Quand la paix reviendra… en Haïti

0
463

La mise en œuvre d’un plan concret visant le retour possible à la paix civile et à la stabilité politique en Haïti par les Haïtiens eux-mêmes se fait attendre…

Les multiples réunions en Haïti ainsi qu’à l’international ne semblent pas y arriver…

Politiciens, diplomates, médiateurs, négociateurs: construisons un nouveau pont de collaboration avec et pour Haïti, ouvrons le dialogue, soyons visionnaires de paix et de progrès mutuel.

Soyons avant-gardistes!

Dans le contexte éventuel d’une gouvernance imputable rétablie en Haïti et d’une situation de sécurité nationale stabilisée, nous pouvons véritablement entretenir des relations mutuellement profitables entre pairs, sans paternalisme.

Le savoir-faire haïtien, source d'inspiration

Une collaboration renouvelée avec Haïti est définitivement possible et souhaitable. Selon notre besoin mutuel de préserver et développer notre environnement partagé au sein des Amériques.

L’expérience, les connaissances et les compétences haïtiennes existent!

Voici un aperçu non exhaustif du potentiel d’échanges bénéfiques avec Haïti, basé sur mes reportages dont plusieurs ont été réalisés en sol haïtien ces dernières années.

Entrepreneuriat social et agritourisme 

Abner Septembre, entrepreneur proprio du Centre Banyen (Vallue), sociologue, environnementaliste et chercheur en sociogronomie, décrit l’initiative de son Jardin-Labo telle « une agriculture conciliant objectifs écologiques, satisfaction des besoins et bien-être collectif ».

« Une exploitation parcellaire modèle, respectueuse de l’environnement, de la biodiversité, du sol et de l’eau, plus économe, plus attractive pour les femmes agricultrices et plus valorisante pour les jeunes, capable d’offrir des produits compétitifs sur le marché ».

Outre son Jardin-Labo, le Centre Banyen promeut l’agritourisme via son riche terroir montagnard (fromage, chocolat, confitures, liqueurs artisanales, plats créoles issus du jardin garde-manger), ainsi que son hébergement paysan et l’initiation des jeunes à l’entrepreneuriat agricole.

Initions un programme d’incubateurs d’entreprises agricoles Nord-Sud avec Haïti.

Mouvement coopératif pour agricultrices   

Un groupe d’Haïtiennes professionnelles du secteur agricole ont fondé la Coopérative Agro Artisanale de Femmes en Action (COOPAAFA) en février 2013 à Jacmel.

La COOPAAFA contribue au bien-être de la population haïtienne en incitant les gens à consommer une alimentation saine, bio et locale.

Elle aspire à pérenniser les produits agricoles organiques aux vertus thérapeutiques et à commercialiser les produits transformés.

« Nos interventions favorisent l’autonomisation sociale et financière de nos membres fournisseuses des matières premières en milieu paysan », précise Marie Geoffrin B. St. Louis, agronome-conseillère auprès de la COOPAAFA.

Démarrons un programme de stages internationaux en formation et promotion avec Haïti dédiés aux femmes agricultrices œuvrant en milieu rural.

Nutrition anti COVID

Marilise Neptune Rouzier, botaniste et professeure à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université d’État d’Haïti, a mené des recherches bibliographiques en vue d’identifier des remèdes naturels pouvant modérer les effets de la pandémie de la COVID.

« Penser à la prévention, en renforçant le système immunitaire. Soulager les symptômes de la maladie et lutter contre ses complications », cite Marilise Neptune Rouzier.

En juin 2020, l’Université d’État a constitué un jury de professeurs incluant Mme Rouzier, devant donner un avis scientifique et éthique sur les recettes localement utilisées en Haïti.

67 produits ont été recensés. Les plus fréquemment retrouvés incluent le miel, le gingembre, le citron, l’aloès, le girofle, l’ail, l’oignon, la cannelle.

Créons un centre de recherches Nord-Sud avec Haïti, portant sur les plantes et produits alimentaires comme outils de prévention aux effets dévastateurs de la COVID.

Incluons le Parc de Martissant hébergeant un jardin médicinal exceptionnel comptant plus de 400 plantes d'Haïti et d'ailleurs, logé dans le site du fameux centre d’apprentissage Katherine Dunham.

Une idée de projet susceptible d'y associer la Caraïbe de langue française dont la Guadeloupe.

Réflexion-Action 

Mentionnons l’implication de la chef capoise et entrepreneure, Natacha Gomez, auteure de l’ouvrage Bak Fritay  illustrant l'art culinaire haïtien exclusivement bio.

Une source de connaissances inédites portant sur le patrimoine environnemental et gastronomique haïtien, promoteur de santé.

Citons les œuvres du Groupe de Réflexion et d’Action pour une Haïti Nouvelle (GRAHN-Monde) visant la construction d’une société plus égalitaire, fondée sur l’éducation, le respect de l’environnement, le culte du bien commun.

Écotourisme et commerce équitable

Le Réseau national de promoteurs du tourisme solidaire (RENAPROTS), créé en 2003, propose un menu de parcours écotouristiques axés sur la découverte du patrimoine haïtien et la promotion des produits locaux d’Haïti.

Notamment la Route du Café gérée par l’Association des planteurs de Fonds Jean-Noël (commune de Marigot, Sud-Est d’Haïti) depuis 2015.

Un remarquable projet écotouristique en appui au développement de l’économie locale durable, dont Rudy Dérose, coordonnateur du RENAPROTS, est l’instigateur.

Élargissons le commerce international solidaire Nord-Sud avec Haïti. Poursuivons les traces exemplaires de la Coopérative nOula, partenaire de Haïti Futur-Canada.

Plus de 20 partenaires locaux

Le RENAPROTS collabore avec plus de 20 partenaires locaux à travers le pays.

Citons

Produisons un magazine éducatif en collaboration avec le Réseau haïtien valorisant le patrimoine environnemental Nord-Sud, garant de notre prospérité commune.

Littérature, vecteur de développement

Initié par l’Association Haïti Futur, le Salon du livre haïtien se déroulant principalement en France depuis huit ans, vise à faire connaître l’univers littéraire haïtien au grand public. Une source culturelle pour ouvrir les portes sur Haïti et le monde.

Mais aussi un vecteur essentiel de développement social et territorial. En octobre 2018 Haïti a tenu son 1er Salon international du livre à Jacmel.

Un évènement éducatif exceptionnel détenant sans contredit le potentiel de s’allier aux multiples Salons du livre de chez nous.

Créons un Salon annuel du livre Nord-Sud en Haïti, voué aux arts littéraires francophones en situation minoritaire.

Lançons une chronique littéraire numérique entre Haïti et nos médias francophones.

Diaspora engagée

Sans oublier les nombreuses initiatives menées de concert avec Haïti sous les auspices de la diaspora haïtienne:

Action communautaire et Éducation:

Développement socio-économique et Environnement:

Retournons rapidement travailler ensemble sur le terrain en toute solidarité pour l'essor de notre bien commun. Misons sur la coopération entre pairs. Consolidons nos acquis.

Cessons d’isoler Haïti!

Par Annik Chalifour www.l-express.ca 2022.05.17

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES