S'identifier Contact Avis
 
23° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le boxeur canado-haïtien Adonis Stevenson est hospitalisé !

Le boxeur canado-haïtien Adonis Stevenson est hospitalisé !








Après un combat perdu contre l’ukrainien Oleksandr Gvozdyk, le boxeur canadien d’origine haïtienne, Adonis Stevenson, a été transporté en « condition critique » aux soins intensifs de l’hôpital L’Enfant-Jésus de Québec dans la nuit de samedi 1er au dimanche 2 décembre, a annoncé sur Twitter son manager, Yvon Michel.

La famille de la boxe est sous le choc. Très tard dans la soirée du samedi 1er décembre, le manager du boxeur de 41 ans, Yvon Michel a communiqué à travers un tweet l’état de santé critique de son protégé : « La famille d’Adonis Stevenson et les dirigeants de Groupe Yvon Michel sont présentement auprès d’Adonis Stevenson. Ils souhaitent informer les amis et les supporters qu’Adonis est actuellement dans une condition critique aux soins intensifs, à l’hôpital, suite à son combat contre Oleksander Gvozdyk ».

Placé dans un coma artificiel dimanche, Adonis a subi une intervention chirurgicale en raison d’une hémorragie cérébrale. Il est désormais dans un état stable à en croire son manager : « L’état d’Adonis est passé de critique à une évolution vers la stabilité d’hier à aujourd’hui ce qui est, dans les circonstances, une bonne nouvelle », a écrit Yvon Michel, tout en remerciant, au nom de la famille du boxeur, les nombreux messages de réconfort. Il a aussi ajouté qu’Adonis « reprend ses forces sous sédation contrôlée ».

Un knock-out brutal et Adonis perd sa ceinture WBC des mi-lourds

Ce samedi 1er décembre 2018, Adonis Stevenson mettait en jeu pour la dixième fois de suite sa ceinture WBC des mi-lourds acquise en soixante-seize secondes le 8 juin 2013 face Chad Dawson. Cette fois, tombé sur un dur en l’occurrence Oleksander Gvozdyk médaillé de bronze des JO-2012 de Londres, il a été mis au tapis (29-2- 1, 24 K.-O.) au 11e round au Centre Vidéotron.

Stevenson a pourtant connu un bon départ. Réussissant plusieurs bonnes attaques, il avait pris les devants sur les cartes des juges. Mais l’Ukrainien, utilisant son jab pour garder son adversaire à distance, a pu encaisser les coups sans être ébranlé dans la première moitié du combat.

On a eu droit à un excellent spectacle technique et les deux boxeurs ont joué aux échecs pendant tout le combat. Comme on s’y attendait, le rythme du duel a augmenté d’un cran à compter du septième round. Gvozdyk a été plus incisif et il a commencé à toucher Stevenson plus souvent. Par contre, le Canado-haïtien a été en mesure de remporter quelques rounds. Il a notamment secoué Gvozdyk au 10e qui a eu besoin des câbles pour l’empêcher de tomber au plancher. Il a été capable de résister à la tempête. Le vent a changé de côté lors du round suivant et ce fut la fin pour le champion Stevenson après 5 ans de règne.

Le malaise

À l’issue du 11e round, le québécois a reçu une dernière droite qui l’a envoyé au tapis. Ce dernier a eu besoin de plusieurs minutes avant de retrouver ses esprits. Il s’est retiré péniblement au vestiaire avec l’aide d’un de ses gardes du corps. Par la suite, après s’être remis du choc, il est allé prendre une douche. À sa sortie, « Superman » s’est senti étourdi et ne pouvait se tenir debout. À ce moment, son staff a fait appel au médecin Francis Fontaine pour une deuxième évaluation. Quelques instants plus tard, il a été transporté sur civière dans une ambulance avant d’y être conduit vers l’hôpital le plus près du centre Vidéotron. Selon les dernières informations, il aurait perdu connaissance au cours du trajet.

Emmanuel Auguste



Articles connexes


Afficher plus [2133]