S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

AFASDA: 16 jours d'activisme contre le féminicide

AFASDA: 16 jours d'activisme contre le féminicide



L'association des femmes soleil d'Haïti (AFASDA) en partenariat avec le Centre d'Étude et de Coopération internationale (CECI) a procédé le dimanche 22 novembre 2020 au lancement de 16 jours d'activisme contre les violences faites aux femmes à Cap-Haitien autour du thème " Ann mete men poun kwape vyolans sou fanm ak tifi" avec la participation de 14 organisations de femmes venant des départements du Nord et du Nord'Est.

"Il s'agit d'une série d'activités de sensibilisation qui s'entendra du 25 au novembre au 10 décembre 2020 dans le but de conscientiser les acteurs sur la nécessité de combattre la violence basée sur le genre" a laissé entendre madame Elvire Eugène, coordonnatrice de l'Afasda.

Pour madame Eugène, la violence basée sur le genre est un fléau mondial qui s'est vite aggravé avec la Covid19 qui contraint les femmes à rester chez elles dans la logique du confinement.

Selon la militante des droits des femmes, le combat pour l'élimination de la violence faite aux femmes est une lutte perpétuelle où tous les secteurs doivent s'engager sans complexe.

Présente à la cérémonie, la coordonnatrice départementale Nord du ministère à la Condition féminine et aux droits des femmes (MCFDF), Madame Philona Jean, dans son intervention, dénonce l'impunité qui caractérise le système judiciaire haïtien et qui empêche aux femmes victimes de la violence de trouver Justice.

Toutefois ,elle encourage les Femmes et filles victimes de la violence sous n'importe forme qu'elle soit de porter plainte contre leurs bourreaux.

Elle a, par ailleurs, dénoncé le faible quota alloué au ministère à la Condition féminine et aux droits des femmes dans le budget national, ce qui handicape le fonctionnement dudit ministère.

Pour le coordonnateur régional Nord du CECI, M. Edriss Gonel, la lutte contre la violence faite aux femmes est un combat quotidien auquel le CECI s'engage à côté des organisations féministes et d'autres secteurs, afin de parvenir à une société équitable.

Soulignons que les 16 journées d'activisme contre la violence basée sur le genre rentrent dans le cadre du projet"Voix et leadership des femmes"mis en oeuvre par le CECI et financé par le gouvernement du Canada par l'entremise d'Affaires mondiales du Canada.




Articles connexes


Afficher plus [4195]