Haïti : la CEH appelle à la paix et à l'action face à la crise

0
786

La Conférence des Évêques catholiques (CEH) lance un appel pressant pour mettre fin aux souffrances du peuple haïtien. Dans une déclaration adressée aux autorités, la CEH exhorte à une cessation immédiate de la violence qui a marqué le pays au cours des dernières années.

 

En effet, les évêques demandent aux autorités étatiques de mettre fin à la souffrance du peuple, soulignant la volonté collective exprimée sur l'ensemble du territoire le 7 février 2024.

 

« La Conférence des Évêques catholiques d’Haïti appelle les autorités à mettre immédiatement un terme à la souffrance du peuple dont la volonté s’est exprimée sur tout le territoire, particulièrement ce 7 février 2024. Le sang et les larmes ont assez coulé à travers les assassinats, les kidnappings et les viols perpétrés au cours de ces trois (3) dernières années. Nous en avons assez ! Fermez la vanne de sang et cessez de faire compter des morts ! » lit-on dans la note.

 

Face à la misère et la douleur qu'endurent les citoyens des dix départements du pays, les évêques exhortent le Premier ministre, Ariel Henry, de prendre conscience de la gravité de la situation actuelle et d'adopter des mesures éclairées pour le bien-être de la nation.

 

« Témoins de la misère et de la souffrance de nos concitoyens dans les dix (10) départements du pays, nous, Évêques de la CEH, lançons un vigoureux appel au Premier ministre, Dr Ariel Henry, pour qu’il se rende compte de la gravité de la situation actuelle et prenne une décision sage pour le bien de toute la Nation qui est sérieusement menacée dans ses fondements mêmes, » ajoutent-ils.

 

Exprimant leurs condoléances aux familles des victimes récentes, les évêques condamnent les violences, enlèvements et viols qui ont frappé Haïti au cours des trois dernières années. Parallèlement, ils demandent aux concitoyens de ne pas succomber au piège de la violence et des luttes fratricides. Soulignant l'importance de préserver la dignité et l'humanité, ils prônent la mobilisation de l'énergie collective vers une voie unie et non violente menant à la nouvelle Haïti envisagée.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES