S'identifier Contact Avis
 
29° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Surcharge musculaire, parlons en!

Surcharge musculaire, parlons en!



Le sport ou toute activité physique, mettant en jeu l’appareil locomoteur, est doté de certaines limites. Il est de ces situations qui entravent la pratique sans qu’il n’y ait de lésions visibles, de fractures, etc.

L’appareil locomoteur composé des os, des muscles et accessoirement des nerfs y associés est un point central de toute activité physique. Quand une de ces composantes est dysfonctionnelle à cause d’une sollicitation excessive, nous sommes en proie à ces malheureux états d’incapacités. La surcharge musculaire, étant un tableau assez fréquent, sera abordée tant dans ses généralités que dans des détails, ce qui devra servir d’éléments d’éducation et de sensibilisation autour de la question. La vie des sportifs étant souvent mal connue, leurs contre-performances ou indisponibilités à la veille d’un grand évènement sportif, souvent mal appréciées par les supporters, en découlent trop souvent.

La surcharge musculaire est une lésion musculaire due à une sollicitation abusive d’un muscle. Caractérisée par une contraction involontaire et continue des fibres musculaires, elle serait produite par la répétition prolongée d’un mouvement qui causerait une surexcitation des muscles. Les maitres symptômes sont la douleur et la lourdeur au niveau du muscle lésé, une gêne dans les articulations et une impotence fonctionnelle dans la plupart des cas.

La physiologie du mouvement met en branle les muscles squelettiques, les os, les articulations et les nerfs qui apportent l’information (l’ordre du mouvement) en provenance du système nerveux central. Dans le cas de figure où le muscle est trop sollicité ou que le mouvement est mal exécuté, le muscle peut être atteint de surcharge musculaire.

Les muscles les plus sollicités lors d’une activité physique sont ceux du membre supérieur, de l’épaule et du cou. Si la surcharge musculaire peut concerner les membres inférieurs, les entrainements de haute intensité ou un effort démesuré lors d’un match sont incriminés. Le tennis elbow, les lésions du tendon d’Achille sont des cas assez fréquents d’accidents sportifs.

La prise en charge de surcharges musculaires doit être assurée par un spécialiste qui est le plus souvent un médecin sportif ou encore un physiothérapeute. Le repos jusqu’à la disparition des symptômes est le plus souvent recommandé. Les institutions sportives en Haïti, ayant des personnels de santé formés à cet effet, peuvent être comptées sur les doigts. Et les déficits sont criants avec des sportifs en dessous de leurs performances faute de soins adéquats.

Par contre, l’éducation des sportifs et la sensibilisation sauront aider à prévenir au mieux les surcharges musculaires. Il est important de varier la fréquence des mouvements lors des entrainements, toute séance de travail doit inévitablement passer par l’échauffement. Le repos est indispensable quand on est sportif. À la fin de chaque séance, il faut étirer les muscles préalablement sollicités en vue d’éliminer sa tension et éviter la surcharge musculaire. Une alimentation riche en protéines et en glucides est recommandée, mais une bonne hygiène alimentaire est aussi une bonne prescription.

Faut-il bien qu’en étant sportif ou fanatique qu’on se familiarise avec les dures réalités de la vie sportive et du coup participer au bon développement du sport comme outil de divertissement.

B. Charlemagne CHARLORIN
Le National




Articles connexes


Afficher plus [2420]