniront dans leur diversité pour promouvoir l'engagement citoyen, à travers un segment qui porte bien son nom: Angaje w.

Suivra un segment intitulé « Girls can move mountains », nommé après le livre éponyme de Solange Vivens. Cette dernière, issue d'une famille haïtienne modeste, a fait un brillant parcours aux États-Unis avant de rédiger cet ouvrage pour offrir son propre succès à ses sœurs Haitiano-Americaines pour les motiver à poursuivre leurs propres rêves. Madame Vivens, au cours de cette session, discutera du livre et de son parcours personnel.

Finalement, un groupe d'Haitiano-Américaines, occupant des fonctions électives à travers les États-Unis, présentera un segment appelé « Get Engaged », qui fera pendant au segment du même nom en créole. La pianiste Célimène Daudet apparaitra aussi dans ce segment.

Selon les organisatrices, plus de 2000 femmes sont attendues à ce grand évènement qui se déroulera de 15 h à 19 h, sur une plateforme numérique très interactive qui permet à ses usagers de diffuser des présentations audiovisuelles, telles que des films et des documentaires, ce qui change grandement d'une plateforme comme Zoom où dans les longues présentations, l'ennui le dispute à la monotonie.

Pour couronner, le tout, DJ Queen, en direct d'Haïti, fera danser tout le monde au rythme des derniers hits d'Haïti et d'ailleurs.

À mesure que cet évènement gagne en ampleur, on sent que les sponsors gagnent aussi en envergure. Parmi les sponsors de cette année, on peut citer la Fokal et l'Université Quisqueya, alors que dans le rang des partenaires de l'édition de cette année, on compte When we all Vote, une organisation non-partisane fondée par l'Ex-Première dame américaine, Michelle Obama, l'Open Society Foundation, et JP Morgan Chase.

Celles (devons-nous rappeler que la session est exclusivement réservée aux femmes) qui sont intéressées à participer à cet évènement majeur peuvent s'inscrire sur le site de l'organisation, www.haitainladies.org

Nous adressons nos vives félicitations aux membres du comité composé de Karen André, Theola Debose, Ariel Dominique, Nadine Duplessy Kearns, Phara Georges Rodrigue, Nashley Harrigan, Thamar Harrigan, Kysseline Jean-Mary Chérestal, A. D. Rachel Pierre, Syncia Sabain, Cleve Mesidor, et Fendy Mesy.

Frandley Denis Julien




Articles connexes


Afficher plus [4062]