Cap-Haïtien a célébré sa fête patronale et ses 352 ans de fondation

0
515

La Ville du Cap-Haïtien a célébré, le lundi 15 août 2022, ses 352 ans d'existence. Cette célébration a coïncidé avec la fête patronale de la cité du roi Christophe : Notre Dame de l'Assomption. Pour l'occasion, des activités culturelles, mondaines et religieuses ont été organisées sous la direction des autorités locales, des ministères du Tourisme et des Industries créatives ( MTIC) et de la Culture et de la Communication.

La ville était sur son trente-et-un depuis le samedi 13 août avec le select dîner en blanc attirant beaucoup de visiteurs, dont un grand nombre venant de tous les départements géographiques du pays et de la diaspora. L'envie de vivre était visible dans le visage des  fêtards dans un contexte où le pays est quasiment caractérisé par l'insécurité et la misère.



Cormier plage, la Place d'armes du Cap-Haïtien et le Boulevard de bord de mer étaient les principaux sites ayant accueilli les activités touristiques et culturelles les urnes plus attirantes que les autres. Les  restaurants, les hôtels et bistrots étaient bondés.



Sur les trottoirs, à côté de la mer, de marchands d'artisanat et d’autres articles attiraient les regards et ont même proposé des défilés de mode le long du Boulevard.



Une messe traditionnelle a été célébrée en la cathédrale du Cap-Haïtien, remplie à craquer, le  lundi  15 août. C'est l'archevêque Launay Saturné qui  a dirigé la cérémonie à laquelle ont assisté des autorités locales et régionales sans la présence des autorités centrales où leurs représentants.



À travers son homélie de circonstance, le célébrant principal a prêché la solidarité entre les différentes protagonistes politiques afin tirer le pays du fond du trou où il se retrouve, tout déplorant la banalisation de la vie dans le pays, notamment dans la capitale haïtienne.



Le président de la Conférence des évêques haïtiens a dénoncé au passage la nonchalance des décideurs du pays face aux phénomènes de kidnapping et de la vie chère qui rongent le quotidien haïtien.



À l'issue de la célébration religieuse, un cocktail officiel a été organisé au salon de la Mairie du Cap-Haïtien réunissant des directeurs de services déconcentrés, des agents exécutifs intérimaires d'autres communes du département, etc.



La présidente de la Commission municipale du Cap-Haïtien, Yvrose Pierre, n'a pas mâché ses mots afin d'exprimer sa satisfaction face à l'ampleur particulière qu'a connue la fête patronale de la commune qu'elle dirige cette année.


«  Cette année, les Haïtiens notamment les Capois, ont donné le signal que tout n'est pas fini. La participation en foule de la population dans les différentes festivités témoigne l'envie du peuple haïtien de vivre malgré les soubresauts de la vie», a déclaré Yvrose Pierre, félicitant au passage les autres autorités locales comme la Police nationale d'Haïti (PNH) et la Direction départementale Nord du MTPTC  pour les efforcés déployés pour accueillir les visiteurs durant cette période.



Dans la foulée, Mme Pierre s'est réjouie des retombées économiques positives de ces activités touristiques et culturelles sur la ville et les zones périphériques. Il importe de rappeler que le lundi 15 août 2022 marque également l'anniversaire de plusieurs autres institutions de la ville, comme la Radio Citadelle, vieille de plusieurs décennies, et la Radio télé capoise.



Néanmoins, l'un des  évènements capitaux dans la soirée du 13  août 2022 demeure le traditionnel concert de Tropicana d'Haïti qui célébrait également ses 59 ans d'existence. Plusieurs rues étaient bloquées pour permettre à des fanatiques de fêter avec la Fusée d'or international.



À côtes des activités festives, la ville a toutefois célébré ses 352 ans dans le noir. À certains endroits, des tas d'immondices jonchaient les rues.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES