S'identifier Contact Avis
 
28.87° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Haïti vs Cuba : une trêve politique où perdre par forfait !

Haïti vs Cuba : une trêve politique où perdre par forfait !








Haïti s’apprête à recevoir, le 24 mars 2019, la sélection cubaine dans le cadre de la quatrième journée de la Ligue des Nations de la Concacaf. À l’approche de cette rencontre, d’une grande importance pour les Grenadiers, les organisateurs ont rencontré la presse, ce lundi à l’hôtel Marriott en vue d’informer la population de tous les enjeux qui entourent ce match. Il est notamment exigé au pays hôte de garantir un climat serein jusqu’au 26 mars sinon Haïti perdra par forfait sur tapis vert (3 buts à 0).

Ralph Youry Chevry, maire titulaire de Port-au- Prince, Yves Jean Bart, président de la Fédération haïtienne de Football, Jean René Casséus, représentant de la PNH et Étienne Beauvoir, président de la Commission des événements spéciaux sont, entre autres, les intervenants qui se sont adressés au peuple haïtien lors de cette conférence de presse, à l’hôtel Marriott, le lundi 11 mars 2019. Conscient de tous les enjeux, le maire de la commune qui accueillera cette rencontre a lancé le débat en réitérant la garantie qu’il a donnée aux émissaires de la Concacaf pour qu’Haïti reçoive son match. Le premier citoyen de la commune de Port-au-Prince a tenu à rassurer la Fédération haïtienne de Football, les autorités de la Concacaf que le calme est garanti pendant cette période. Toutefois, le maire a surtout misé sur l’aide de la population, indispensable au bon déroulement de ce match. « Bien que les revendications [des manifestants] soient justes et fondées, nous avons pour devoir montrer qu’Haïti peut s’élever, se dépasser pour montrer qu’en dépit de ses problèmes politiques, elle ne perd pas son sens de l’hospitalité. Il faut profiter de ce match pour envoyer un signal clair au monde entier, une autre image de Port-au-Prince, particulièrement », a martelé Ralph Youry Chevry. De plus, le maire de Port-au-Prince tient à garantir que l’environnement du stade sera assaini et toutes les démarches seront entreprises pour que la sécurité soit garantie dans le stade et son périmètre.

Tout autour d’Haïti vs Cuba !

Seuls les enjeux peuvent nous aider à mieux comprendre la journée du 24 mars. Le président de la FHF a évoqué tous les détails entourant ce match. Les enjeux de cette réception sont nombreux et se situent à plusieurs niveaux. D’abord, sur le plan sportif, Haïti restera en vie sur le plan international en cas de victoire. Dans le cas contraire, elle sera automatiquement absente au plus haut niveau durant les dix prochaines années. Car, c’est le premier rang qui prendra part aux compétitions de la zone voire de la FIFA. En outre, parmi les conditions posées par les émissaires qui avaient visité le pays pendant la crise sociopolitique, la sécurité n’est pas négociable. Haïti doit être en mesure de garantir la sécurité de tous les acteurs qui fouleront le stade à savoir les officiels de la Concacaf, la délégation cubaine, les supporters qui aimeraient apporter leur soutien à l’équipe haïtienne. En effet, pour ce match capital pour les Grenadiers, une trêve politique est réclamée jusqu’au 26 mars. Aucune manifestation n’est envisageable. Alors, La FHF tient à la collaboration de toute la population pour un déroulement parfait de ce match crucial pour les Grenadiers qui accéderont en première division en cas de victoire. Jouer dans son antre est un atout. Haïti, qui est à égalité avec Cuba, doit engranger des points afin de passer à l’étape supérieure. Donc, elle a besoin de son douzième homme.

Jean René Casséus de la Police nationale confirme son engagement quant au déroulement paisible de ce match. Si la PNH est dans l’impossibilité de garantir la trêve, toutefois, il peut garantir la sécurité. La PNH s’engage à sécuriser le parcours de l’équipe adverse et les officiels de la Concacaf et d’éviter tout dérapage. Néanmoins, le commissaire veut croire que la population fera preuve de compréhension en suivant les consignes à la lettre afin que le match soit une réussite.

Liste de joueurs pour ce match

Pour affronter le Cuba, Haïti se présente avec de nouveaux visages tout en gardant quelques cadres. Benjamin Michel, est le nouveau venu sur la liste de Marc Collat. Il est un attaquant de 21 ans évoluant Orlando City. En outre, ils sont seulement deux à évoluer au Championnat haïtien de football professionnel, Steven Saba du Violette athlétique club et Alexis Djimmy Bend de l’ASC. En détail, Johnny Placide et Josué Duvergé les deux portiers. Alexis Djimmy Ben, Mechack Jérôme, Ricardo Adé, Carlens Arcus, Jems Geffrard sont les défenseurs. Kevin La France, Soni Mustivar, Bryan Alcéus, Zachary Herivaux, Michael Cantave et Steven Saba sont les milieux. Tandis que les attaquants sont Jonel Désiré, Duckens Nazon, Frantzdy Pierrot et Benjamin Michel.

Il est à signaler l’absence de Donald Guerrier et de Derrick Étienne est due au cumul de cartons tandis que celle de Charles Hérold Junior peut s’expliquer par le fait que son championnat vient juste de démarrer.

Jessica Jean



Articles connexes


Afficher plus [2270]