Note de dénonciation relative aux déportations des Haïtiens en République dominicaine

0
122

Observatoire National pour la Démocratie et l’Environnement ONADE dénonce les violences suivies de déportations massives des Haïtiens en République Dominicaine. Plus de 65 000 haïtiens ont été rapatriés au cours de ce dernier semestre dans des conditions infrahumaines par des agents de la migration. C’est un comportement inadmissible allant à l’encontre de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen. Haïti et la République Dominicaine sont, en effet, deux pays qui entretiennent des rapports diplomatiques mais, depuis le massacre des Haïtiens en 1937 en République Dominicaine, les rapports ne cessent de s' aggraver.

Pourtant, malgré l’appel lancé par le Haut-commissaire des Nations Unies pour les refugiés et la situation de crise globale en Haïti, le gouvernement de Luis Abinader décident d'appliquer ces mesures drastiques et inhumaines.

Depuis quelques temps ONADE constate la faiblesse de l’Etat haïtien dans la diplomatie internationale. Nos dirigeants ne protègent pas nos compatriotes en difficulté en terres étrangères. Nous ne signons pas des traités pouvant nous protéger contre des abus et injustices venant des autres pays. Les cas de Chili, Suriname et de la Turquie en sont les preuves.

Face à cette situation, nous dénonçons d'abord le comportement passif du gouvernement haïtien ne pouvant assurer la sécurité et le bien-être du peuple haïtien, ensuite, nous tenons à rappeler le gouvernement dominicain à agir de façon à ne pas reproduire l'histoire par ces comportements ignobles et racistes.

 

Jean Elie Junior DUVERGÉ

Directeur exécutif

Sociologue -Anthropologue 

 

James PIERRE LOUIS

Directeur exécutif adjoint 

Avocat, professeur

 

Jenny Evenaika ISAAC

Secrétaire administratif

Normalienne

 

Michel RONY

Responsable relation publique  

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES