S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Atelier Soleil : L’art au service de l’éducation socioculturelle haïtienne

Atelier Soleil : L’art au service de l’éducation socioculturelle haïtienne



L’association culturelle « Atelier Soleil » a procédé le mardi 1er décembre 2020 au lancement d’un projet titré « l’art au service de l’éducation socioculturelle en Haïti » au bénéfice de plus d’une vingtaine d’écoles privées et de lycées dans l’aire métropolitaine du Cap-Haïtien.

« Organiser les arts de la scène pour qu’ils soient au service de l’éducation socioculturelle haïtienne tout en sensibilisant les jeunes sur le sens de la responsabilité citoyenne, initier les jeunes élèves à la leur propre culture et par la même occasion, contribuer à leur épanouissement personnel, aider les jeunes élèves à avoir une plus grande compréhension de l’histoire de leur pays et de sa littérature, les aider à développer le mental, le corps et la voix ; sont les objectifs que poursuit l’atelier Soleil à travers ce projet », a laissé entendre Brunatche Zéphyr, Directeur général de l’association culturelle Atelier Soleil.


« Depuis toujours l’Atelier Soleil s’intéresse à un parcours théâtral pour les élèves; c’est un moyen de les initier à leur propre culture et par la même occasion, contribuer à leur épanouissement personnel », a poursuivi M. Zéphyr.


Selon lui en observant les jeunes, ils sont timides, peureux quand il faut s’exprimer. Trop réservés à prendre des initiatives, dubitatifs lorsqu’il s’agit de faire un choix pour leur avenir. Certaines écoles consacrent des heures à la pratique du sport, mais l’art et les valeurs traditionnelles sont totalement délaissés, voire marginalisés; les constats démontrent que les jeunes sont moins enclins à la lecture, aux choses de l’esprit, que l’éducation haïtienne traverse une zone rouge dont l’issue parait incertaine parce que nos dirigeants politiques évitent la situation et abandonnent les institutions éducatives. Par conséquent, Atelier Soleil veut apporter des pistes de solutions et croit qu’une éducation socioculturelle par les arts, est un atout majeur pour le développement du pays.

« Nous croyons qu’il est impératif, aujourd’hui, de donner la parole aux jeunes. Il nous faut écouter leurs discours et comprendre leurs soucis, leurs angoisses, leurs peurs, leurs attentes. Il faut les faire comprendre qu’ils sont évidemment l’avenir de ce pays, qui a besoin de citoyens dignes de confiance, de responsabilité et capables de diriger. C’est le moment de leur concéder leurs droits et les encourager à parler, prendre part à l’action pour atteindre les objectifs, car le pays a besoin de leurs rêves, de leur créativité et de leur vision du monde », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, M. Zéphyr croit que l’implication des acteurs clés dans la junte éducative s’avère nécessaire à l’exécution de ce projet. « Évidemment, les voix des parents, professeurs d’école, directeurs et politiciens devraient faire écho pour cette jeunesse que nous perdons de vue d’année en année, car le développement social est tributaire de la préservation et de la transmission des valeurs culturelles et historiques du plus grand au plus petit », d’après l’expert en art théâtral.

Après l’exécution du projet qui s’étend de décembre 2020 à mai 2021, l’atelier Soleil dit attendre :
le perfectionnement des acquis et expertises de 10 artistes, artisans et professionnels des arts vivant en Haïti qui faciliteront les écoles dans la mise en œuvre du nouveau secondaire, que 200 jeunes élèves deviennent des amants de l’art et viennent augmenter le nombre du public culturel haïtien, un grand renforcement identitaire et communautaire des 200 jeunes élèves, la création de 8 spectacles de théâtre, danse et musique et la projection de dix courts métrages pour jeune public, qu’environ 5000 jeunes élèves participant au festival jeunesse découvrent, partagent leurs potentiels de créativité à travers, les arts, la technologie et la biodiversité. Soulignons que le projet, « L’art au service de l’éducation socioculturelle haïtienne », est une activité
parascolaire artistique proposée aux écoles primaires et secondaires de la ville du Cap-Haïtien et financée par « Kore Kilti » (Programme de soutien aux initiatives culturelles) grâce à un fond de l’Union européenne en Haïti.

Faisons remarquer que les activités de lancement s’étendront du 01 au 6 décembre 2020.




Articles connexes


Afficher plus [4169]