La Police ce n’est pas seulement de la répression, c’est aussi de la prévention », dixit le responsable de l’Edupol

0
34

Alors que de nombreux cas de kidnapping ont été enregistrés durant la période de Noël, la Police communautaire éducative a organisé le week-end écoulé, en son local de Delmas 33, une activité de distribution de cadeaux au profit d’enfants vulnérables. À en croire le responsable de l’Edupol, la police n’est pas là uniquement pour faire un travail de répression. La prévention, dit-il, rentre aussi dans les attributions de l’institution policière.

Se référant à la perception de nombreux citoyens qui considèrent le travail de la Police nationale comme exclusivement répressif, l’inspecteur divisionnaire, Jimmy François, responsable départemental de la Police communautaire/Edupol, explique qu’il en est autrement. Lors d’une activité de distribution de cadeaux organisée à l’occasion de la Noël le vendredi 25 décembre 2020 à l’intention de plus d’une centaine d’enfants, en son local de Delmas 33, M. François a précisé que « la police ce n’est pas seulement de la répression, c’est aussi de la prévention ». Il se consacre aussi aux activités sociales et éducatives. À en croire le responsable, sans ces travaux, l’on ne pourra avoir cette Haïti dont on rêve.

Selon M. François, cette distribution qui a trouvé le support du haut commandement de la PNH ainsi qu’une autre institution rentre dans le cadre des activités annuelles de l’Edupol vis-à-vis des enfants pauvres. L’inspecteur qui reconnait que la PNH n’a pas de grands moyens a indiqué que les leaders communautaires sont les piliers de la Police éducative et ils ont aussi rendu possible cette activité. Présent à cet évènement, le ministre Guy François a profité pour saluer les leaders communautaires tout en souhaitant un « joyeux Noël » aux enfants.

Par ailleurs, à côté de cette activité organisée le jour de la Noël, de nombreux cas de kidnapping ont été enregistrés durant les festivités de fin d’année. Ce qui tend à fragiliser de plus en plus le travail de la PNH engagé depuis quelques jours dans des opérations contre des bandits dans leurs fiefs. Pour le Collectif défenseurs plus, plus de mille personnes ont été kidnappées d’octobre à décembre 2020. L’on pourrait porter à croire que cette pratique criminelle est devenue une véritable industrie de traite humaine.

Au terme d’une année marquée par le Coronavirus où de nombreux citoyens se sont retrouvés au chômage, le travail social de la PNH ainsi que du gouvernement, à travers certains ministères, dans les quartiers populeux sont nécessaires et que l’encadrement adéquat des enfants des leurs plus jeunes âges est une impérative pour freiner à la base la délinquance future dans la société haïtienne.

Faut-il rappeler, la mission de la Police communautaire/Edupol est de tisser les liens durables entre la PNH et les différents secteurs de la vie nationale.

Wisly Bernard Jean-Baptiste

LAISSEZ UN COMMENTAIRE