Produits pétroliers/ Hausse des prix Les stations-service réalisent moins de profit

Le président de l'Association nationale des propriétaires de station-service (ANAPROSS) informe la population d’une éventuelle fermeture de certaines pompes à essence dans le pays. En effet, la dernière mesure du gouvernement d'annuler la subvention des produits pétroliers et d’augmenter le prix de l'essence sur le marché diminue énormément le profit des stations de service qui se trouvent dans l'impossibilité de payer leurs charges ordinaires

Depuis le 29 novembre de l'année 2021, le président de l'Association nationale des propriétaires des stations-service, Marc André Dériphonse, avait adressé une correspondance au ministère de l'Économie et des Finances fournissant des données basiques et prévisibles sur les dernières marges de profit des pompes. « Dans ces chiffres, nous avions clairement démontré aux dirigeants le manque à gagner que nous, les propriétaires des pompes, allions confronter, depuis la dernière mesure du gouvernement de ne plus subventionner les produits pétroliers sur le marché. Nos chiffres d'affaires sont en nette diminution », a-t-il expliqué.

 

Concernant les discussions qu'ils avaient entamées avec les autorités de l'État bien avant la dernière augmentation du prix de l'essence, Marc Andre Dériphonse assure qu'ils étaient plus ou moins exclus dans le cycle de négociations. « Après une réunion avec des représentants du ministère de l'Économie et des Finances, rien n’avait été conclu entre nous et le gouvernement pour les différents coûts des produits pétroliers. D'un coup, c'est à partir du point de presse du gouvernement que nous avons pris connaissance des nouveaux prix de ces produits sur le marché », assure le président de l'ANAPROSS qui dénonce le gouvernement qui a pris une décision sans vraiment consulter toute la chaine de consommation du carburant sur le marché.

 

Dans l'attente de la réponse du gouvernement, Marc André Dériphonse attire l’attention de la population sur une éventuelle fermeture de certaines stations-service. Avec une marge de profit en chute libre, plusieurs d'entre elles sont actuellement incapables de payer leurs personnels, l'électricité et les compagnies affectées à la sécurité de leurs locaux.

 

Oberde Charles

LAISSEZ UN COMMENTAIRE