RTPacific Contact Avis
 
29.19° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La liaison art-unité sur le terrain

La liaison art-unité sur le terrain



Le football pensé est une expression de l'intelligence. Le mémorable Haïti-Canada de la Gold Cup 2019 notamment le prouve par le truchement du limpide but de Donald Guerrier mis sur orbite par Duckens Nazon. Un but conçu par l'intelligence de deux Grenadiers du ballon rond. Un but techniquement parfait.

C'était une réalisation résultant de deux coups de génie. Quelle action classique ! Quel but ! Une précieuse lecture de Duckens suivie d'une magistrale conclusion de Donald. Un « but bijou ». Génial, tout simplement !

Comme d'autres vedettes de la planète, les joueurs de classe sont des artistes qui exposent leur talent sur un terrain pour répondre à l'attente des amants du beau jeu, notamment les puristes de toujours exigeants et parfois trop sévères. Il est important de noter en passant que, comme le corps, le talent ou l'esprit accuse parfois les assauts de la fatigue.

Pour les observateurs lucides, la Gold Cup 2019 est, en grande partie, un tableau peint par des artistes bleu et rouge qui ont profité de la circonstance pour démontrer que l'efficacité au sein d'un groupe est la résultante de la cohésion. Quelle leçon balle au pied !

Malheureusement, le vibrant message de la Gold Cup n'a pas été efficacement exploité par les grands décideurs du sport et de la nation. On a cassé les reins de ce message. La parfaite combinaison du tandem Nazon-Guerrier ayant entrainé la victoire des Grenadiers devant le Canada est, en réalité, le produit de l'unité qui représentait le moteur du onze national lors de ce sommet concacafien.

Une galerie de médailles pour cette vaillante troupe bicolore qui, animée par le cœur et l'esprit, a replacé le football haïtien dans le wagon des ténors de la CONCACAF. Sur les terrains de la République étoilée, ce groupe formidable adressa en la circonstance un message significatif aux responsables de tous les secteurs de la vie nationale. Un message noyé aujourd'hui dans le bassin de nos querelles sans grandeur.

Les exploits des footballeurs bleu et rouge lors de l'édition 2019 de la Gold Cup feront date dans les annales dessaliniennes. Nombreux sont ceux qui pensaient que les décideurs de toutes les chapelles allaient s'engager sur la voie tracée par cette nouvelle percée sportive pour former un peloton d'unité sur le circuit de l'espoir. Pour le football, pour le sport national, pour Haïti. Mais, une fois de plus, notre pays n'a pas exploité une « chance qui passe ».

Dans cette nuageuse conjoncture, la marge de l'espoir est très mince. Même nos compatriotes qui ont perdu la mémoire le savent. De ce fait, utilisons comme barre de direction l'esprit d'équipe qui généra les performances de la sélection nationale de football au concert de la Gold Cup 2019.

Raymond Jean-Louis




Articles connexes


Afficher plus [2698]