RTPacific Contact Avis
 
26.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

« Sektè popilè jenès ayisyen » exige un changement de système

« Sektè popilè jenès ayisyen » exige un changement de système



Depuis déjà quelques années, Haïti est touchée par une crise multiforme complexe et profonde qui plonge le pays en apnée paralysant du coup le fonctionnement des institutions dans le pays. Les mouvements de contestation, l’insécurité généralisée bloquent, par sa durée et son ampleur, la majorité des secteurs sociaux.

Au-delà des facteurs immédiats comme l’augmentation du coût de la vie, le kidnapping par ailleurs, le coordonnateur de la nouvelle structure baptisée « Sektè popilè jenès ayisyen », à travers une conférence de presse donnée, ce jeudi 13 mai 2021, au Jardin Kiskeya se dit prêt à accompagner cette jeunesse dans, tout en les incitant, hommes et femmes à prendre une part active aux activités politiques et du coup tracer eux-mêmes leur destin.

Des valeurs démocratiques foulées aux pieds

Selon le coordonnateur de cette structure, les mouvements et soulèvements de la population sont des réponses aux faiblesses à moyen et long terme de la démocratie haïtienne, caractérisée par des abus d’autorité, aux systèmes judiciaire et électif imparfaits et aux politiques économiques nationales et étrangères qui ne bénéficient pas à la majorité de la population, mais permettent, comme d’habitude, à une petite minorité de continuer à s’enrichir au jour le jour.

L’arrivée au pouvoir en 2016 du président Moïse serait d’ailleurs le parfait exemple du problème au cœur du processus démocratique dans le pays. Ce qui expliquerait cette instabilité qui s’est installée dans le pays depuis maintenant une trentaine d'années. Pour M. Duiphonse, la structure Sektè popilè jenès ayisyen a choisi d’être au côté de la jeunesse en vue d’apporter et de proposer des changements fondamentaux, bien qu’il reconnaisse la complexité du moment et le travail qu’il qualifie de laborieux.

L’union fait la force

Le mouvement socio-politique SPJA est un regroupement de plusieurs organisations de base et d’autres plateformes organisationnelles, de leaders communautaires, d’étudiants privés et publics. Selon le coordonnateur adjoint Exon Ophin, l'objectif de cette nouvelle structure est bien clair : inciter plus de monde, en particulier la jeunesse, à s'intéresser aux affaires du pays.

«Aujourd’hui, le mouvement exige un changement fondamental des systèmes politiques et économiques qui se traduisent par une richesse extrême pour quelques-uns, et des conditions de vie compliquées et désespérées pour d’autres, l’heure est donc à l'action ». Les responsables de cette structure promettent de continuer la bataille et surtout de continuer à demander que lumière soit faite sur la dilapidation des fonds Petrocaribe.

Gérard Hirsh Resil




Articles connexes


Afficher plus [7989]