S'identifier Contact Avis
 
23.94° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Saviez-vous que le 3 novembre sera une élection générale aux États-Unis ?

Saviez-vous que le 3 novembre sera une élection générale aux États-Unis ?



Les élections de 2020 aux États-Unis auront lieu le mardi 3 novembre. Les 435 sièges de la Chambre des représentants des États-Unis, 35 des 100 sièges du Sénat des États-Unis et le poste de président des États-Unis seront contestés. Treize gouvernorats étatiques et territoriaux, ainsi que de nombreuses autres élections nationales et locales, seront également contestés.


« Une élection générale est une élection de vote politique, où généralement, tous ou la plupart des membres d’un corps politique donné sont choisis… Dans la plupart des systèmes, une élection générale est une élection régulière au cours de laquelle un chef de gouvernement (tel qu’un président ou un Premier ministre) et “une classe” ou tous les membres d’une assemblée législative sont élus en même temps. Parfois, les dates des élections générales peuvent correspondre aux dates des élections au sein de différentes divisions administratives, comme une élection locale. »

Depuis la seconde moitié du 20e siècle, le processus de l’élection présidentielle américaine prend environ une année. Qu’il s’agisse du suffrage indirect à la fois pour les primaires et pour l’élection générale, le processus de cette joute reste complexe. En dépit de sa durée et de sa complexité, l’élection américaine suscite l’intérêt et la curiosité chez des millions de gens non seulement aux États-Unis d’Amérique, mais dans le monde entier. Compte tenu des enjeux stratégiques, géopolitiques, économiques et sécuritaires, elle reste une préoccupation pour bon nombre de pays ayant ou non des rapports avec les États-Unis. Malgré les bouleversements causés par le système multipolaire, le bureau ovale reste encore le bureau politique le plus puissant au monde, d’où la justification de cet intérêt mondial pour les élections américaines, les présidentielles plus précisément.

Jusqu’ici, l’élection présidentielle américaine n’a pas d’équivalent. D’une façon ou d’une autre, elle affecte le fonctionnement et la gestion du reste de la planète. Aujourd’hui encore, les relations diplomatiques d’un quelconque État avec Washington demeurent les plus importantes.

Pays d’Amérique du Nord indépendant en 1776, les États-Unis sont considérés comme l’instance planétaire d’homologation démocratique. Car du premier président George Washington à l’actuel Donald Trump, la culture démocratique se perpétue. De ce fait, bon nombre de pays ont leurs regards tournés vers la politique américaine, particulièrement à la plus prochaine élection présidentielle de novembre 2020.

Dans ce contexte, impérativement, on accorde une attention soutenue au processus des élections présidentielles américaines afin de saisir les causes qui garantissent une stabilité démocratique, même si certaines critiques considèrent que le phénomène des grands électeurs constitue un accroc à la démocratie. Pouvoir suivre minutieusement les temps forts de cette joute, ainsi que du processus conduisant à la plus prestigieuse institution de la politique américaine comme la présidence est un exercice qui vaut la peine.

Qu’on le veuille ou non, le caractère et la vision politique mondiale du locataire de la Maison-Blanche pendant les quatre ans de mandat, ont et auront toujours des influences déterminantes sur le monde politique, économique et social international. À juste titre, l’auteur Robert S. Hirschfield dans son livre titré, The Power Of The Presidency : Concept And Controversy, a bien décrit le fait que la présidence des États-Unis est le bureau politique le plus important dans le monde.

Au-delà des leçons démocratiques à tirer des présidentielles Américaines, l’enjeu reste de taille pour les ressortissants des autres pays. Les apports économique, politique et social dont bénéficient certains pays, soit directement des États-Unis ou par le biais de leur diaspora dans ce pays d’opportunité, dépendent grandement de l’issue de ces élections. D’une façon ou d’une autre, le devenir des peuples et de leurs dirigeants est lié par ce processus. Autant dire qu’il se révèle important pour les dirigeants ainsi que pour leurs compatriotes éparpillés un peu partout aux États-Unis d’accorder une attention soutenue à l’élection présidentielle américaine.

Ce n’est pas sans intérêt que l’analyse minutieuse des temps forts de l’élection présidentielle américaine a suscité autant de passions et de réflexions aux États-Unis ainsi que dans le reste du monde.

Mais, au-delà de toute attente ou intérêt placé au prochain locataire de la Maison-Blanche ou des couvertures médiatiques faites autour de ce processus, si vous ne le saviez pas, il-y-aura ce 3 novembre, de nombreuses autres élections fédérales, étatiques et locales, y compris l’élection pour les postes de gouverneur, la Chambre des représentants et du Sénat, et de nombreuses autres élections nationales et locales. Les vainqueurs des élections pour le poste des députés et sénateurs serviront au 117e Congrès des États-Unis, avec des sièges répartis entre les États sur la base du recensement des États-Unis de 2010.

Ce 3 novembre 2020

Saviez-vous que les élections au poste de gouverneur des États-Unis se tiendront ce 3 novembre 2020 dans 11 États et deux territoires ? En outre, des élections spéciales peuvent avoir lieu (selon la loi de l’État) si d’autres sièges de gouverneur sont libérés. Les précédentes élections au poste de gouverneur pour ce groupe d’États ont eu lieu en 2016, sauf à New Hampshire et au Vermont où les gouverneurs ne servent que deux ans et ont donc été récemment élus en 2018. Neuf gouverneurs d’État seront présents pour leur réélection, tandis que le démocrate Steve Bullock du Montana ne pourra pas se présenter à nouveau en raison des limites de mandat et le républicain Gary Herbert de l’Utah prend sa retraite.

En plus des élections au poste de gouverneur, les territoires des Samoa américaines et de Porto Rico organisent également des élections pour leurs gouverneurs. Le gouverneur portoricain Wanda Vázquez Garced a perdu la nouvelle primaire progressive face à Pedro Pierluisi, tandis que Lolo Matalasi Moliga des Samoa américaines ne peut pas se présenter à nouveau en raison des limites de mandat.

Et si vous ne le saviez pas encore, ce 3 novembre, les électeurs américains voteront pour élire des représentants des 435 districts du Congrès dans chacun des 50 États américains.

À la Chambre haute, il y aura aussi des élections pour renouveler les 33 sièges de sénateurs. Les gagnants seront élus pour un mandat de six ans allant du 3 janvier 2021 au 3 janvier 2027. Il y aura également deux élections spéciales : une en Arizona pour combler la vacance créée par le décès de John McCain en 2018 et une autre en Géorgie suite à la démission de Johnny Isakson à la fin de 2019.

Lors des élections sénatoriales américaines de 2014 (les dernières élections régulièrement programmées pour les sièges de classe 2 au Sénat), les républicains avaient remporté neuf sièges et ainsi obtenu la majorité au Sénat. Les républicains ont défendu cette majorité en 2016 et 2018 et détiennent désormais 53 sièges au Sénat. Les démocrates détiennent 45 sièges et les indépendants qui s’unissent au Parti démocrate détiennent deux sièges.

En incluant les élections spéciales en Arizona et en Géorgie, les républicains défendront 23 sièges ce 3 novembre, tandis que le Parti démocrate en défendra 12. Les démocrates devront gagner moins que dix sièges pour obtenir une majorité, selon le parti qui remportera le contrôle de la vice-présidence.

Les suivants sont les États où il y aura des élections sénatoriales ce 3 novembre : Alabama, Alaska, Arizona, Arkansas, Colorado, Delaware, Georgia (2), Idaho, Illinois, Iowa, Kansas, Kentucky, Louisiana, Maine, Massachusetts, Michigan, Minnesota, Mississippi, Montana, Nebraska, New Hampshire, New Jersey, New Mexico, North Carolina, Oklahoma, Oregon, Rhode Island, South Carolina, South Dakota, Tennessee, Texas, Virginia, West Virginia et Wyoming

Prof. Esaü Jean-Baptiste

1— Esaü Jean-Baptiste. Pour mieux comprendre les élections présidentielles américaines Publié en février 2020 par la maison d’édition, d’Édicaces, Canada/États-Unis.
2— Le Wikipedia.




Articles connexes


Afficher plus [1691]