S'identifier Contact Avis
 
23.12° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Sauter à la corde, sauter à la santé !

Sauter à la corde, sauter à la santé !








Toute activité à portée sportive traine derrière elle certaines vertus, mais l’importance varie avec le type et l’intensité. Si l’activité sportive est tout mouvement qui met en branle l’appareil locomoteur et provoquant une dépense d’énergie, le saut à la corde s’est créé une place de choix de par sa popularité auprès de la population jeune et l’alternative qu’il offre dans le quotidien des personnes suivant une cure de perte de poids et le fitness.

Le saut à la corde comme activité sportive a traversé les époques. Des générations en ont joui et les représentations varient du divertissement des enfants dans les « lakou » au coucher du soleil sous le rythme des chansons originales de notre folklore, passant par un jeu récréatif à l’école pour ensuite devenir une source de motivation et un moyen d’échauffement pour le sportif.

Cette pratique qu’on tente d’attribuer exclusivement aux filles proviendrait de l’Égypte ancienne où une plante de la famille des cannabaceae était utilisée pour sa consistance dans la fabrication de tissus et de cordes. Pour pouvoir récupérer les morceaux de chanvre perdus, il fallait que les ouvriers sautassent par-dessus les longues cordes et les enfants dans leurs divertissements les imitèrent et voilà la création d’une activité qui deviendra aujourd’hui plus qu’un outil culturel.

Le saut à la corde encore appelé jump-roping, en plus de son côté divertissant a non seulement d’autres utilisations, mais aussi des bienfaits sur la santé et sur ce point, plusieurs opinions se convergent.

La corde à sauter est utilisée par les athlètes qui pratiquent le saut en hauteur, la boxe, le basketball, le volley-ball, les danseuses et les mannequins pour s’affiner. Le saut à la corde renforce les muscles du bras, de la cuisse, les fessiers, les abducteurs, les mollets et aussi les muscles abdominaux par le biais des mouvements effectués. Le jump-roping améliore les fonctions cardiovasculaires et respiratoires quand ces activités qui commandent une grande quantité d’oxygène facilitent le transport gazeux et la circulation sanguine ; le métabolisme, quand 60 minutes d’exercice peuvent aider à bruler près de 700 calories, et il développe le sens de l’équilibre.

Le jump-roping étant l’appellation moderne prescrit aussi une façon de faire et des précautions à prendre dans le cadre d’un entrainement rigoureux au saut à la corde. Il faut s’assurer que la longueur de la corde soit appropriée, qu’on porte un soutien-gorge pour les femmes avec les seins ayant un volume important), qu’on saute à une hauteur raisonnable, le port de chaussures pouvant amortir le choc, garder une bonne posture, bâtir un plan adapté à ses capacités limites ou consulter son médecin au préalable et surtout éviter tout excès.

Le saut à la corde est pratiqué partout dans le monde au rythme du contexte, de la culture et du milieu. Elle a un avantage particulier puisqu’elle exige moins de ressources par rapport aux autres alternatives, elle peut se pratiquer facilement à domicile voire même au bureau et quitte à dire du prix d’une corde à sauter.

Aussi simple et banal qu’il parait, le saut à la corde tout en gardant ses chapeaux originels s’étend dans d’autres registres et il devient plus qu’évident que sauter à la corde c’est sauter à la santé.

B. Charlemagne CHARLORIN



Articles connexes


Afficher plus [2393]