RTPacific Contact Avis
 
27.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Haïti Futur-Canada contribue à la remise en état de 30 écoles sinistrées

Haïti Futur-Canada contribue à la remise en état de 30 écoles sinistrées



À la suite du séisme du 14 août en Haïti ayant durement frappé les départements du Sud, des Nippes et de la Grande-Anse, les secours d’urgence s’effectuent dans un contexte très difficile.

«Les conditions sont précaires sur le terrain, aggravées par les récentes violentes intempéries qui ont inondé les villes et les campagnes du Sud déjà sévèrement impactées par le tremblement de terre», signale Gabriel Osson, président fondateur de Haïti Futur-Canada (HFC).

«En dépit de la situation chaotique, les équipes locales de l’Association Haïti Futur œuvrent sans relâche, comme elles l’ont fait après le passage de l’ouragan Matthew en 2016», mentionne l’écrivain torontois.

30 écoles dévastées

«Nos interventions des jours à venir consisteront à faire l’inventaire des dégâts des écoles dévastées, aider à la remise en état de 30 écoles afin de permettre la rentrée scolaire, renforcer notre soutien aux écoles partenaires de notre programme numérique.»

Rappelons que le mandat de l’Association internationale Haïti Futur, dont HFC fait partie, vise à développer une éducation de qualité et à promouvoir l’entrepreneuriat en Haïti, tout en faisant connaître la culture haïtienne. Elle a des antennes en France, Haïti, aux États-Unis et au Canada.

Absence d’eau potable

«Moins spectaculaire que les maisons effondrées, l’absence d’eau potable reste néanmoins l’un des problèmes actuels les plus urgents à régler», rapporte Gabriel.

«Nous avons donc commencé à entreprendre certaines actions concernant l’accès à l’eau potable.»

«Haïti-Futur a distribué au cours de la journée du 16 août 550 gallons d’eau potable à 111 familles de Picot et 125 gallons à des familles de Bouette, deux localités de la deuxième section communale de Camp-Perrin (arrondissement des Cayes, département du Sud)», cite-t-il.

«Grâce à trois unités de potabilisation d’eau potable ayant été acheminées en octobre 2016, juste après le passage de l’ouragan Matthew, Haïti-Futur pourra assurer cette distribution dans d’autres localités.»

«Cet appareil, produit dans une entreprise française près de Toulouse, coûte environ 4000 euros (4800 $ US). Il voyage dans une valise de 23 kilos et est livré avec sa source d’énergie autonome (un panneau solaire). Il permet de potabiliser l’eau des rivières en gardant les sels minéraux», détaille Gabriel.

Don de konparèt, le gâteau d’Haïti

Par ailleurs, Gabriel Osson est également administrateur de la Fondation Trees that Feed (TTF). Il nous informe que TTF a fait don à Haïti futur de 10 000 konparèt (petits gâteaux fabriqués à partir de farine du fruit de l’arbre véritable), qui seront distribués à la population par la filiale d’Haïti Futur à Camp Perrin.

La Fondation a pour mission de planter des arbres fruitiers pour préserver l’environnement, nourrir les gens et créer des emplois.
Appel de dons pour les sinistrés du Sud d’Haïti

«Les survivants du séisme de samedi dernier vivent actuellement sous un climat d’extrême incertitude», réitère Gabriel.

«Ils vivent et dorment dehors, ont tout perdu, leur maison, les infrastructures de leur communauté, leur bétail, leur gagne-pain. On dénombre plus de 2000 décès, 10 000 personnes blessées, 30 000 familles sans toit. Sans compter les nombreux disparus sous les décombres.»
Pour tout appui financier en vue d’appuyer les œuvres humanitaires d’Haïti-Futur au profit des sinistrés du Sud d’Haïti, prière d’acheminer vos dons via haitifuturcanada@gmail.com

Annik Chalifour
Chroniqueuse et journaliste à l-express.ca depuis 2008. Plusieurs reportages réalisés en Haïti sur le tourisme solidaire en appui à l’économie locale durable. Plus de 20 ans d'œuvre humanitaire. Formation de juriste.




Articles connexes


Afficher plus [4318]