S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Ballon d’or: France football annule l’édition 2020!

Ballon d’or: France football annule l’édition 2020!



La situation sanitaire difficile en 2020, due au passage meurtrier de la Covid- 19 dans presque toutes les régions du monde, continue de changer l’ordre des choses dans le football. Le ballon d’or France football ne sera pas attribué pour l’année 2020. Le magazine français justifie ce choix par faute de conditions équitables suffisantes.


Définitivement, l’effet du passage de la pandémie Covid 19 continue de se faire sentir dans le monde du sport. Comme c’est le cas depuis sa création en 1956, aucun joueur ne pourra rafler la plus prestigieuse distinction individuelle. La prochaine attribution sera affective pour l’année 2021.

Le magazine France football justifie cette décision en raison de la singularité de cette année. L’année 2020 a été en effet entrecoupée par l’arrêt de presque tous les grands championnats européens et du monde. Dans une annonce publiée le lundi 20 juillet, on peut lire plusieurs points de justification de cette décision qui va marquer l’année sportive pour les prétendants de cette distinction.


« Parce que le trophée du Ballon d'Or véhicule des valeurs autres – comme l'exemplarité, la solidarité et la responsabilité –[…]. Parce que l'équité qui prévaut pour ce titre honorifique ne pourrait être préservée, notamment au niveau statistique et également de la préparation puisque tous les aspirants à la récompense ne pourraient pas être logés à la même enseigne, certains ayant vu leur saison amputée radicalement, d'autres non. Dès lors, comment comparer l'incomparable ? », se questionne le magazine France football.



« Nous ne souhaitions pas apposer au palmarès un astérisque indélébile du style « trophée remporté dans des circonstances exceptionnelles dues à la crise sanitaire du Covid-19 ». Nous préférerons toujours une petite entorse (à notre histoire) à une grosse cicatrice. C'est la première fois, depuis 1956, que le Ballon d'Or fait une pause. La parenthèse ne nous enchante pas, mais nous semble la plus responsable et logique. Protéger la crédibilité et la légitimité d'une telle récompense, c'est aussi veiller à son irréprochabilité dans le temps. Seulement deux mois (janvier et février), sur les onze généralement requis pour se faire une opinion et départager les meilleur(e)s, c'est beaucoup trop peu pour jauger et juger, étant donné que les autres matches se sont déroulés – ou se dérouleront – ensuite dans d'autres conditions et formats (huis clos, cinq remplacements, Final 8 européen sur un seul match) trop éloignés du panorama habituel. On ne peut se résoudre à nous appuyer sur des saisons estropiées, avec autant d'aménagements particuliers, pour élire les meilleurs. Les meilleurs de quoi, au fait ? Ce ne serait pas digne de notre histoire », a écrit le magazine

Parmi les points justificatifs les plus importants, les initiateurs de ce prestigieux précisent : « Sur nos quelque 220 jurés (hommes et femmes confondus) répartis dans le monde entier, certains ont pu être distraits ou détournés de leur mission d'observation en raison d'autres priorités et urgences à gérer. L’histoire du BO est trop précieuse pour prendre le risque de l'abîmer avec un exercice bancal. En ces temps agités, s'offrir une parenthèse est un luxe en même temps qu'une inestimable nécessité. Pour que le football, dans son ensemble, retrouve de l'allant et de l'élan, de la passion et de l'émotion », ont-ils ajouté.

Il faudra donc attendre encore longtemps (fin 2021) avant de connaître les successeurs de Lionel Messi et Megane Rapinoe. Cette coupure arrive à un mauvais moment pour des joueurs qui espéraient avoir une place de choix dans la hiérarchie de ce trophée. C'est le cas par exemple du buteur polonais Robert Lewandowski qui a déjà remporté deux trophées collectifs et individuels avec le Bayern Munich. Il a terminé meilleur buteur du championnat et de la Coupe que le Bayern a gagnés haut la main en Allemagne. Il est en course pour le soulier d'or européen et son équipe est présente en Ligue des champions.

D'autres joueurs espéraient encore soigner leur palmarès sur l'année pour se positionner parmi les favoris. Dommage que tout est à refaire pour les meilleurs footballeurs du monde entier. Les derniers gagnants Messi et Rapinoe profiteront encore plusieurs mois du titre de champions en titre du ballon d'or France football.

À rappeler que dans le palmarès de cette distinction, l'Argentin Lionel Messi est le plus couronné avec six trophées devant son rival de toujours Cristiano Ronaldo qui en compte cinq. Des joueurs comme Michel Platini, Johan Cruyff et Van Basten comptent trois distinctions.

Kenson Désir




Articles connexes


Afficher plus [2553]