S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Rose Renée Philius : une experte en éducation originaire des Gonaïves

Rose Renée Philius : une experte en éducation originaire des Gonaïves



Depuis 1986, cette année phare dans l’histoire contemporaine d’Haïti, jusqu’en 1999, l’éducatrice Rose Renée Philius avait travaillé comme institutrice à l’École Saint Pierre Claver des Gonaïves (Congrégation des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny). Toujours dans le même département, son nom figure dans la liste des formatrices au Centre de Formation du Bas-Cahos (Inter aide, Haïti) pour les enseignants de 1re et 2e AF (Mathématiques, Créole) à Petite Rivière de l’Artibonite pendant les vacances d’été de 1995 à 1997. Et quelque temps plus tard, elle allait être retenue pour participer dans la formation pour les inspecteurs stagiaires au Centre de Formation des Cadres de l’Éducation (CFCE), de novembre 1999 à janvier 2000.

Devenue l’une des conseillères pédagogiques de référence dans le pays, madame Rose Renée persiste et signe dans le domaine de la formation des ressources et l’accompagnement des institutions du pays, tout en continuant à se former parallèlement, afin d’actualiser ses connaissances et ses compétences dans le secteur.

Durant sept ans, soit de septembre 2010 à janvier 2017 : « J’ai été nommée conseillère pédagogique à l’École Fondamentale d’Application Centre d’Appui pédagogique (EFACAP) de Kenscoff. », se félicite madame Rose Renée, pour se présenter en toute humilité, dans un sourire accueillant, très réservé et qui traduit un peu la citation « À bon vin point d’enseigne ! »

De janvier 2017 à janvier 2020, madame Philius a été embauchée comme correctrice, formatrice et rédactrice à l’unité de Développement des compétences en Lecture, Écriture mathématique, connue sous le pseudo (UDCLEM). Un travail pour les guides du maître et les matériels du programme baptisé “Ann ALE” (Français, Créole, Lecture/Écriture).

Dans le même temps, elle avait également été embauchée de 2016 à janvier 2020, à titre de formatrice pour les enseignants et les directeurs des 300 écoles du programme « Ann ALE », tout en se félicitant, il y a cinq ans, en novembre 2015, d’avoir été retenue comme formatrice de la formation sur la supervision pédagogique pour les directeurs d’écoles et les directeurs pédagogiques de la fédération des Écoles Protestantes d’Haïti (FEPH) à Mellier, Léogane.

Difficile de ne pas retenir le nom de cette fille de la ville des Gonaïves, qui entre 2011 et 2015 avait été engagée comme formatrice et co rédactrice de séances des cours de mathématiques, sciences, français, entre autres, dans le Programme de Transformation de l’Enseignement en Haïti (TEH). À noter que cette activité avait été réalisée en coopération avec l’Académie des Sciences (Paris), la Fondation La Main à la Pâte créée par le physicien Georges Charpak (lauréat du Prix Nobel de physique en 1992) et le Centre national d’études spatiales (CNES). Ces formations ont été suivies à distance et en présentiel, dans les salles de classe.
D’autres expériences assez pertinentes permettent de retracer le parcours de cette femme qui s’est totalement dédiée à l’éducation en Haïti. À titre de rappel, elle témoigne avoir servi de 2010 à 2013, comme encadreur des stagiaires de la Formation initiale accélérée réalisée avec le financement de la Banque Mondiale, à travers les fonds catalytiques et PME, inscrits dans le cadre du Partenariat mondial pour l’Éducation et dans le programme d’Éducation Pour Tous (EPT).

Douze ans plus tôt, Rose Renée se souvient encore, « durant le mois d’octobre 2008 et jusqu’en juillet 2010, j’avais travaillé à titre de censeur au troisième cycle du Fondamental à l’École Externat la Providence à Port-au-Prince (Congrégation des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny). Vingt ans plus tôt, soit durant l’année 2000, j’avais occupé le poste de directrice de l’École Presbytérale de Praville, district scolaire des Gonaïves, zone III, jusqu’en 2008 », se souvient-elle.

