RTPacific Contact Avis
 
27.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Joceline Michel, une Haïtienne à la conquête du monde

Joceline Michel, une Haïtienne à la conquête du monde



À l'heure où de plus en plus de femmes prennent le chemin des affaires, il y en a qui ont conscience du rôle de l'échange en matière d'affaires donc elles voyagent à travers le monde pour aller à la rencontre d'autres semblables. Femme entrepreneure, Joceline Michel est native de la ville de Leogane autrement appelée cité d'Anacaona, car cette ville a donné naissance à la première reine du pays, poétesse et guerrière légendaire.

Le National : Qui est Joceline Michel ?

Joceline Michel : Comme vous venez de le dire, je m’appelle Joceline Michel propriétaire Léogane Paris, j’ai 35 ans ma ville natale c’est Léogane a l’âge de 7 j’ai quitté Haïti pour la France j’ai grandi en France, pour être exacte à Rennes en Bretagne. De maternelle à l’université où j’ai eu tout appris où mon fils mes sœurs et frère ont pris naissance. Ma mère a passé une de plus grande partie de sa vie donc Rennes île et Villaine.

LN : Racontez-nous votre histoire ?

JM : Je suis une femme d’origine haïtienne, c’est mon pays, c’est ma culture et mon identité. Avec la crise actuelle que traverse mon île, vous comprenez d’où me sont venues cette idée de création, cette volonté de m’en sortir. Je représente et je suis en quelque sorte le reflet de mon peuple et je me dois de réussir, montrer que nous sommes un peuple capable, qu’une femme et en plus Haïtienne peut avoir de l’ambition, que nous avons du talent et d’énormes capacités. Il n’y a que celui qui ne fait rien qui ne commet pas d’erreurs. J’ai connu des chutes, mais je me suis toujours relevée. C’est un défi au quotidien. Le peuple haïtien est un peuple qui a des tripes. Et, en m’épanouissant aujourd’hui en tant que business woman j’ai envie d’inspirer et d’encourager les autres en les disant: « fais le, c’est possible ».

LN : À quel moment aviez-vous la certitude de devenir femme entrepreneure ?

JM : J’ai réalisé que j’étais entrepreneuse quand j’ai vu mon réseau s’étendre, j’ai rencontré beaucoup d’artistes, des personnes du milieu du spectacle ou encore de la chanson, je me suis créé un réseau assez sympathique sur tous les continents et je suis toujours partante pour de nouvelles expériences. Je pense que c’est parce que j’entretiens de bonnes relations avec les autres et que j’ai toujours été bosseuse et très opérationnelle.

Le National : Quelles sont les difficultés liées à ce choix ?

Joceline Michel : Difficultés ? Ce n’est jamais facile les critiques, moi je les prends et j’apprends elles me rendent plus fort. Et comme tout influenceuse ou chef d’entreprise la distance avec ses proches. Être souvent sur les routes, ne jamais savoir ce qui peut nous arriver un attentat … ou je ne sais pas, mais Dieu est avec moi et en voilà la preuve je suis toujours là.
Au milieu du désert renaît toujours de l’espoir.

Walcam
En collaboration




Articles connexes


Afficher plus [5720]