Amoureux, amants et parents, comment les concilier… ?

Beaucoup d’adultes deviendront parents un aujourd’hui l’autre. C’est peut-être déjà votre cas, ou cela fait partie de vos projets d’avenir. Tout un défi d’avoir une belle vie de couple et une vie sexuelle satisfaisante tout en étant de bons parents. Trop de gens tombent dans le piège consistant à être de très bons parents, mais négligeant leur couple. C’est ainsi que beaucoup se séparent alors que les enfants sont encore jeunes. Peu importe ce que plusieurs en pensent, avoir un enfant ne sauve pas un couple ; c’est au contraire un stress majeur pour celui-ci.il était incontournable pour moi de vous faire part de mes réflexions quant à la possibilité  d’être amoureux et amants tout en étant parents.

         

Les influences

Comme je le disais, avoir un enfant représente une tension majeure pour un couple. Si vous aviez déjà une belle relation avec votre partenaire avant la grossesse et la venue des enfants, vous avez de bien meilleures chances de préserver un équilibre. La communication au sujet des soins et l’éducation des enfants étant essentielle, si vous étiez déjà réceptif aux besoins et opinions de l’autre, vous partez avec une longueur d’avance. Il en va de même pour la sexualité. Si déjà vous connaissiez un ralentissement  dans votre vie sexuelle et intime avant l’arrivée des enfants, il vous sera encore plus difficile d’y consacrer du temps lorsque vous en aurez. Cela ne veut pas dire que ce sera impossible, seulement plus difficile. Bien des gens qui me consultent attribuent leurs difficultés sexuelles à l’arrivée des enfants. Au fil des échanges, ils ne tardent cependant pas à se rendre compte que les enfants ont uniquement contribué à mettre en lumière des difficultés déjà présentes au sein de leur couple…

La vie de couple que l’on avait avant était, certes, importante, mais la vision que l’on a de quelque chose ou l’importance qu’on y accorde a aussi son influence. Par exemple, si vous avez une vision de la sexualité plus passionnelle, les premiers temps d’une relation amoureuse sont probablement fertiles pour vous sur le plan sexuel, mais, dès que l’habitude s’installe un peu, vous perdez votre intérêt. Or, avec l’arrivée des enfants, les habitudes deviennent encore plus grandes. Votre sexualité pourrait donc en prendre un sérieux coup ! Si vous avez une vision de la sexualité plus amoureuse, tant que vous avez de l’espace et du temps pour vous pour être bien en couple, votre sexualité devrait aussi bien se porter. Avec des enfants, ce sera un défi de maintenir cet espace, mais c’est tout fait à fait possible.

Vous devez également vous questionner sur l’importance que vous accordez à la vie de couple et à la vie de famille. Plusieurs sont en couple dans le but, pas toujours avoué, d’avoir des enfants. Une fois qu’ils les ont eus, ils envisagent la séparation puisqu’ils n’étaient pas réellement amoureux de leur partenaire. D’autres cherchent à vivre la vie de famille qu’ils n’ont pas eux-mêmes connue étant jeunes. Ils souhaitent avant tout devenir de bons parents, quitte à mettre leur conjoint de côté. Cela ne se fait pas toujours consciemment, mais les impacts d’une telle attitude, eux, sont bien réels. Des difficultés conjugales surviennent même si elles sont souvent balayées de la main à cause des enfants. Pourtant, on le sait bien, jouer à l’autruche n’a jamais réglé quoi que ce soit.

Enfin, vous devez être conscient du modèle parental que vous avez eu étant jeune. La plupart d’entre nous reproduisent ce que nous avons connu, même si cela nous a fait souffrir. Ainsi, la plupart des enfants ayant grandi dans un milieu ou l’affection entre les parents était peu présente auront peu tendance a été affectueux envers les autres. J’ai un exemple en tête : les parents de ceux que l’on appelle les boomers se témoignent peu d’affection et avaient peu de temps à consacrer à leur partenaire. L’homme travaillait dur, sur la terre ou en ville, et la femme, mère au foyer de plusieurs enfants, peinait sous les taches. La vie de famille était centrale, mais la vie de couple, elle, était souvent reléguée au second plan. Malgré tout, ces couples ne se sont pas défaits, car a cette époque on ne divorçait pas. Nombre de boomers ont répété ce modèle de manque d’affection dans le couple. Ils sont devenus des parents cherchant a bien  gagner leur vie pour s’assurer que leur progéniture ne manque de rien ; mais, sur le plan affectif, étaient-ils : « équipés » pour réussir leur vie leur vie de couple ? Non, pas nécessairement. Ainsi, leur génération a-t-elle connu un taux de divorce assez élevé. Qu’en est-il des enfants de cette génération lorsqu’ils atteignent 25 à 35 ans ? Ils n’ont pas forcément vu des modèles de couples exemplaires chez leurs parents, par contre les études en psychologie et la panoplie d’experts ont su les éveiller à l’importance du couple même quand on est parent. Plusieurs sont donc suffisamment éclairés pour voir les erreurs de leurs parents et chercher à les éviter. Certains y arriveront haut la main, et c’est tant mieux ! Il ne faut pas oublier que certains couples sont de véritables modèles ; il suffit d’en avoir un dans son entourage et de savoir s’en inspirer pour que cela fasse une différence !

 

La vie intime et sexuelle du couple  pendant la grossesse

 

Lorsque vous avez appris la nouvelle de la grossesse, si elle était souhaitée, vous étiez probablement tous les deux fous de joie. Cela a sans doute contribué à vous rapprocher sur le plan amoureux, et quand il y a de l’amour dans l’air, il y a bien souvent du sexe dans l’air… selon votre vision de la maternité et de la sexualité, cette dernière en a été plus ou moins affecte. Si, pour vous, être mère est incompatible avec le plaisir sexuel, vous avez probablement mis de côté la sexualité au profit de votre désir d’être mère et de tout ce que cela implique. Dans ce cas, les petits inconvénients physiques lies à la grossesse peuvent devenir des excuses pour ne pas vous rapprocher sexuellement de votre partenaire, puisque vous n’en avez plus envie, absorbée de votre partenaire, par le rôle de mère qui vous attend… Bien sûr, la façon dont votre partenaire vous perçoit joue un aussi un rôle. Certaines, les plus chanceuses, reçoivent régulièrement des appréciations de leur partenaire leur disant qu’elles sont belles et désirables enceintes, avec leur ventre rond. Pour ces femmes, il est plus facile de maintenir le désir sexuel et une bonne activité sexuelle, car elles se sentent non seulement acceptées dans ce nouveau corps, mais aussi désirées. Celles dont leur partenaire rappelle souvent le poids et l’inquiétude  face aux modifications de l’apparence (notamment  les vergetures) auront plus de difficulté à s’adapter à leurs changements corporels et à demeurer sexuellement épanouies. Sur le plan amoureux, ces petits commentaires désobligeants pourront créer une distance entre les partenaires. Ajoutez à cela les fameuses hormones de grossesse, qui rendent plus susceptibles, et vous avez là un beau cocktail pouvant mener au conflit.

 

 

PS : PEUT-ON AVOIR DES RELATIONS SEXUELLES DURANT LA GROSSESSE? Tel sera le titre pour le prochain numéro.

 

‘’Faire de la famille le plus bel endroit à vivre ’’ !

Jonas ALCÉ, Conseiller conjugal, familial, expert en Relation de Couples et (organisation des séminaires pour l’amélioration des mariages). E-mail : jonasalce22@gmail.com

LAISSEZ UN COMMENTAIRE