Déterminée à servir avec plus de professionnalisme, depuis deux ans, l’éducatrice Rose Renée Philius poursuit des études supérieures au programme de master 2 en Management des organisations d’éducation et de formation, co- diplomation à l’Université Quisqueya et l’Université de Paris Est Créteil, de janvier 2018 à 2020. Quelques années avant, elle avait obtenu une licence en Sciences de l’Éducation à l’Institut universitaire Community Research Center for Equal Opportunity in Learning (CORCEOL) Obtention. Sans oublier son passage à la Faculté de droit et des Sciences économiques des Gonaïves.

De nombreux autres certificats de participation dans des séminaires et d’autres formations complémentaires s’ajoutent au parcours de cette professionnelle de l’éducation. On peut citer : Etudes de langues étrangères (Anglais — Espagnol), American English School and Enspanac (septembre 2005 à 2006) ; Initiation à l’Informatique à l’Alliance Centre de Formation (novembre 2005 — Juillet 2006) ; études de Journalisme à l’Institut Supérieur de Communication et de Langue française (L’ISCOF). (Novembre 2004 — Mars 2006) ; Cours de Coupe et Confection, Maison Ménagère Anne Marie Desvarieux, Port-au-Prince (novembre 2004 — Juillet 2005) ; école Normale d’Instituteurs (ENI) Gonaïves, Haïti, Obtention du Diplôme de fin d’Étude professionnelle (1983-1986).
Dans le même temps, la conseillère pédagogique Rose Renée Philius avec été en janvier 2017 recrutée comme membre du groupe de travail du ministère de l’Éducation et de la Formation professionnelle (MENFP) sur les bibliothèques de classe et les bibliothèques d’écoles, incluant la formation en alternance et développement d’un guide pour les écoles, rédaction de fiches de formation.

Depuis 2016 elle est impliquée dans la formation des formateurs sur l’utilisation des matériels du Projet « Ann ALE », à partir des modules français et créole pour les classes de la 1re et de la 2e année fondamentale. Aux mois de juillet et août de cette même année, elle a été engagée dans la formation des formateurs sur la Communauté de Pratique (CDP) et a aussi participé à la formation des formateurs organisée par le MENFP sur la littératie organisée par la « FHI 360 », dans le cadre du programme « Ann ALE ».

Durant le mois d’avril 2016, elle figure parmi les professionnelles engagées dans le cadre du séminaire en alternance pour des cadres du MENFP sur l’utilisation du guide et outil pour la mesure du temps d’instruction en classe, Adaptation du système d’observation « STALLINGS », sans oublier sa participation au stage sur l’utilisation du livre électronique en milieu scolaire organisé par la Worldreader ; la formation des animateurs du projet de Lecture du programme Ann ALE réalisée par la FONHEP, en septembre 2015 ; et la formation des formateurs sur la Technologie/Pédagogie en ligne organisées par des institutions telles : EDUCATECH/RETEL/Henri Deschamps/MENFP/DEF dans le cadre de l’expérimentation de matériels en ligne (manuels, exercices, suivi de l’élève, etc.).

Dans l’obligation de saluer des compétences aussi solides dans le secteur de l’éducation, qui ne sont pas toujours visibles et dans les premières lignes des médias, il parait important de mettre en valeur de telles ressources, qui peuvent servir de repères dans le système éducatif haïtien, mais également de modèle pour les jeunes filles du pays.

Dans le système éducatif haïtien, on distingue quelques femmes de référence, connues parmi les responsables influentes des institutions, dans la liste des piliers dans la planification stratégique et la formation des ressources de l’éducation. Coup d’œil sur le parcours de madame Rose Renée Philius, une des femmes originaires de la ville des Gonaïves, qui s’est imposée dans le secteur de l’éducation en Haïti, pour ainsi servir de modèle pour les jeunes, derrière son humilité la plus persistante. « La non-performance en lecture et en écriture : un handicap majeur pour la réussite scolaire de l’élève haïtien au premier cycle du fondamental (1re - 4e année fondamentale) » est le sujet de mémoire en science de l’éducation réalisé par Rose Renée.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [4169]