RTPacific Contact Avis
 
29.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Peace Winds Japan inaugure trois nouveaux centres communautaires dans le Sud

Peace Winds Japan inaugure trois nouveaux centres communautaires dans le Sud



Le projet japonais « Peace Winds Japan » a inauguré trois nouveaux centres communautaires dans le département du Sud dans le cadre du projet de renforcement des capacités et de résilience des communautés en cas de désastres naturels.

Démarré en 2018, le projet de renforcement des capacités et de résilience des communautés en cas de désastres naturels, exécuté par Peace Winds Japan, est à son quatorzième centre communautaire dans le département du Sud. Les centres communautaires de Chaveneau et de Melonnière, 13e et 14e centre, ont été respectivement inaugurés le mercredi 16 et le jeudi 17 juin 2021 dans la commune de Chantal ; et celui de Boucan, commune d’Arniquet, a été inauguré le 18 juin 2021. Lequel projet est financé par le gouvernement japonais.

La représentante de Peace Winds Japan en Haïti, Mariko Poorman, dans ses allocutions dans le cadre de ces trois dernières inaugurations en date, déclare que la construction de ces centres communautaires est le résultat des constats faits par Peace Winds Japan au lendemain du passage de l’ouragan Matthew qui a ravagé le grand Sud du pays en octobre 2016. La représentante du projet souhaite, par ailleurs, que ces centres soient utilisés à bon escient. Aussi appelle-t-elle les responsables des différentes communautés bénéficiaires à prendre soin de ces locaux qui, ajoute-t-elle, doivent contribuer au développement des communautés et venir à la rescousse des sinistrés en cas de catastrophes naturelles.

Présente dans les cérémonies inaugurales des centres de Chaveneau et de Melonnière, la mairesse adjointe de la commune de Chantal, Anne Marie Ilna Philogène, n’a pas caché sa satisfaction pour la concrétisation de ces projets. Elle en a profité pour exprimer sa gratitude aux responsables de Peace Winds Japan ainsi qu’au gouvernement du Japon qui a financé ce projet. Anne Marie Ilna Philogène a passé en témoignage quelques situations difficiles qu’ont connues les habitants de Chaveneau et de Melonnière après certaines catastrophes naturelles en vue d’expliquer l’importance de ces nouveaux centres dans sa commune.

Outre les deux centres inaugurés à Chantal, le projet Peace Winds Japan a également profité de l’occasion pour procéder à l’inauguration du centre communautaire de Boucan, commune d’Ariniquet, le 18 juin dernier. Ce quatrième centre de ladite commune aurait dû être inauguré depuis le 21 mars 2020. Ce qui n’a pas été possible puisque le pays était en confinement à cause du coronavirus.

À l’occasion de l’inauguration, le président de la commission municipale d’Arniquet, Yves Maurice Château, a remercié les responsables de Peace Winds Japan pour ce quatrième centre inauguré dans sa commune. Dépourvue, jadis, de certaines infrastructures de base, la commune d’Arniquet est désormais dotée de quatre centres pouvant accueillir des victimes de catastrophes naturelles. Aussi pourront-ils servir de lieu de rencontre et d’échange pour les habitants des localités avoisinantes, se félicite le maire principal, Yves Maurice Château accompagné de la mairesse adjointe, Marie Bernadette Genois.

De ces quatorze centres communautaires déjà inaugurés dans le Sud, six sont construits dans la commune de Saint-Jean du Sud dans le programme MOFA 1, quatre sont construits à Arniquet, soit le programme MOFA 2 et quatre viennent d’être construits dans la commune de Chantal dans le cadre du programme MOFA 3.

Les responsables du projet affirment que l’aventure ne s’arrête pas et que les bases sont déjà jetées pour entamer le programme MOFA 4 dans une autre commune du département. Ce qui, selon eux, vise à renforcer la capacité de résilience du département du Sud face aux catastrophes naturelles.

Edver Serisier




Articles connexes


Afficher plus [4287]