S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Douze conseils aux écoliers haïtiens après le baccalauréat !

Douze conseils aux écoliers haïtiens après le baccalauréat !



Défi académique révélé, fini les études classiques pour ceux et celles qui vont réussir les examens officiels de fin d’études classiques, après plusieurs années d’investissements et de sacrifices, autant des parents que des élèves.

Désormais, vous avez l’avenir en face. Vous devrez créer votre place dans cette jungle où les loups, les lions et les renards sont plus nombreux que les proies que l’on rebaptise en « opportunités ».

Dans l’ensemble des cours que vous avez suivis au cours des dix, à quatorze dernières années au moins, rares sont les enseignants, les professeurs, les conférenciers ou les parents qui avaient pris le temps de partager avec vous les secrets de la vie, les stratégies pour se forger un nom, les sagesses pour réussir, la solitude dans l’échec et les savoirs indispensables pour sortir du lot (des perdants), partout où vous vivrez sur cette planète, et surtout en Haïti.

Derrière la joie et l’euphorie qui va animer les milliers de familles et leurs enfants qui vont finalement boucler cette année académique unique et tristement inoubliable, il a lieu d’attirer l’attention de ces derniers sur le pire qui les attend par rapport à ce lourd héritage combiné et compilant les trois trimestres académiques. On se souviendra en Haïti que l’année académique 2019-2020 a pratiquement été dominée par des crises majeures, comme : le « pays lock » au premier trimestre, le coronavirus pour le second trimestre, et les tensions des rues et le kidnapping pour le troisième trimestre prolongé et allégé.

Devant un triste constat sociopolitique et un bilan académique au rabais, il y a lieu de tenter de prendre en compte le sort qui se dessine pour les milliers de jeunes bacheliers haïtiens qui seront répartis en trois grandes catégories. Ceux et celles qui vont réussir et qui auront la chance de poursuivre des études en Haïti ou à l’extérieur ; celles et ceux qui vont réussir, mais dont les parents ne pourront les aider à poursuivre des études professionnelles et universitaires ; enfin, ceux et celles qui vont échouer dans ces examens officiels, que certains, vont tenter de reprendre l’année prochaine, faire autre chose, abandonner définitivement cette histoire de « Lekòl an Ayiti » !

Dans tous les cas de figure, rien ne sera gagné d’avance pour personne en Haïti. Dans ce pays qui impose dans tous les sens la formule du succès, écartant dans beaucoup de cas le levier composé du travail accompli, de la responsabilité sociale, et des valeurs d’éthique, pour nous faire croire que tous les chemins mènent à Rome !

Désolé si je viens de dire, chers bacheliers motivés et déterminés plus que jamais à réussir dans ce bas monde, où la terre n’est pas totalement ronde, et ne sera jamais ronde pour les rêveurs qui n’ont pas les deux pieds sur terre.

Détrompez-vous si vous croyez savoir et pouvoir tout faire. En Haïti, comme partout dans le monde, toutes les sociétés sont régies par des normes, des institutions, des Conventions, des traditions et surtout des conditions. Tout a un prix ! Un droit de passage qu’il faudra payer pour passer chaque carrefour. Y compris pour faire un détour ou prendre le sens à rebours !

Devant ce boulevard rempli d’illusions et de mirages, qui paraît si grand devant vous, au point que certains d’entre vous, vont se croire disposés de tous les pouvoirs et de tous les savoirs, jusqu’à oser piétiner les sacrifices des parents, de cracher sur les contributions de certains proches, et de jeter pratiquement les semences des professeurs, qui dans l’apparence n’inspirent pas toujours la richesse et le luxe; les écoliers les plus intelligents, les jeunes les plus instruits, les bacheliers les plus habiles sont priés de suivre les douze conseils suivants pour pouvoir mieux développer leurs capacités à modeler la vie qui les attend, dans douze jours, dans douze semaines, dans les douze prochains mois, et les douze années à venir !

1- Apprenez à identifier vos forces et vos faiblesses en termes de talents, d’aptitudes pour des matières dans les choix professionnels que vous allez faire ;

2- Bâtissez votre projet d’étude en évaluant la capacité économique et le secteur d’activité de vos parents pour pouvoir profiter de leurs clientèles, avant de vous lancer dans d’autres secteurs ;

3- Choisissez un métier technique et professionnel comme transition en attendant de viser les études universitaires si vos moyens ne correspondent pas à la grandeur de vos rêves ;

4- Développez en toute humilité et simplicité, dans votre communauté, l’image du professionnel ou modèle, que vous voulez devenir sans snober vos proches ni les insulter ;

5- Échangez et passez le plus de temps avec des personnes qui partagent la même vision, en respectant tout le monde indistinctement, car les potentiels clients ou patrons viendront souvent des horizons différents ;

6- Formez-vous de façon continue dans les livres, sur internet, et de manière intensive dans l’actualité, pour mieux identifier certains des acteurs qui détiennent les clés et façonnent l’avenir au quotidien ;

7- Gardez des liens harmonieux avec tous vos anciens camarades et professeurs, qui, suivant votre profil, prendront le soin de vous informer sur des opportunités de formations ou d’emploi au moment opportun ;

8- Halte ! Contrairement à l’école classique où l’on se bat pour la moyenne, dans les études supérieures, c’est à partir des groupes de travail que l’avenir va se jouer ;

9- Innovez pour créer votre place sans changer l’ordre des choses est l’un des plus complexes exercices à faire en permanence, dont le secret demeure l’information et la formation ;

10— Justifiez votre place partout où vous serez sans effacer ni réduire la lumière des autres, pour devenir un leader, par l’équilibre de votre intelligence émotionnelle avec l’intelligence collective ;

11— Karma ! Quelles que soient votre religion, vos origines ou vos croyances, apprenez à faire le plus de bien que possible aux autres, pour pouvoir en bénéficier ou pour diminuer votre sort ou les passifs de vos parents ;

12— Livre ! Le meilleur ami qui ne vous trahira jamais et qui saura vous former et vous combler à la fois dans votre sage et intelligente solitude rentable et durable, pour se construire et devenir !

Douze conseils parmi tant d’autres, qui vont de pair avec des valeurs reçues dans la famille et à l’école, qui vont charpenter en permanence votre vision du monde et de la réussite, qui est pratiquement le produit de votre volonté personnelle, pour accepter ou non de payer le prix, pour passer chaque étape, chaque carrefour et se construire au jour le jour, avec ou sans le baccalauréat en main. Votre destin est avant tout un investissement en permanence en dehors de toute croyance ou non dans la chance ! Soit on avance ou on recule !

Demain ne vous fera certainement pas de cadeaux ! Vous devez assumer vos choix de métiers, de camarades, de loisirs, de priorités dans l’espace-temps qui va vous façonner dans les moules de la vie et du vide qu’il faudra reconstruire ou déconstruire pour, finalement, devenir vous ! Un nom parmi d’autres, qui fera la différence et peut-être deviendra une référence.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [4064]