S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le second débat présidentiel du 15 octobre est annulé : cela fait-il l’affaire de Trump ou de Biden ?

Le second débat présidentiel du 15 octobre est annulé : cela fait-il l’affaire de Trump ou de Biden ?



La commission indépendante chargée de l’organisation du second débat présidentiel a décidé d’annuler l’événement où des électeurs devaient poser des questions aux candidats.

« La confrontation chaotique du 29 septembre dernier sera-t-elle la seule entre les deux candidats à la Maison-Blanche ? Le deuxième débat entre Donald Trump et Joe Biden pour la présidentielle, initialement prévu jeudi prochain, a été annulé par la commission indépendante chargée de les organiser, a-t-elle déclaré vendredi. Après l’annonce de l’infection au Covid-19 du président américain, la commission avait pour des raisons sanitaires transformé ce débat, qui devait se tenir à Miami, en rencontre virtuelle. Une formule catégoriquement refusée par Donald Trump. »

« Il est désormais évident qu’il n’y aura pas de débat le 15 octobre », a écrit la commission dans un communiqué, disant désormais « concentrer son attention sur les préparatifs pour le dernier débat présidentiel prévu le 22 octobre », à Nashville, Tennessee.

Dans tous les pays à grande culture démocratique, les élections sont intimement liées aux sondages. Ces derniers sont toujours le résultat des moments forts du processus, y compris les débats entre les candidats. Celles des États-Unis n’échappent pas à cette règle. Ainsi, dans une élection aussi importante comme celle de cette année, avant ou après chaque temps fort, tous les yeux sont rivés sur les instituts de sondages spécialisés en la matière. Compte tenu de sa chute dans les derniers sondages due à sa mauvaise performance au premier débat, le président devrait donc non seulement participer au débat du 15 octobre, mais aussi le gagner s’il souhaite augmenter ses chances d’être réélu.

Après le débat du 29 septembre dernier, Biden dispose maintenant de plus de dix points d’avance sur son rival républicain. Donc le face-à-face du jeudi 15 octobre devrait être une occasion pour le président d’inverser la tendance, c’est-à-dire de casser le « momentum » de Joe Biden.

À quelques jours des élections du 3 novembre, le président devrait, lors de ce rendez-vous crucial du 15 octobre, s’il voulait rejoindre ou même dépasser son adversaire dans la course à la Maison-Blanche dans les sondages, prioriser les problèmes nationaux et internationaux de sorte qu’il puisse montrer au peuple américain qu’il mérite sa confiance pour un second mandat. Il devrait aussi se montrer prêt à s’engager dans de grands dossiers de politique intérieure et extérieure. Le président devrait, lors de ce débat, surtout convaincre les électeurs qu’il pourrait faire mieux dans un nouveau mandat.

Le débat que Trump ne devrait pas rater

Effectivement, lors du premier débat, le président était passé à côté. La presse locale et internationale, les analystes politiques, les professeurs d’université aussi bien qu’un très fort pourcentage de la population américaine étaient tous d’accord que le chef de l’État avait raté l’occasion de prouver qu’il peut faire mieux que Biden. Pourtant, tout n’était pas fini. Après sa défaite au débat du 29 septembre, le président devrait, dans le prochain face-à-face, se montrer plus combatif et déterminé à recouvrer le terrain perdu. Il devrait éviter de faire des attaques personnelles pour, de préférence, se concentrer sur les problèmes réels auxquels fait face son pays mais surtout les grands défis qui l’attendent, au cas où il serait réélu. Ceci dit, la pression était sur Donald Trump. À court de temps, il n’avait pas droit à l’erreur. Il devrait gagner le second débat du 15 octobre pour pouvoir aborder avec beaucoup plus d’optimisme le dernier du 22 octobre et, du même coup, rejoindre Biden dans les sondages avant le scrutin du 3 novembre. Ainsi, la prochaine confrontation était très et même trop importante pour le président sortant et son équipe.

