Indécences, un collectif sur le corps

Indécences est le titre d’un recueil de nouvelles collectif qui vient de paraître chez LEGS ÉDITION sous la direction de son directeur littéraire Dieulermesson Petit Frère. Réunissant 9 nouvelles plumes (3 auteurs et 6 autrices), les nouvelles posent un regard sur les limites du possible et les frontières entre le permis et l’interdit dans les rapports sociaux (de sexe) d’une Haïti au comble de la défaillance.

 

Dans la note d’introduction de l’ouvrage, le critique littéraire Dieulermesson Petit Frère écrit ceci :

« Le propos d’Indécences est une invite à regarder, sans masques, les formes de relation à l’œuvre dans les espaces de socialisation et/ou de sociabilité. Il entend écrire et décrire ces vices et ces tares cachés qui minent le tissu social haïtien. De la prostitution juvénile à la délinquance infantile, de la pédophilie à l’inceste et au viol, de la discrimination au déni de l’autre, tout semble passer au peigne fin.  Quel mode de rapport développe-t-on dans la sphère familiale et/ou le cercle amical avec un pédophile ou un proxénète ? Récit des corps blessés, souillés et déchirés, Indécences dit le sanglot de tous ces individus, hommes ou femmes, vivant avec un corps troué, pétri ou même morcelé par une main désobligeante ».

Issus en grande partie du milieu universitaire et littéraire, les auteurs sont plus ou moins connus. Ce sont Wilbert Anténor, Sybille Claude (auteur de Le chant des blessures, 2017), Négresse Colas, Évens Dossous, Sterlane Mathelier, Francesca Mintor, Déborah Pépé, Carl Pierrecq et Judicaëlle Sully. Prostitution, viol, violence, inceste, duperies, chaque nouvelle propose de lire sous un angle différent la domination masculine. Le recueil sera présenté le samedi 25 novembre 2023 à compter de 11h à Yanvalou Bar dans le cadre des activités du Festival Quatre chemins.

Ces neuf nouvelles de neuf plumes fraîches pointent, chacune du doigt, le ver qui ronge le fruit, l’arme enfoncée dans la chair et qui déchire le corps, mais que souvent l’on évite de toucher par peur de faire mal à un proche ou de causer du tort à autrui, précise Petit Frère.

Indécences est un collectif pour interroger les violences sur le(s) corps et leurs répercussions sur l’affect et le lien social.

Indécences, textes réunis et présentés par Dieulermesson Petit Frère, Port-au-Prince, LEGS ÉDITION, 2023, 157 p.

 

Mirline Pierre

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

29 COMMENTAIRES