L'initiative AQUHAÏTI développe un système aquaponique innovant dans la commune de Kenskoff et forme plus de 100 agriculteurs à sa gestion

0
1316

La mise en place des solutions pratiques d'innovations est une des voies avec plus de potentiel pour apporter réponses aux problèmes de développement. Dans cette ligne a travaillé au cours des deux dernières années le projet AQUHAÏTI, une initiative menée par le Centre Technologique Tecnova, la Fondation CIDEAL et l'association SOHADERK, avec l'appui de l'Agence espagnole de Coopération internationale pour le Développement (AECID) et la collaboration de Mountain Flowers.  

L'objectif de ce projet est de contribuer au développement de la communauté rurale de Kenscoff en Haïti, avec l'implantation de nouvelles pratiques agricoles plus durables avec les ressources naturelles, qui permettent en même temps d'augmenter la productivité, d'aborder la question de la malnutrition au travers de l'autoconsommation, et de réduire la dépendance des importations. À cette fin, un système aquaponique a été développé, qui combine la culture hydroponique et l'aquaculture, et s'engage à diversifier la production (plantes et poissons) dans de nouvelles formes de culture.

 

La technologie du système aquaponique implanté

Cette technologie se compose spécifiquement d'une structure multitunnel de 800 m2, où une surface de 600 m2 est combinée à l'intérieur pour la culture de légumes et 200 m2 pour l'installation d'aquariums. L'infrastructure est équipée d'une technologie innovante, mais facile à utiliser et à entretenir pour le groupe cible, comprenant un système d'ombrage, une machine de fertigation et un système d'irrigation goutte à goutte, un système de pompage et des vannes motorisées.

Pour la culture des légumes, un système de culture hors-sol a été installé en substrat (appelé « emphyconat »), ce qui permettra un meilleur contrôle des problèmes de ravageurs et de maladies dérivés du sol. Et d'autre part, le système aquaponique est équipé de trois baignoires, dont l'une est destinée à la recirculation et au pompage de l'eau, pour la désinfection, à travers divers systèmes, y compris un filtre biologique et un système ultraviolet. En coordination avec SOHADERK, il a été décidé d'investir dans une première étape dans la culture du poivre, parce que c'est un produit à haute valeur ajoutée en Haïti, mais dont les semences sont accessibles dans le pays, et qui peut apporter un avantage concurrentiel clair au groupe cible.

 

Le plan de formation aux techniques aquaponiques innovantes

Le projet AQUHAITI a envisagé la mise en œuvre d'un plan de formation, conçu comme un processus transversal parallèle aux activités d'application de la technologie proposée. Grâce à l'installation de l'infrastructure et au développement de systèmes de production, le groupe cible a été formé à différents sujets dans le but d'acquérir les connaissances nécessaires pour pouvoir reproduire le système à la fin du projet.  Ce plan de formation a été élaboré en deux phases : une première, destinée à 10 techniciens agricoles, qui ont été à tour de rôle les formateurs de plus de 100 agriculteurs de la région, dans une seconde phase. 

Pour la formation des formateurs, une plateforme spécifique a été générée pour proposer les différents modules axés sur la gestion des systèmes aquaponiques, la production végétale, la lutte intégrale contre les ravageurs, la gestion économique ou la post-récolte. La formation de plus de 100 agriculteurs a été développée en deux sessions théoriques et pratiques avec d'excellents résultats.

 

Matériel de sensibilisation

Parallèlement aux actions développées dans la commune, une série de matériels de sensibilisation ont été développés sous différents formats autour du concept d'aquaponie et de ses avantages pour l'intégration socio-communautaire. Ce sont 4 infographies, 3 podcasts et une vidéo qui sont disponibles pour utilisation et diffusion sur le site de la Fondation CIDEAL (www.cideal.org)

 

Enfin, il convient de souligner le défi posé par le développement de ce projet, compte tenu des difficultés économiques, politiques et sociales que traverse le pays et qui ont eu des conséquences à la fois dans les délais fixés et dans certaines des activités établies. Cependant, grâce à la collaboration des organisations locales participantes et à une coordination étroite, nous apprécions très positivement les résultats obtenus.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES