220 ans de la Bataille de Vertières, le BOJNUAH appelle à une conscience collective…

0
664

À l’occasion du 220e anniversaire de la Bataille de Vertières en  ce  samedi 18 novembre 2023, le Bureau de l'Organisation des Jeunes pour les Nations-Unies d’Afrique en Haïti (BOJNUAH) www.bojnuah.org,  célèbre la victoire des esclaves de la colonie de Saint-Domingue le 18 novembre 1803, sur les troupes de l’armée française voulant reconquérir la colonie sur ordre de Napoléon Bonaparte.

La Bataille de Vertières reste et demeure pour les Haïtiens, la fin d’un long chapitre soldé par une guerre sanglante et sans merci pour la libération des esclaves et des peuples opprimés par le système esclavagiste de l'époque. Après avoir gagné cette guerre ultime, l’empereur Jean-Jacques Dessalines proclame ainsi l’indépendance d’Haïti en tant que première Nation noire indépendante du monde le 1er janvier 1804, soit un mois et demi plus tard.  

Par ricochet, les précurseurs de l’indépendance d’Haïti ont déclaré que cette terre est la terre de la liberté et que tous les Noirs de la planète voulant fuir l’esclavage étaient la bienvenue. C’est la raison pour laquelle la terre d'Haïti a accueilli de nombreux esclaves en quête de liberté partout à  travers le monde. Haïti, cette terre sacrée et de liberté, a participé à l’émancipation et à la libération de nombreux pays de la planète assujettis sous le joug de l’esclavage.

Cette date mémorable constitue pour le Bureau de l’Organisation des Jeunes pour les Nations-Unies d’Afrique en Haïti - BOJNUAH une occasion de rappeler à la jeunesse haïtienne, la grandeur de notre peuple et la fierté de notre passé historique. Haïti a ouvert la voie à la liberté et à la libération des peuples opprimés. L’exemple que nous avions donné sera repris par d’autres nations et va ouvrir la voie à l’abolition de l’esclavage. A cet effet,  nous croyons dur comme fer que cette grande Nation renaîtra de ses cendres et reprendra sa place dans le concert des Nations, en dépit de cette période difficile et assombrie que nous sommes en train de traverser, car « Tèt ki abitye mete chapo ap toujou mete chapo ».

Amos CINCIR, Représentant spécial du BOJNUAH, en a profité pour inviter les dirigeants haïtiens à prendre conscience des énormes sacrifices consentis par les pères fondateurs de la Nation et d’agir en conséquence en vue de faire honneur à nos ancêtres qui ont tout sacrifié pour la  liberté de notre peuple, ainsi que la liberté de tous les autres peuples opprimés. Par ailleurs,  le numéro un du BOJNUAH  les encourage à prendre conscience et surtout à faire preuve d'empathie, de vision, de bonne foi envers ce peuple qui souffre depuis plusieurs décennies.

In fine, le BOJNUAH à travers sa mission, qui est de renforcer les liens entre Haïti et l’Afrique ainsi que les communautés noires à travers le monde, profite de cette occasion pour célébrer la liberté des peuples opprimés à travers le monde. Néanmoins, le BOJNUAH salue la bravoure de nos héros et encourage la jeunesse haïtienne à suivre les traces de nos aïeux afin de libérer notre patrie et accéder à notre énième indépendance.

Représenté en Haïti depuis janvier 2017, le Bureau de l’Organisation des Jeunes pour les Nations-Unies d’Afrique en Haïti (BOJNUAH), est une représentation de l’Organisation des Jeunes pour les Nations-Unies d’Afrique (OJNUA), dont le siège se trouve à Ouagadougou au Burkina Faso (Afrique de l’Ouest).  Plusieurs pays du continent africain sont déjà membres, notamment le Burkina Faso, le Tchad, la Guinée Conakry, le Cameroun, la Zambie, la République Démocratique du Congo, le Sénégal, le Bénin, la Côte d’Ivoire, ainsi que d’autres communautés noires à travers le monde, dont Haïti.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES