Le Centre d'art revisite l’oeuvre des peintres Philomé Obin, Sébastien Jean et du cinéaste Arnold Antonin

0
829

Le Centre d'art organise plusieurs activités durant le mois de novembre 2021. Projections de documentaires et des forums de discussions les habitués du Centre d'art en particulier et le public haïtien en général peuvent à travers deux textes inspirants pour revisiter l'œuvre picturale de Philomé Obin et Sébastien Jean.

Le Centre d'art organise, le samedi 27 novembre 2021, une projection du documentaire « Six femmes d'exception » du réalisateur haïtien Arnold Antonin. Cette projection sera suivie d'une causerie pour redécouvrir l'art haïtien. Dans la rubrique « Des écrivains.e.s racontent la collection du Centre d'art, la romancière Emmelie Prophète a signé un magnifique papier et fait une promenade dans les œuvres de Peters, Obin et Chenet allant à Carrefour. »

« La promenade offerte.  Ce chemin si long. Si beau que l’arrivée ne peut-être qu’incertaine, tant il faut s’arrêter pour se laisser pénétrer par chaque brise, s’inquiéter pour l’herbe et l’alignement des arbres.

Pays perdu. Pays recommencé. Pays à la dérive. Il fallait fabriquer une mémoire pour chaque branche, pour chaque oiseau une descendance avant les inondations, avant les longues processions de colère, avant que la mer ne recule.

Pas après pas il faut rallier Carrefour, ou peut-être attendent l’amour, l’amitié et la peine, mais le chemin vaut le voyage.

Le temps n’est pas mort. Pas besoin de le regretter.  Il peut s’accommoder aux vies qui le traversent. Il n’est ni trop long ni trop court. Il se laisse emprisonner souvent par les peintres, les poètes.

Peters, Obin et Chenet allant à Carrefour, l’amitié sur des voies différentes, l’amitié qui se raconte en solo pour faire histoire commune et même chemin. Chacun peut marcher comme il le souhaite pour aller à Carrefour, la route est large et le vent vous poussera dans la bonne direction. »

Judith Michel a retracé par ailleurs, dans un autre texte, l'univers de Sébastien Jean. Elle en a profité pour focaliser toute son attention sur l'œuvre picturale de Sébastien Jean (1980- 2020) « Sébastien Jean tâtonne longtemps avec tous types de matériaux, apprenant les fondamentaux de la couleur, du volume et de la composition à force de libertés plastiques (...) Il met en lumière un univers singulier peuplé de monstres prédateurs, d'oiseaux de proie, de fantômes errants. Une vision spectrale d'un monde tourmenté plongé dans des teintes fumées. Ses toiles sont pour certains le reflet de son intériorité, chatoyant, mais enténébré. »

 

Schultz Laurent Junior

LAISSEZ UN COMMENTAIRE