S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Championnat D1 : quelle préparation pour les clubs?

Championnat D1 : quelle préparation pour les clubs?



La situation sanitaire difficile en 2020, due au passage meurtrier de la Covid- 19 dans presque toutes les régions du monde, continue de changer l’ordre des choses dans le football. Le ballon d’or France football ne sera pas attribué pour l’année 2020. Le magazine français justifie ce choix par faute de conditions équitables suffisantes.


Alors que la Fédération haïtienne de football a fixé pour le 5 septembre 2020 le démarrage de la saison 2020-2021, certains clubs ont déjà entamé leur préparation pour la compétition phare du pays. En plus des championnats de vacances qui compliquent généralement la tâche des dirigeants, cette année les clubs vont devoir faire face à la Covid-19 pendant leur préparation d’avant saison.

Suite à l’annulation des principales compétitions du pays, la Fédération haïtienne de football a confirmé que le début de la nouvelle saison est fixé au 5 septembre 2020 en première division, le 19 septembre pour le championnat de la deuxième division et enfin le 26 septembre de la même année pour la D3 masculine et féminine. Plusieurs clubs, dont le Real Hope Academy, l’Arcahaie FC ont déjà pris le chemin des entrainements, d’autres comme le Don Bosco FC le VAC reprendront d’ici la fin du mois. Ce qui leur favorisera au moins un mois et demi de préparation avant le coup d’envoi de la saison. Pourtant tout ne s’annonce pas facile tant que le contexte est particulier cette année.

Les championnats de vacances, premier obstacle

À chaque inter saison, les clubs de première division font face à l’un des problèmes les plus récurrents du football haïtien ; l’emprise des championnats de vacances sur les joueurs. Ils sont nombreux à s’adonner à cette tradition malgré leur engagement avec un club de première division. Il arrive que cette année, en raison de la Covid-19, ces championnats informels ne débutent qu’à partir de la mi-juillet. Ils coïncident avec la reprise des clubs de première division.

Quand on sait l’importance que les joueurs de l’élite accordent avec ces compétitions qui leur permettent généralement de gagner un peu d’argent parallèle à ce qu’ils gagnent en club, il sera difficile pour les équipes de l’élite d’avoir le plein contrôle de leur effectif. En d’autres termes, la préparation des clubs risque d’être imparfaite.

Aux Gonaïves, au Cap-Haitien, à Leogane et dans d’autres villes du pays, la bataille s’annonce corsée entre les clubs et les équipes de vacances. Malheureusement, il n’y a aucune loi pour protéger les clubs et ils ne disposent d’aucun moyen financier pour lutter avec ces équipes de quartier.

L’adaptation avec la Covid 19

Il est clair que rien n’est normal cette année. Le passage de la Covid-19 modifie profondément les choses. Maintenant, il est important que les clubs aient des moyens additionnels pour mettre en place des mesures de protection pour tous les joueurs et les personnes faisant partie de leur encadrement technique.

Normalement, les joueurs devraient subir des tests de coronavirus avant d’intégrer le rand de leur club. Est-ce qu’ils sont en mesure de les réaliser ? Cette question reste pendante. Est-ce que les clubs peuvent contrôler chaque joueur afin de limiter leur déplacement pour éventuellement écarter tous les cas potentiels de contamination à la Covid-19. Car, si les joueurs sont à la fois dans les championnats de vacances, des matchs informels sans aucune organisation médicale, et la préparation des clubs, il y a de fortes chances que certains éléments soient exposés au coronavirus et le transmettent à ses partenaires.

Il revient malgré tout aux dirigeants d’adopter certaines mesures pour essayer de contrôler au maximum la préparation de leur club respectif malgré les contraintes. En plus des compétitions de vacances, de la Covid-19, on pourrait ajouter le problème chronique de moyen financier et les troubles périodiques qui frappent souvent le pays.

Kenson Désir




Articles connexes


Afficher plus [2553]