S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

L’Église se veut un outil de transformation

L’Église se veut un outil de transformation



« Le samedi 14 novembre 2020, à l’initiative de Kingdom Bible Institute de Miami et de Shalom Community Church, la ville du Cap était le théâtre d’un grand événement. Il s’agit d’un grand séminaire de formation organisé à l’Auberge Villa Cana sous le thème “L’Église, un outil de transformation”. Pendant plus de 8 heures, les aspects psychologique, social, économique et politique de cette transformation ont été abordés. »


Kingdom Bible Institute est une institution basée à Miami fondée par le pasteur Joanem Frandy Floreal mieux connu sous le nom de Pasteur Fanfan. L’objectif premier de cette institution est de mieux former des leaders chrétiens devant se mettre au service de la société haïtienne. Une mission que résume le leitmotiv « Bien équiper pour mieux servir ». Pour sa grande première en Haïti « Kingdom Bible Institute a offert au public du Grand Nord un séminaire de formation sous le thème “L’Église, un outil de transformation”. Les intervenants comme maître Frandley Denis Julien, l’économiste Etzer Emile, le Dr Dona Darius, la psychologue Bunie D. Cimeus, le Dr Joanem Frandy Floreal ont tenu le public en haleine pendant plus de 8 heures. Les causeries se sont déroulées autour de l’angle social, économique, psychologique et politique du thème. Organiser ce séminaire était une obligation selon le président de l’Institution, le Dr Joanem Frandy Floreal, arguant que contrairement à d’autres gens qui attribuent à l’Église une fonction de manipulation il croit encore en la capacité innovante, créatrice et en l’importance décisionnelle de cette entité sociale.

Comment l’Église peut-elle être un outil de transformation psychologique, économique, sociale et politique ?

Sur le plan psychologique :

Pour pouvoir exercer ce rôle, l’Église doit s’engager dans la formation des membres de la communauté, promouvoir la transformation par association et le principe de compatibilité. Cela exige des séances intensives pour former le caractère des chrétiens, soutient le docteur Joanem Frandy Floreal. L’Église est un lieu thérapeutique où l’on doit donner la priorité à la communion fraternelle et où le processus de métamorphose des chrétiens doit être visible.

Sur le plan social :

Dans son ouvrage intitulé “Effective Communication of the Gospel in Haiti : Its Inculturation”, Fritz Fontus a noté la croissance spectaculaire qu’a connue le protestantisme entre 1970 et 1985 et les succès dans de nombreux domaines, tels l’implantation d’œuvres caritatives d’importance, la création d’institutions qui ont accompagné le peuple haïtien. Cela ne l’empêche pas d’évoquer, non sans amertume, un impact relativement faible du protestantisme sur la société haïtienne. Sur ce, l’Église est appelée à sortir de sa zone de confort pour poser des actions concrètes et ponctuelles pour combattre la pauvreté. Elle doit aussi poser des actions collectives pour combattre le climat de jungle qui s’installe dans notre pays selon le Professeur Dona Darius.

Sur le plan économique :

Parler de l’Église comme outil de transformation économique c’est aussi parler de la place du travail dans la culture haïtienne. Contrairement à cette perception très en vogue du chrétien passif qui attend Dieu pour opérer des miracles dans sa vie, la Bible parle du travail comme un exercice essentiel recommandé par Dieu d’après l’économiste Etzer Emile. Le professeur suggère à l’Église d’œuvrer à la diminution de la pauvreté, de cesser de prôner une mauvaise perception de la richesse, de mettre sur pied des initiatives d’éducation et d’accompagnement à la création d’entreprise.

Sur le plan politique :

L’Église a une mission gigantesque sur ce plan. Il est très mauvais de faire croire à la communauté chrétienne qu’elle n’a rien à voir avec les affaires de ce monde et de ne pas s’immiscer dans la vie politique de son pays, alors que son avenir en dépend. D’ailleurs, il existe beaucoup de courants politiques d’inspiration religieuse. On cite en exemple : la démocratie chrétienne qui est un thème inventé par l’Évêque Antoine Adrien Lamourette et la théologie de la libération. Pour Me Frandley Denis Julien il est impératif pour l’Église de contribuer à l’émergence d’un leadership progressiste en promouvant la participation politique, en développant une bonne compréhension de la nature du pouvoir politique, en luttant contre les velléités totalitaires et en accompagnant le peuple dans ses revendications.

Plus d’une centaine de pasteurs et de leaders chrétiens ont participé à ce grand séminaire et n’ont pas caché leur satisfaction par rapport au contenu qui leur a été proposé. Pour sa part, Kingdom Bible Institute a réussi sa grande première en Haïti et compte la matérialiser par le lancement d’un concours entrepreneurial pour les participants où les projets retenus seront subventionnés à hauteur de 5000 $ US. Pour l’instant, les organisateurs mettent le cap sur le grand Sud pour une reprise de ce séminaire. Il est vraiment temps pour l’Église de passer à l’action et de prouver qu’elle peut être un outil de transformation.

Chrislène Lubin




Articles connexes


Afficher plus [4193]