Le débat du 15 octobre devrait se dérouler sous forme d’une réunion publique où les deux candidats répondraient directement aux questions posées par des citoyens choisis. Dans ce face-à-face, les questions de politique nationale et étrangère devraient être traitées à égalité. Déjà, beaucoup voyaient dans ce face-à-face le débat qui pourrait, dans la course vers 1600 Pennsylvania avenue, définitivement tout changer. Mais, affaibli par les effets de la COVID-19 ou peut-être d’autres raisons, le président n’a évidemment pas le courage pour venir affronter les électeurs dans l’arène du débat.

Une élection dans un contexte difficile

Dans un contexte électoral difficile, marqué par une crise sanitaire grandissante, avec le commandant en chef, Donald Trump, malade de la COVID-19, la pandémie met les États-Unis sous pression à moins qu’un mois du scrutin. Puisque, « Les jours raccourcissent, les feuilles changent de couleur et le nombre moyen de nouveaux cas de Covid-19 signalés aux États-Unis est maintenant le double de ce qu’il était en juin, selon les derniers chiffres vendredi. Les États-Unis enregistrent en moyenne plus de 45 000 nouvelles infections par jour et la tendance est à la hausse, selon les statistiques compilées par NBC News. L’évolution inquiétante survient un mois après que le Dr Anthony Fauci, le plus grand expert du pays en matière de maladies infectieuses, a exhorté le pays à “reculer” car le nombre de nouveaux cas de coronavirus était susceptible d’augmenter alors que l’été cédait la place à l’automne et que la saison de la grippe commençait », écrit Corky Siemaszko.

Mis à part la COVID-19 qui continue de faire peur, mais la nouvelle d’une tentative d’enlèvement de Gretchen Whitmer, la gouverneure de Michigan, « donne une idée de ce à quoi pourraient ressembler les États-Unis après le 3 novembre en cas de défaite de Donald Trump. » Effectivement, « Le FBI a annoncé jeudi avoir déjoué une tentative de kidnapping contre Gretchen Whitmer, la gouverneure démocrate du Michigan. Un État dans lequel des extrémistes armés avaient déjà pris d’assaut le Capitole de Lansing, en mai dernier, en faisant irruption en pleine session parlementaire. Ces hommes en colère protestaient alors contre les mesures de confinement à cause du coronavirus. » Ainsi, plus que jamais, compte tenu des enjeux stratégiques, géopolitiques, économiques et sécuritaires, la date du 3 novembre reste une préoccupation.

De ce fait, le peuple américain et le reste du monde ont leurs regards tournés vers les élections présidentielles de novembre. Car le caractère et la vision politique locale et mondiale du locataire de la Maison-Blanche pendant les quatre ans de mandat, ont et auront toujours des influences déterminantes sur la vie du peuple américain et du reste du monde. À juste titre, l’auteur Robert S. Hirschfield dans son livre titré The Power Of The Presidency : Concept And Controversy a écrit que la présidence des États-Unis est le bureau politique le plus important dans le monde.

Ce refus de Donald Trump de participer au second débat n’aura-t-il pas des conséquences encore plus fâcheuses sur sa course à la réélection à la Maison-Blanche ? En tout cas, cela représente une situation où Joe Biden sort encore vainqueur et peut même continuer à creuser l’écart qui le sépare de Trump dans ce marathon vers le Bureau ovale.

Prof. Esaü Jean-Baptiste

1— Le Point. États-Unis : le deuxième débat entre Trump et Biden annulé. Publié le 10 octobre 2020

2- Esaü Jean-Baptiste. Pour mieux comprendre les élections présidentielles américaine
Publié en février 2020 par la maison d’édition, d’Édicaces, Canada/États-Unis

3— Franceinfo avec AFP. Présidentielle américaine : le prochain débat entre Donald Trump et Joe Biden annulé. Publié le 10 octobre 2020

4-Corky Siemaszko.Corona virus on the rise again in the US. now that summer has given to fall
Publié le 9 octobre 2020.




Articles connexes


Afficher plus [1655]