La crise actuelle en Haïti amène la population à reconnaître le besoin d'une intervention en santé mentale, un tabou culturel.

0
345

Une enquête menée par une coalition de 12 organisations à but non lucratif dirigées par des femmes (Rasanble Pou Ayiti) a révélé des résultats alarmants quant à la nécessité d'une intervention en santé mentale.

Au cours de la dernière semaine du mois de février 2024, Haïti a vécu les pires moments d'une crise déjà très grave : le pays a été complètement isolé en raison de l'augmentation de la violence des gangs qui ont pris le contrôle de plus de 80 % de la capitale, Port-au-Prince. Cette situation d'urgence a motivé un groupe de femmes occupant une position de leadership à chercher des moyens pour accompagner la population. C'est ainsi qu'elles ont voulu évaluer comment elles pouvaient aborder la situation collectivement, afin d'avoir un impact plus important dans les vastes communautés dans lesquelles elles travaillent.

Une enquête auprès de la population dans les dix départements d'Haïti a permis de mettre en évidence une préoccupation croissante pour la santé mentale. Les données ont montré qu'une des priorités d'une grande partie des individus questionnes était de bénéficier d'une assistance psychologique. Selon les résultats obtenus, la crise a particulièrement affecté leur santé mentale.

" La première étape vers la construction d'une nouvelle Haïti est de guérir les blessures émotionnelles de la population ", a déclaré Roseline Benjamin, Directrice de l'Axe  Psychologique de la Fondation IDEO.

Ce qui constituait autrefois un tabou culturel représente maintenant une des principales préoccupations de la population, à côté de soins médicaux, d'éducation, d'eau/nourriture, de sécurité et de travail (voir figure 1. jointe).

Rasanble Pou Ayiti est une coalition de 12 organisations, principalement de la diaspora, qui se concentrent sur le soutien social en matière d'éducation, de santé et de construction de communautés durables. Le groupe a mené l'enquête en avril 2024 auprès de 1016 participants dans le but de développer un plan stratégique d'aide humanitaire et d'adresser les besoins précis de la population tels qu'elle l'aura elle-même exprimés.

 

Pour plus d’information veuillez contacter :  info@fleurdevieonline.org

Liste de l’organization qui a mené enquête :

 

  1. Health Education Action League for Haiti (HEAL Haiti)
  2. Fleur De Vie (FDV)
  3. Association Des Quanaminthais
  4. Project St. Anne, Inc. (PSAHAITI)
  5. Foundation for Advancement of Haitian Midwives, Inc (FAHM)
  6. Haitian American Alliance of New York, Inc (HAA)
  7. Cazale Community Cultural Center Inc. (CCCC)
  8. Quisqueya Concerned Citizens (QCC)
  9. Ti Souf
  10. Haitian American Kidney Association (HAKA)
  11. Women Empowerment Movement (WEM)
  12. Haitians Diaspora United for Haiti, (HDUH)

 

Figure 1. Principales Priorités Par Région, Enquête : évaluation des besoins pendant la crise de 2024 en Haiti    

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES