La vaccination contre la Covid-19, le pari du MSPP !

0
703

Alors que les membres de la population semblent se soucier très peu du respect des gestes barrières et des consignes sanitaires pour limiter la propagation de la Covid-19 sur le territoire national, le ministère de la Santé publique et de la Population (LSPP), a indiqué, mercredi, qu’environ 16 mille personnes, âgées de 18 ans au plus, ont déjà reçu une première dose du vaccin Moderna.

En effet, le directeur général du MSPP, Dr. Lauré Adrien, a précisé que des vaccins sont disponibles dans tous les départements géographiques du pays, dans le cadre des activités vaccinales de cette entité.

Des chiffres plutôt encourageants, s’est félicité le DG, vu la réticence généralement admise des citoyens à se prémunir contre la Covid-19.

Une stratégie plutôt payante

Pour Lauré Adrien, il ne s’agit pas de contraindre les gens à se faire vacciner, mais de les sensibiliser à la nécessité de limiter les risques de contamination et de propagation de la maladie à travers le pays.

De ce fait, une trentaine de sites de vaccination ont été érigés dans le seul département de l’Ouest contre un nombre plus réduit dans les autres régions du pays, a fait savoir Dr Adrien lors d’une rencontre avec des membres de la presse, le 11 aout.

Il a aussi fait état d’unités mobiles mises en place en vue de faciliter la vaccination au niveau des entreprises où s’active au plus une quarantaine d’employés et qui souhaitent recevoir la première du vaccin Moderna.

Le DG du MSPP se dit confiant quant à l’augmentation des personnes vaccinées grâce à la sensibilisation indiquant qu’il préfère parler d’activités de vaccination en lieu et place d’une campagne qui est plus limitée dans le temps, dit-il.

La vigilance, toujours le maitre mot

Par ailleurs, le directeur général du MSPP a déclaré que la prudence doit être toujours de mise au sein de la population dans le cadre de ses activités quotidiennes qui l’expose à la Covid-19.

Le respect des mesures barrières et des principes hygiéniques sont toujours recommandées pour se protéger du virus aoutant que le vaccin peut éviter les cas graves de contamination. Comme autres vertus, Lauré Adrien a fait aussi de l’immunité collective et de la réduction des risques de contamination que le sérum peut procurer aux gens.

Les 16 mille vaccinés sont en attente de la seconde dose de l’antidote dont l’acquisition des 50 000 doses dont dispose le pays découle d’un don de l’administration américaine, à travers le programme COVAX mis sur pied par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en vue de venir en aide aux pays démunis parmi eux Haïti.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES