Covid-19 : face à l'explosion des cas, la Chine renforce son système de santé

0
1833

La Chine renforce son système de santé ce mardi en ouvrant des centres de dépistage et en installant des lits d'hôpitaux. Le nombre de victimes du Covid-19 serait largement sous-estimé par les autorités, selon des experts.

Alors que l'épidémie de Covid-19 explose en Chine, plusieurs villes du pays ont ouvert, mardi 20 décembre, des centres de dépistage et mis à disposition des lits d'hôpitaux. Les autorités ont signalé cinq décès liés au Covid-19 mardi, après deux morts signalés la veille, les premiers depuis des semaines. Des chiffres largement sous-estimés, selon des experts.

 

Une population dépourvue d’immunité naturelle 

Au nom d'une politique dite "zéro Covid", la Chine a imposé pendant près de trois ans des restrictions sanitaires drastiques, mesures ayant provoqué des protestations virulentes de la population. À présent, la Chine commence à alléger sa stricte politique de confinement et de dépistage. 

Dans ce pays de 1,4 miliard d'habitants dépourvus d'immunité naturelle, le virus se propage dangereusement.  L'ampleur possible des décès, les mutations du virus et les conséquences sur l'économie suscite une inquiétude croissante à l'échelle internationale.

Au total, la Chine a fait état de 5 242 décès liés au Covid depuis l'apparition de la pandémie dans la ville centrale de Wuhan fin 2019. Un bilan très faible comparé à ceux établis ailleurs dans le monde.

L'exactitude de ces données officielles est toutefois sérieusement questionnée, et l'abandon par la Chine des mesures restrictives – notamment la plupart des tests obligatoires, le 7 décembre – a amplifié les doutes sur l'impact réel de la maladie.  

Depuis, certains hôpitaux ont été assaillis, les pharmacies ont vu leur stock de médicaments se vider, tandis que de nombreuses personnes se sont imposé des mesures de confinement, mettant à rude épreuve les services de distribution.  

 

Les crématoriums à la peine 

À Chongqing, une municipalité-province qui compte plus de 30 millions d'habitants (sud-ouest du pays), un crématorium n'a plus de place pour conserver les corps. Ces derniers jours, leur nombre est "beaucoup plus important qu'avant", a indiqué un employé qui n'a pas souhaité donner son nom à l'AFP pour des raisons de sécurité. 

"On est tous très occupés, il n'y a plus de place pour les corps dans les chambres froides", a précisé l'interlocuteur qui n'a pas été en mesure de dire si les décès sont liés ou non au Covid. 

"Évidemment que nous sommes occupés, quel endroit ne l'est pas en ce moment ?", feint de s'interroger à 1 300 km de là un crématorium à Baoding, près de Pékin.

Certains experts de la santé estiment que 60 % des habitants de la Chine, l'équivalent de 10 % de la population mondiale, pourraient être infectés au cours des prochains mois, et que plus de 2 millions pourraient mourir.

 

Avec Reuters et AFP 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES