RTPacific Contact Avis
 
27.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le BSEIPH organise un salon de l’emploi pour mettre le projecteur sur les personnes vivant avec une déficience physique

Le BSEIPH organise un salon de l’emploi pour mettre le projecteur sur les personnes vivant avec une déficience physique



Dans l’objectif de contribuer et favoriser l’intégration des personnes handicapées sur le marché du travail, par la mise en relation de celles-ci avec des institutions des secteurs public, privé et d’ONG, le Bureau du Secrétaire d’État à l’intégration des personnes handicapées (BSEIPH), a organisé récemment, à Hôtel Karibe Convention Center, un salon de l’emploi au profit des personnes à mobilité réduite.

Le Salon de l’Emploi pour les Personnes handicapées a été un projet lancé en août 2013 par la Jeune Chambre internationale (JCI) Haïti en vue de répondre à un besoin pressant qui est l’intégration effective des personnes en situation de handicap.

La deuxième édition du « Salon de l’Emploi pour les personnes handicapées (SEPH)», organisée sous l’auspice du Bureau du Secrétaire d’État à l’intégration des personnes handicapées (BSEIPH), a été une occasion pour promouvoir l’accès à l’emploi au profit des personnes à besoins spéciaux, tout en permettant à plus d’une cinquantaine de personnes à mobilité réduite de trouver un emploi à travers les secteurs public et privé du pays, ont fait savoir les organisateurs. Cette activité a été supportée par la Banque Mondiale et le gouvernement japonais dans le cadre du « Projet de Promotion de l’Inclusion des personnes handicapées dans les Programmes de Protection sociale et d’Emploi (PIPHPPSE) ».

Pour cette nouvelle édition, le BSEIPH a engagé CEDEL-HAITI pour la réalisation de ce Salon de l’emploi au profit des personnes handicapées. Bien avant cette activité, des séances de formation ont été réalisées au profit des professionnels handicapés sur les techniques d’employabilité en vue de les préparer à mieux se vendre le jour du Salon de l’emploi. Ainsi, ces candidats à l’emploi ont bénéficié d’un accompagnement dans la préparation de leur CV et sur les techniques pour réussir une entrevue.

Cette année, 22 entreprises / institutions ont été présentes à ce Salon de l’emploi, 310 entretiens ont été réalisés par les entreprises/institutions présentes avec les personnes handicapées et 196 candidats (tes) à l’emploi ont participé au Salon.

Cependant, ce Salon de l’Emploi pour les personnes handicapées (SEPH)», selon l’avis de la secrétaire d’État à l’intégration des personnes handicapées Soinette Désir, a été un espace de rencontre où chercheurs d’emploi atteints de déficiences et employeurs potentiels se réunissent pour concrétiser sur place des opportunités de recrutement compte tenu des profils recherchés par les entreprises / institutions où les portfolios des candidats seront présentés.

Il constituait également une opportunité pour les entreprises et les institutions en vue de faire valoir leur engagement en matière de responsabilité sociale d'entreprise (RSE), a ajouté Mme Désir.

Tout en revendiquant une attention spéciale à cette couche sociale dans les prises de décisions qui vont engager l’avenir de la nation, la secrétaire d'État dit croire que les personnes vivant avec une déficience physique ont des capacités pour contribuer activement dans le développement du pays.

À titre d’information, la réalisation de cet événement s’aligne sur la loi de 2012 portant sur l’intégration des personnes handicapées adoptée par le Parlement. Cette loi, en son article 44, fait obligation à tout établissement agricole, de service, commercial ou industriel, de compter, parmi son personnel, des personnes handicapées, sur la base de leurs qualifications et aptitudes pour les tâches à exécuter. Quant à la loi de 2021, elle recommande aux entreprises d’avoir dans leurs personnels, un quota de personnes handicapées. « Une entreprise de 21 à 50 employés doit engager, au moins, une personne handicapée », stipule cette loi.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [3149]