S'identifier Contact Avis
 
23.31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
La sélection haïtienne bénéficie d’un tirage clément!

La sélection haïtienne bénéficie d’un tirage clément!








La Concacaf a publié, le mercredi 10 avril 2019, la composition des 4 groupes de la Gold Cup 2019 qui se disputera du 15 juin au 7 juillet 2019 aux États-Unis, au Costa-Rica et la Jamaïque. L’équipe haïtienne, qui a hérité d’un bon tirage, partage le groupe B en compagnie du Costa-Rica, du Nicaragua et des Bermudes.

La quinzième édition de la Gold Cup aura une saveur particulière en raison des profondes modifications opérées par la Concacaf. Contrairement aux éditions précédentes, la compétition mettra aux prises 16 équipes nationales ; huit de la Caraïbe, cinq équipes centraméricaines et les trois mastodontes de l’Amérique du Nord. Le Costa-Rica et la Jamaïque partagent l’organisation de l’évènement aux côtés des États-Unis.

À quelque cinq semaines du coup d’envoi de la Gold Cup prévu pour le 7 juin, la Concacaf a fait un pas de géant en organisant le tirage au sort pour déterminer la composition des groupes. Plus de peur que de mal pour l’équipe haïtienne qui peut se vanter d’un tirage clément. Les Grenadiers qui vont affronter le Costa-Rica ont évité des équipes comme les États- Unis, le Mexique, le Panama et le Honduras qui sont des sélections très difficilement malléables.

Le groupe B des Grenadiers est constitué du Costa-Rica, du Nicaragua et des Bermudes. Les joueurs entrainés par Marc Collat joueront leur premier match le 16 juin au Costa-Rica où ils devront affronter la formation des Bermudes à l’Estadio Nacional. Après, ils prendront la direction des États-Unis pour les deux derniers matchs du groupe. Le 20 avril, l’équipe haïtienne, au Toyota Stadium, croisera le fer avec le Nicaragua. Le dernier match des coéquipiers de Duckens Nazon en phase de groupe sera organisé au Red Bull Arena contre le Costa-Rica. Le premier et le deuxième du groupe se qualifieront pour les quarts de finale.

Le Costa-Rica sera le principal défi de l’équipe haïtienne au regard de son histoire, de la qualité de ses joueurs, de sa trente huitième place mondiale et troisième dans la Concacaf et au regard du dernier classement de la FIFA. Par contre, l’équipe haïtienne part avec un avantage considérable sur les autres équipes du groupe. Le Nicaragua est cent vingt-neuvième, vingt-neuf places de moins que la sélection haïtienne. Les Bermudes qui pointent à la cent soixante-quinzième place du dernier classement de la FIFA. Au regard de cette considération, sauf surprise, Haïti devra normalement mettre la main sur l’une des deux places qualificatives de son groupe.

La composition des autres groupes

Le groupe A est composé de la sélection mexicaine, de l’équipe du Canada, de la Martinique et Cuba. Le choc au sommet de ce groupe entre le Mexique et le Canada se disputera le mercredi 19 avril de l’année en cours.

Le groupe C est composé du Honduras, tête de série, de la Jamaïque, du Salvador et de Curaçao. Tandis que la poule D regroupe les États- Unis, le Panama, la Guyane française et le Trinidad-and-Tobago. Lequel groupe parait comme le groupe de la mort avec deux parmi les six équipes meilleures équipes de la région et le Trinidad. La Guyane française qui pourra toutefois compter sur certains joueurs expérimentés fait l’objet du petit poussin du groupe.

Kenson Désir



Articles connexes


Afficher plus [2389]