S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Santé et sport, le paradoxe !

Santé et sport, le paradoxe !



La recherche du bien-être physique et psychique par le sport reste une entreprise louable. En plus d’être intelligente, une telle démarche se remarque par son côté pragmatique quand les résultats étalent son efficacité.

Corroborée par les données des études scientifiques, les expériences et surtout par des conférences de motivation, l’amélioration de la santé par le sport se crée un horizon propre à lui et ne cesse d’accueillir au jour le jour des adhérents assoiffés de confort dans leur peau, qui en ont marre des stigmatisations à cause de leurs corps, leurs morphologies, leurs poids. Il devient outre un refuge, une manière d’apprendre à s’estimer.

Paradoxalement, bon nombre de pratiquants en sortent déçus. Le jeu n’en valait pas la chandelle ?

Les raisons varient. Cela commence avec le délai pour l’apparition des résultats jusqu’à l’échec total de la thérapeutique sportive en passant par l’insatisfaction de l’impact des effets obtenus.

On ne peut s’adonner à une pratique sportive sans bien s’informer. Les risques sont divers, dans ce cas. On peut avoir des attentes irréalisables pendant le temps escompté. Les techniques, les prédispositions, le savoir-faire peuvent être aussi à l’origine de votre déception.

On ne doit pas être irrationnel, il faut bien considérer tous les facteurs qui conditionnent les résultats. L’état de santé, l’efficacité du sport choisi et le niveau d’adhérence.

Il n’est pas intelligent de prendre la réussite spectaculaire de quelqu’un pour une référence. Les êtres humains sont différents tant dans leur construction biologique que dans le travail effectué ou encore dans l’importance accordée à la pratique.

Il n’y a pas de plus contradictoire que quelqu’un qui pratique un sport pour un résultat et simultanément affiche les comportements qui suivent :

1- Il consomme n’importe quoi et à n’importe heure ;

2- Il se fout pas mal de la rigueur indiquée par les encadreurs ;

3- Il ne se soumet pas aux indications diététiques relatives au sport en question ;

4- Il n’y croit pas vraiment, mais continue juste pour combler la routine ;

5- Il ne profite pas des occasions pour se perfectionner ;

6- Il n’est pas patient et croit au miracle ;

7- Il alimente une dualité doutes / attentes.

8- Il se décourage à la moindre occasion ;

9- Il se satisfait de peu ; et

10-il est jaloux du progrès des autres et s’apitoie sur son sort.

Plusieurs de ces comportements peuvent coexister chez une même personne et, elles sont à changer au fil du temps. Il faut se construire un caractère et définir du coup le potentiel de réussite de sa thérapie sportive. C’est ainsi qu’on se prédisposera à ce sentiment de déception ou de satisfaction. Au même titre que la réussite dans toute activité dépend d’un package, au-delà de l’envie ou du besoin impérieux de pratiquer un sport, il faut s’évaluer au jour le jour et adopter des attitudes qui concordent au succès tant rêvé. Par contre, il serait tout aussi louable de chercher à comprendre les causes inhérentes à ces attitudes paradoxales.

B. Charlemagne CHARLORIN




Articles connexes


Afficher plus [2556]