S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Sport et santé, des spécialistes pour un meilleur rendement

Sport et santé, des spécialistes pour un meilleur rendement








Les activités sportives ont toujours nécessité une certaine compréhension de sa physiologie ainsi que des exigences et risques qui y sont associés. Aborder le sujet de la pratique d’une activité sportive d’un niveau à un autre nous impose certaines exigences, les unes confirmant leurs spécificités et d’autres dessinant des liens logiques.

Faut-il bien qu’on accepte qu’une bonne condition physique, une bonne alimentation et un bon état hémodynamique sont à prendre en considération par tout individu prétendant au statut de sportif.

Si l’on se cadre dans une approche plus objective, il serait question de s’entendre sur la physiologie du sport, sur les risques et accidents éventuels pour enfin relater les spécialités relatives au sport.

Cette démarche aidera non seulement à comprendre cet aspect de la pratique sportive, il peut aussi servir de prétexte pour réviser les conditions sanitaires des institutions sportives en Haïti.

La médecine comme science dispose de moyens et d’outils pour prévenir et guérir des maladies, et le sport comme activité bénéfique et occasionnant des dépenses énergétiques au niveau de l’organisme est soumis à des risques partant des blessures légères aux fractures ou encore à des situations toujours choquantes comme un arrêt cardiaque en plein exercice.

Une longue liste de footballeurs décédés en plein jeu ou juste après vient corroborer cette approche. Partant de l’anglais William Cropper en 1889 qui était victime d’une rupture intestinale qui l’emporta le lendemain, passant par le Camerounais Marc-Vivien Foe en 2003 mourant d’une cardiomyopathie hypertrophique pour finir avec le Croate Bruno Boban mort sur le terrain d’un arrêt cardiaque en 2018.

En effet, lors de l’activité sportive, la consommation énergétique au niveau des muscles squelettiques augmente, le cœur est amené à faire plus d’effort pour propulser du sang et le muscle cardiaque augmente sa consommation en oxygène. Cette nouvelle situation de l’organisme met en branle le système nerveux, l’appareil cardio-vasculaire et l’appareil respiratoire. La nutrition au même titre que la locomotion influence l’activité sportive.

Par-là, faut-il bien qu’on se questionne sur le profil idéal du sportif, sur comment le définir, comment minimiser les risques d’accident pendant les activités sportives de hautes et de faibles intensités ? Quelles sont les spécialistes aptes à agir dans cette sphère ? Quelles sont les spécialités relatives au sport ?

La médecine du sport s’impose en premier lieu quand elle est la spécialité médicale qui s’intéresse à la prévention, au diagnostic et au traitement des pathologies induites par le sport. Par le fait que cette discipline se voue à la psychologie du sportif, aux adaptations cardio-vasculaires, respiratoires et neuromusculaires et surtout aux affections de l’appareil locomoteur, des interventions de divers spécialistes avant ou après les pratiques sportives seraient une bonne alternative dans le but de minimiser les accidents du sport et de les appréhender adéquatement.

Tout sportif devrait bénéficier d’un examen cardiaque pour déterminer si son cœur est apte à l’effort qu’il aura à accomplir, les risques vasculaires doivent être nécessairement investigués.

L’orthopédiste est amené à réparer et prévenir les accidents de l’appareil locomoteur, le traumatologue et le physiothérapeute sont aussi de la partie. D’autres spécialités encore plus spécifiques devraient y figurer.]

Le sportif est quelqu’un en bonne santé. Il est un professionnel qui sait accorder nutrition, divertissement pour un mode de vie le plus adapté que possible. Le sportif est censé être quelqu’un bénéficiant d’un examen médical régulier. Il doit être discipliné et considérer l’équilibre en toute chose.

Le sportif devient d'emblée spécial quand les activités sportives sont sujettes à des situations plutôt particulières et toute institution du domaine est amenée à jumeler les ressources sanitaires aux autres ressources, ce pour maximiser le rendement du sportif et du coup épouser la modernité dans un monde sportif qui avance à grandes enjambées.

B. Charlemagne Charlorin



Articles connexes


Afficher plus [2363]